FAO GLOBAL INFORMATION AND EARLY WARNING SYSTEM ON FOOD AND AGRICULTURE
WORLD FOOD PROGRAMME

RAPPORT SPÉCIAL

MISSION FAO/PAM D'ÉVALUATION DES RÉCOLTES ET DES DISPONIBILITÉS ALIMENTAIRES

EN RÉPUBLIQUE POPULAIRE DÉMOCRATIQUE DE CORÉE

8 décembre 2008

Faits saillants

  • Il s'agit de la premi ère mission FAO/PAM d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires effectuée depuis 2004; toutefois, elle a bénéficié d'exercices menés récemment, parmi lesquels l'évaluation rapide de la situation causée par les inondations d'août 2007 et l'évaluation rapide de la sécurité alimentaire entreprise conjointement par la FAO et le PAM en 2008.
  • Il ressort de la mission que pour la campagne commerciale 2008/09, la production vivri ère intérieure pourrait atteindre 3,342 millions de tonnes en termes usinés (soit 4,21 millions de tonnes brut), y compris les pommes de terre en équivalent céréales et la production des jardins potagers et des terres en pente.
  • La production vivri ère est donc en recul pour la troisi ème année consécutive.
  • Au total, les besoins d'importations céréali ères en 2008/09 sont estimés à 1,786 million de tonnes, en prenant pour hypoth èse une utilisation de 167 kg par personne et par an et en tenant compte des utilisations autres qu'alimentaires (semences, aliments pour animaux, pertes, etc.). Même à supposer que les importations commerciales soient aussi élevées que les années précédentes (500 000 tonnes) et que la totalité des annonces d'aide alimentaire actuelles (soit 450 000 tonnes, y compris les contributions non confirmées) se concrétisent, le pays connaîtrait encore un déficit de 836 000 tonnes.
  • L'analyse de l'acc ès des ménages à la nourriture montre que la plupart des ménages auront de grosses difficultés à couvrir leurs besoins de consommation en 2008/09. Cette situation s'explique par les faibles disponibilités de céréales par habitant dans la plupart des provinces; les maigres rations du syst ème de distribution publique, qui en outre diminuent à cette époque (150 grammes par personne et par jour de juin à septembre 2008); le nombre restreint de repas et le manque de diversité du régime alimentaire des ménages; et les moindres possibilités d'accéder à la nourriture.
  • Selon les estimations, quelque 8,741 millions de personnes (soit 37 pour cent de la population totale) - personnes âgées, femmes enceintes et m ères allaitantes, enfants des cr èches, des jardins d'enfants et de l'école primaire, enfants des orphelinats et des services de pédiatrie et autres catégories transitoires - auront besoin d'une aide alimentaire pour couvrir leurs besoins fondamentaux.
  • Compte tenu des besoins nutritionnels des différentes catégories de bénéficiaires et de la période pendant laquelle une aide alimentaire doit être fournie, la quantité totale de nourriture requise jusqu'à la prochaine récolte en octobre 2009 est estimée à 800 000 tonnes (céréales, légumes secs, huile et biscuits et aliments composés enrichis).
  • En ce qui concerne les conditions météorologiques, 2008 a dans l'ensemble été une bonne année, mais le secteur agricole n'a pas pu en tirer pleinement parti. La production est inférieure à la moyenne principalement pour les raisons suivantes:
    • le déclin à long terme de la fertilité des sols, essentiellement dû au fait de l'accroissement de l'acidité, qui diminue l'absorption par les plantes des éléments nutritifs présents dans les engrais;
    • les pénuries chroniques d'intrants agricoles essentiels, notamment de carburant et d'engrais;
    • la vulnérabilité face aux phénom ènes météorologiques extrêmes, c'est-à-dire les tendances alarmantes que sont la concentration des pluies estivales, l'accumulation des sédiments dans les cours d'eau et portant les risques d'inondation, ainsi que le mauvais état ou le caract ère obsol ète des infrastructures;
    • des facteurs structurels, notamment les obstacles qui s'opposent aux activités commerciales et à l'exploitation des ressources naturelles et le fait que les bienfaits potentiels d'un accroissement de la productivité ne sont pas bien répartis tant en ce qui concerne les cultures de plaine que celles des terres en pente.
  • Les disponibilités de semences étaient vastes en 2008, mais celles d'engrais ne représentaient que 60 pour cent des livraisons de 2007 et celles de carburant environ 70 pour cent des niveaux de l'année précédente. Les rendements de la campagne principale ont diminué en conséquence; les perspectives concernant la prochaine campagne d'hiver/printemps sont aussi tr ès modestes.

VUE D'ENSEMBLE

La FAO et le PAM ont effectué une mission d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires en République populaire démocratique de Corée du 9 au 24 octobre 2008.1 Il s'agissait de la premi ère mission de ce type depuis 2004; à la fin 2005, le Gouvernement de la RPD de Corée a soudainement décidé de mettre un terme à l'aide humanitaire apr ès quelques bonnes campagnes agricoles consécutives. Jusqu'en 2008, les opérations d'aide alimentaire du PAM et d'autres intervenants ont donc été considérablement limités et le Gouvernement de la RPD de Corée n'a pas jugé utile de demander de nouvelles missions. L'amélioration relative des disponibilités alimentaires s'est toutefois révélée de courte durée, notamment du fait des graves inondations qui ont frappé le pays en 2007. D ès le début 2008, un nouvel accord conclu entre le Gouvernement de la RPD de Corée et diverses parties prévoyait une aide alimentaire allant jusqu'à 500 000 tonnes fournie par les états-Unis,2 une évaluation rapide de la sécurité alimentaire devant être effectuée en juin 2008 et une mission d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires à mener en octobre.

L'évaluation rapide de la sécurité alimentaire et la mission d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires ont représenté deux occasions importantes et relativement rares pour toutes les parties de mieux comprendre la situation quant à la production vivri ère, les disponibilités alimentaires, l'acc ès à la nourriture et la consommation dans le pays. La plupart des membres de la mission, du côté tant du PAM que de la FAO, avaient déjà participé à l'évaluation rapide de la sécurité alimentaire. à eux deux, ces exercices ont couvert le début et la fin de la campagne agricole principale, ce qui a permis de comparer et de regrouper les données recueillies dans les deux cas, dans le pays, dans les établissements de soins à l'enfance, dans les coopératives agricoles et au sein des ménages.

L'évaluation rapide de la sécurité alimentaire effectuée en juin a couvert l'ensemble des dix provinces; le PAM a enquêté dans huit d'entre elles, et des ONG américaines dans les deux autres. Des données générales sur la production agricole et vivri ère ont été recueillies dans huit provinces, tandis que la FAO a mené des activités supplémentaires sur le terrain dans deux d'entre elles (Hamgyong Sud et Hwanghae Sud). Tous les renseignements issus de cet exercice ont été communiqués à la mission d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires, qui les a étoffés en allant de nouveau dans six des dix provinces: Hamgyong Sud, Kangwon, Hwanghae Nord, Phyongan Sud, Phyongan Nord et Hwanghae Sud.3 En juin 2008, par exemple, l'équipe de la FAO s'est rendue dans six comtés et 16 coopératives agricoles dans la province de Hamgyong Sud, ainsi que dans quatre comtés et 10 coopératives agricoles dans la province de Hwanghae Sud, tandis qu'en octobre, dans le cadre de la mission d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires, l'équipe s'est rendue dans dix comtés au total et neuf coopératives agricoles de six provinces. Les membres de l'équipe du PAM se sont rendus dans les mêmes comtés et dans chacun d'eux, ils ont visité un certain nombre d'établissements pour enfants et de ménages et parfois des coopératives agricoles. On trouvera aux appendices 3 et 4 (dans la version anglaise du rapport) un échantillon des données recueillies lors des visites dans les comtés et les coopératives agricoles.

Les enquêtes réalisées en juin et en octobre, à elles deux, constituent des éléments essentiels de la mission d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires, laquelle a été complétée par un examen des documents existants, notamment des données communiquées par le gouvernement, par des observations au cours des déplacements et des visites des coopératives, par des entretiens avec des sources bien informées à Pyongyang, ainsi que par des moyens d'observation de la terre (images satellite, estimations de la pluviosité tirées de données satellite et indice de végétation).

Le présent rapport a été établi par Henri Josserand (chef d'équipe FAO), Tom Morrison et John O'Dea (FAO); Simon Dradri (chef d'équipe PAM), Paula Hidalgo Sanchis et Hongyi Xie (PAM), sous la responsabilité des secrétariats de la FAO et du PAM à partir d'informations provenant de sources officielles et officieuses. La situation pouvant évoluer rapidement, pri ère de s'adresser aux soussignés pour un complément d'informations le cas échéant.

Henri Josserand
Chef du SMIAR, FAO
M èl: giews1@fao.org
Anthony Banbury
Directeur régional pour l'Asie, PAM
Tél: 0066-2-2881046

Veuillez noter qu'il est possible d'obtenir le présent Rapport spécial sur le site Internet de la FAO (www.fao.org) à l'adresse suivante: http://www.fao.org/giews/

Il est également possible de recevoir automatiquement, par messagerie électronique, les alertes spéciales et les rapports spéciaux, d ès leur publication, en souscrivant à la liste de distribution du SMIAR. à cette fin, veuillez envoyer un message électronique à l'adresse suivante: mailserv@mailserv.fao.org, sans rien écrire dans la ligne "sujet" et en indiquant le message suivant:

subscribe GIEWSAlertsWorld-L

Pour être rayé de la liste, envoyer le message:

unsubscribe GIEWSAlertsWorld-L

Veuillez noter qu'il est désormais possible de souscrire aux listes régionales pour recevoir uniquement les Alertes spéciales et les Rapports spéciaux concernant une région donnée: Afrique, Asie, Europe ou Amérique latine. (GIEWSAlertsAfrica-L, GIEWSAlertsAsia-L, GIEWSAlertsEurope-L et GIEWSAlertsLA-L). Pour souscrire à ces listes, il suffit de procéder comme pour la liste mondiale.


Back to menuBack to menu

1. Ont participé à la mission Simon Dradri (chef de l'équipe du PAM), Paula Hidalgo Sanchis, Hongyi Xie; Henri Josserand (chef de l'équipe de la FAO), Tom Morrison et John O'Dea.

2. Devant être livrées par l'intermédiaire du PAM (à hauteur de 400 000 tonnes) et des ONG américaines actives dans le pays (à hauteur de 100 000 tonnes).

3. Le calendrier détaillé des visites de la mission, par province, figure à l'appendice 2.