Département économique et social

 système mondial d'information et d'alerte rapide sur l'alimentation et l'agriculture

 perspectives alimentaires
No. 3 Rome, septembre 2004

Page pécédenteTable des matièresPage suivante

faits saillants

DONNÉES DE BASE SUR LA SITUATION CÉRÉALIÈRE MONDIALE

Situation de l'offre et de la demande des céréales

Blé

Céréales secondaires

Les infestations de criquets pèlerins menacent la production agricole du Sahel

Riz

Taux de fret maritime

Sucre

ANNEXE STATISTIQUE

NOTE SUR LES STATISTIQUES

Les infestations de criquets pèlerins menacent la production agricole du Sahel

Les criquets pèlerins menacent gravement cette année la production agricole de l’ensemble de la région du Sahel en Afrique de l’Ouest. Selon la dernière mise à jour de la FAO1/ , les criquets pèlerins ont continué de se reproduire de façon généralisée pendant la première moitié du mois de septembre dans toute la zone sahélienne en Mauritanie, au Sénégal, au Mali, au Niger et, dans une moindre mesure, au Burkina Faso. Des bandes larvaires se développent rapidement dans tous les pays. Le rapport note également une reproduction à plus petite échelle au Cap-Vert et au Tchad. Davantage d’essaims devraient se former pendant la deuxième moitié de septembre et en octobre. Les opérations de lutte sont en cours et les capacités de pulvérisation par voie aérienne ont été renforcées récemment. Toutefois, les mesures de lutte contre les infestations acridiennes doivent encore être intensifiées et devront être maintenues sur une large échelle au cours des mois à venir.

CRIQUETS PÈLERINS – Situation au 31 août

perspectives alimentaires

Source: FAO/ECLO/Desert Locust Information Service • Les points indiquent la présence des criquets

L’agriculture est le pilier de l’économie du Sahel et une infestation acridienne pourrait avoir des effets dévastateurs, non seulement sur la production vivrière, mais aussi sur les exportations agricoles et les revenus ruraux. En Mauritanie, par exemple, l’agriculture représente 20 pour cent du PIB et 60 pour cent des emplois. Le pays fait déjà face à une situation alimentaire difficile due à trois années consécutives de sécheresse (qui ont nécessité l’apport d’une aide alimentaire d’urgence à 420 000 personnes en 2003) ainsi qu’à la dépréciation de l’Ouguyia (la monnaie nationale), ce qui a conduit à une hausse considérable des prix des denrées alimentaires. Les dégâts graves que pourraient causer les criquets à l’échelle nationale auraient un impact considérable sur la sécurité alimentaire et la pauvreté, étant donné que les populations rurales dont les stratégies d’adaptation sont épuisées sont devenues très vulnérables aux crises de la production. Au Mali, l’économie est dominée par l’agriculture, qui représente environ 40 pour cent du PIB, 80 pour cent de la population dépendant du secteur rural. Outre l’impact catastrophique qu’ils pourraient avoir sur la sécurité alimentaire, des dégâts agricoles à grande échelle pourraient avoir des conséquences graves sur le plan macro-économique et du point de vue de la pauvreté puisque le coton, principale source de recettes en devises du pays, est aussi la principale source de revenus de millions d’agriculteurs et représente jusqu’à 45 pour cent des exportations totales. Au Niger, plus de 85 pour cent de la population dépendent de l’agriculture pour leur survie et l’agriculture représente 40 pour cent du PIB; des dégâts agricoles à grande échelle auraient des conséquences catastrophiques pour la sécurité alimentaire et l’économie, notamment pour les 60 pour cent de personnes pauvres. Plusieurs pays ont demandé une aide internationale, laquelle doit être fournie de toute urgence si l’on veut éviter que la situation de la sécurité alimentaire ne devienne catastrophique et que les progrès économiques enregistrés ces dernières années dans la région du Sahel ne soient réduits à néant.


1.  Le Bulletin de la FAO sur le criquet pèlerin est diffusé chaque mois et est complété par des mises à jour pendant les périodes d’activité accrue des criquets pèlerins; il est diffusé par télécopie, par courrier, par la valise diplomatique de la FAO et par voie aérienne par le Groupe acridiens et autres migrateurs nuisibles, Division AGP, FAO, 00100 Rome, Italie. Il est aussi disponible sur l’Internet.
Téléphone: +39 06 570 52420 (7 jours/semaine, 24hr/24)
Télécopie: + 39 06 570 55271
Courriel:eclo@fao.org
Internet: www.fao.org
DLIS:www.fao.org/news/global/locusts/locuhome.htm

Page pécédenteTable des matièresPage suivante

 

 Département économique et social

Contexte

Exonération

©FAO, 2004