HISTOIRES À SUCCÈS au coeur de la pauvreté - FAO/UE



HISTOIRES À SUCCÈS
au coeur de la pauvreté

FAO et UE: valoriser le potentiel rural

Pdf complet 1,4Mb [brochure]

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'ALIMENTATION ET L'AGRICULTURE (FAO)
Rome, 2007



Les appellations employées dans ce produit d’information et la présentation des données qui y figurent n’impliquent de la Partiede l’Organisation des Nations Unies (FAO) pour l’alimentation et l’agriculture aucune prise de position quant au statut juridique ou au stade de développement des pays, territoires, villes ou zones ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites. La mention de sociétés déterminées ou de produits de fabricants, qu’ils soient ou non brevetés, n’entraîne, de la Partiede la FAO, aucune approbation ou recommandation desdits produits de préférence à d’autres de nature analogue qui ne sont pas cités.

Tous droits réservés. Les informations contenues dans ce produit d’information peuvent être reproduites ou diffusées à des fins éducatives et non commerciales sans autorisation préalable du détenteur des droits d’auteur à condition que la source des informations soit clairement indiquée. Ces informations ne peuvent toutefois pas être reproduites pour la revente ou d’autres fins commerciales sans l’autorisation écrite du détenteur des droits d’auteur. Les demandes d’autorisation devront être adressées au:

Chef de la Sous-division des politiques et de l’appui en matière de publications électroniques
Division de la communication - FAO
Viale delle Terme di Caracalla, 00153 Rome, Italie
ou, par courrier électronique, à: copyright@fao.org


Le partenariat Fao-ue est-il une réussite? laissons donc les agriculteurs et les pêcheurs du monde répondre par eux-mêmes ...

RESPONSABLES DU DÉVELOPPEMENT/ Quand un projet est le détonateur de changements profonds.
VEHARI, Pakistan – Au coeur de la vallée de l’Indus, grande zone de culture de coton, les contribuables pakistanais financent désormais ce que les contribuables européens ont aidé à démarrer – un mouvement visant à fournir aux agriculteurs les compétences et la confiance nécessaires pour limiter l’utilisation inconsidérée et périlleuse des pesticides tout en réduisant leur pauvreté.

CATASTROPHES NATURELLES/ Reconstruire vite et mieux après un tsunami ou une inondation.
ACEH, Indonésie – Lorsque le tsunami a déferlé en 2004, il a détruit non seulement des vies humaines, mais également leurs moyens d’existence, pour la plupart dans la riziculture, l’élevage et l’aquaculture. Deux projets FAO-UE d’une valeur de 7,3 millions d’euros sont venus en aide à plus de 60.000 familles d’agriculteurs et de pêcheurs à Aceh et dans l’île voisine de Nias.

PROTÉGER L’EUROPE/ Maladies animales: l’Europe et la FAO tirent une ligne.
KIRKLARELLI, Turquie - Début 2006, une bataille pour sauver l’Europe d’une invasion a été combattue et gagnée lorsque les autorités turques ont repoussé un envahisseur mortel provenant de l’Est: une nouvelle souche du virus responsable de la fièvre aphteuse, maladie qui attaque indistinctement bovins, porcins, ovins et caprins.

RETOUR AU TRAVAIL/ Au Soudan, les secours agricoles ne sont qu’un début.
BULBUL DALAL ALANGRA, Soudan - “J’habitais dans un village près d’ici. Nous avons été attaqués par les milices janjaweed et nous avons tout perdu. Avec trente membres de ma famille, nous nous sommes réfugiés au Camp Kalma à Nyala. Mais ceux qui sont restés sur place nous ont dit que nous pouvions rentrer. C’est ce que j’ai fait et j’ai recommencé à travailler la terre.”

POLITIQUES ET MESURES DE LUTTE CONTRE LA FAIM/ Améliorer les programmes gouvernementaux de lutte contre la faim.
ROME , Italie – Les gouvernements des pays en développement sollicitent souvent une aide pour comprendre la nature, les causes et même la localisation des victimes de la faim sur leurs territoires, afin de mettre en œuvre des programmes intégrés pour venir à bout de la situation. L’Union européenne fournit cette aide par le biais de son programme CE- FAO de Sécurité alimentaire: l’Information pour l’Action d’un montant de 15 millions d’euros.


© FAO & UE 2008