SYSTEME MONDIAL D'INFORMATION ET D'ALERTE RAPIDE SUR L'ALIMENTATION ET L'AGRICULTURE DE LA FAO

R A P P O R T S P É C I A L

SRI LANKA

MISE À JOUR SUR LES CONDITIONS DE SÉCHERESSE POUR LES CAMPAGNES

MAHA DE 2003/04 ET YALA DE 2004

10 décembre 2004

-------

Faits saillants

  • La superficie sous cultures tant irriguées que pluviales a considérablement diminué pour la campagne Yala de 2004, faute de précipitations. La sécheresse a été bien pire que ne l’avait prévu la mission conjointe FAO/PAM d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires en mars. Par comparaison avec l’année précédente, la production de paddy Yala de 2004 a perdu 84 pour cent à Anuradhapura, 66 pour cent à Kurunegala et 46 pour cent à Puttalam.
  • Les dégâts subis par la récolte de paddy Yala dans les centres de services agraires (ASC) situés dans les zones sèches sont beaucoup plus importants. En moyenne, plus de 90 pour cent des superficies sous paddy Yala ont été abandonnés dans 12 ASC en zone sèche du district de Kurunegala et les récoltes ont été entièrement perdues dans 5 ASC. Des rapports font état de la perte totale de la production Yala dans l’ensemble des ASC de la zone sèche du district de Puttalam.
  • Au niveau national, la production de paddy Yala de 2004 est estimée à environ 799 000 tonnes, soit une révision à la baisse de 9 pour cent par rapport à la prévision de la mission conjointe FAO/PAM d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires. Selon les estimations, la production représenterait 28,4 pour cent de moins que la moyenne des cinq années précédentes et 32,1 pour cent de moins que le volume de l’an dernier.
  • La production Maha de 2003/04 est révisée en hausse, passant à 1 669,7 milliers de tonnes, soit environ 2 pour cent de plus que l’estimation faite par la mission conjointe en mars, du fait de l’augmentation des rendements.
  • Le chiffre révisé de la production totale de paddy de 2004 (la production Maha de 2003/04 plus la production Yala de 2004) est de 2,47 millions de tonnes, soit 41 000 tonnes (1,7 pour cent) de moins que l’estimation de mars et une baisse de quelque 20 pour cent par rapport à la production de paddy de 2003.
  • Les besoins totaux d’importations de riz et de blé, y compris l’aide alimentaire, ont été relevés par rapport aux estimations de mars, passant de 1,39 million de tonnes à 1,42 million de tonnes, sur la base de la production révisée.
  • Les deux mauvaises campagnes consécutives enregistrées à Anuradhapura, Kurunegala et Puttalam, en particulier dans les ASC situés en zone sèche, ont entraîné une grave insécurité alimentaire et des pénuries d’intrants pour la production de paddy de la campagne Maha de 2004/05. La baisse des revenus et la hausse des prix des produits de base ont encore accentué l’insécurité alimentaire.
  • Depuis la mission conjointe, le PAM et la FAO fournissent une aide aux familles d’agriculteurs dans les ASC les plus durement touchés de trois districts.

1. VUE D’ENSEMBLE

Le Sri Lanka, en particulier dans les zones sèches, a connu une sécheresse prolongée provoquée par la pluviosité limitée depuis le début de la campagne Maha de 2003/04 en septembre 2003. À la demande du Gouvernement srilankais, une mission FAO/PAM d’évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires s’est rendue dans le pays du 7 au 24 mars 2004 afin d’évaluer la récolte Maha de 2003/04 et d’établir des prévisions de la production Yala de 2004 de manière à dresser une estimation des besoins d’importations céréalières pour la campagne de commercialisation 2004/05, y compris les besoins d’aide alimentaire.

Les conclusions de cette mission conjointe ont montré que l’échec des précipitations, qui ont été insuffisantes et irrégulières pendant la campagne Maha de 2003/04, a entraîné une réduction de la production de paddy par rapport à l’année précédente. Parmi les districts concernés, Kurunegala, Anuradhapura et Puttalam sont ceux où les récoltes Maha sont les plus durement touchées. En outre, il a été indiqué que les moindres disponibilités d’eau dans les grands périmètres d’irrigation de Kurumegala, Puttalam et Anuradhapura et dans d’autres districts pourraient entraîner un recul significatif de la récolte Yala de 2004.

Depuis mars, qui marque le début de la campagne Yala (avril-septembre 2004), les conditions de sécheresse se sont accentuées. Les récoltes Yala de 2004 seraient durement touchées par la sécheresse prolongée. Dernièrement, des agents du SMIAR et un consultant recruté par la FAO sur le plan national (M. Fernondo) se sont rendus dans les trois districts les plus touchés pour faire le point sur l’impact de la sécheresse sur la production Maha et Yala et ils ont étudié la situation de la sécurité alimentaire avec du personnel local du PAM sur le terrain. L’objet du présent rapport est de donner des renseignements actualisés sur la sécheresse et ses effets sur la production agricole Yala, en particulier dans les trois districts les plus touchés, de mettre à jour les chiffres concernant la production de paddy de la campagne Maha de 2003/04 dans le pays, la production totale de paddy en 2004 ainsi que le bilan de l’offre et de la demande de riz et de blé pour 2004/05 et de passer en revue la situation de la sécurité alimentaire.

La mission a interrogé des fonctionnaires dans les districts et les centres de services agraires ainsi que des agriculteurs dans les champs pour recueillir des renseignements de première main. Elle s’est aussi rendue sur des sites de projets vivres-contre-travail menés par le PAM en vue de remettre en état les petits réservoirs. La mission a en outre recueilli, auprès de fonctionnaires au niveau central à Colombo, des données sur la pluviosité, les disponibilités d’eau et la production agricole à l’échelle nationale.

Le présent rapport a été établi par Cheng Fang sous la responsabilité des secrétariats de la FAO à partir d'informations provenant de sources officielles et officieuses. La situation pouvant évoluer rapidement, prière de s'adresser aux soussignés pour un complément d'informations le cas échéant. Henri Josserand, Chef, SMIAR, FAO, Télécopie: 0039-06-5705-4495, Mél: giews1@fao.org
Veuillez noter qu'il est possible d'obtenir le présent Rapport spécial sur le site Internet de la FAO (www.fao.org) à l'adresse suivante: http://www.fao.org/giews/
Il est également possible de recevoir automatiquement, par messagerie électronique, les Alertes spéciales et les Rapports spéciaux, dès leur publication, en souscrivant à la liste de distribution du SMIAR. À cette fin, veuillez envoyer un message électronique à l'adresse suivante: mailserv@mailserv.fao.org sans rien écrire dans la ligne "sujet" et en indiquant le message suivant:
subscribe SMIARAlertes-L
Pour être rayé de la liste, envoyer le message:
unsubscribe SMIARAlertes-L
Veuillez noter qu'il est désormais possible de souscrire aux listes régionales pour recevoir uniquement les Alertes spéciales et les Rapports spéciaux concernant une région donnée: Afrique, Asie, Europe ou Amérique latine. (GIEWSAlertsAfrica-L, GIEWSAlertsAsia-L, GIEWSAlertsEurope-L et GIEWSAlertsLA-L). Pour souscrire à ces listes, il suffit de procéder comme pour la liste mondiale.

Retour au menuRetour au menu