Dimitra Bulletin No. 17

Bulletin N° 17
Bruxelles, novembre 2009

Dimitra Bulletin

femmes rurales, genre et développement

 

PDF 1,3Mb


ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ALIMENTATION ET L’AGRICULTURE (FAO)
Rome, 2009



Les appellations employées dans ce produit d’information et la présentation des données qui y figurent n’impliquent de la part de l’Organisation des Nations Unies (FAO) pour l’alimentation et l’agriculture aucune prise de position quant au statut juridique ou au stade de développement des pays, territoires, villes ou zones ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites. La mention de sociétés déterminées ou de produits de fabricants, qu’ils soient ou non brevetés, n’entraîne, de la Partiede la FAO, aucune approbation ou recommandation desdits produits de préférence à d’autres de nature analogue qui ne sont pas cités.

Tous droits réservés. Les informations contenues dans ce produit d’information peuvent être reproduites ou diffusées à des fins éducatives et non commerciales sans autorisation préalable du détenteur des droits d’auteur à condition que la source des informations soit clairement indiquée. Ces informations ne peuvent toutefois pas être reproduites pour la revente ou d’autres fins commerciales sans l’autorisation écrite du détenteur des droits d’auteur. Les demandes d’autorisation devront être adressées au:

Chef de la Sous-division des politiques et de l’appui en matière de publications électroniques
Division de la communication - FAO
Viale delle Terme di Caracalla, 00153 Rome, Italie
ou, par courrier électronique, à: copyright@fao.org


Résumé

En cette fin d’année 2009, malgré les engagements internationaux pris avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement, plus d’un milliard de personnes ont faim et 70% des femmes et des hommes qui souffrent de la faim vivent en milieu rural. Ces résultats alarmants conduisent inévitablement à un questionnement sur l’efficacité des politiques de développement mises en oeuvre et à la volonté d’être encore plus tenaces dans nos actions de communication participatives. Voici donc, dans les tourments de la crise financière et économique qui affecte très gravement tous les pays, le Bulletin Dimitra n° 17.

Ces derniers mois, Dimitra a travaillé au renforcement des capacités de ses partenaires en matière de genre et de communication. Un module de formation intitulé « Communiquer le genre pour le développement » a été développé et testé au Sénégal, en RDC et au Niger. Il a pour objectif principal de clarifier ce qu’est « le genre » et comment on l’utilise concrètement dans le cadre de ses activités de communication. Ce module est destiné à nos différentes parties prenantes et partenaires : représentants des Ministères de l’Agriculture, de la Famille ou du Genre, du Développement Rural, de l’Education, etc., des organisations paysannes, des ONG, des médias, particulièrement les journalistes des radios communautaires, etc. Les clubs d’écoute communautaires sont une porte d’entrée pour l’autonomisation économique, politique et sociale des populations rurales, surtout les femmes. Ils sont aussi un facteur très positif pour la bonne gouvernance locale dans le cadre des politiques de décentralisation qui sont mises en oeuvre dans de nombreux pays africains. Trois nouveaux clubs d’écoute ont vu le jour au Katanga (RDC) et un très grand nombre de clubs sont en train de naître au Niger, en lien avec les centres d’alphabétisation et les radios communautaires. Nous parlerons aussi de Radio Bubusa, une radio communautaire pour et par les femmes rurales, qui est présente sur les ondes de la province du Sud-Kivu (RDC) depuis janvier 2008.

Le Bulletin vous présente également le projet de la FAO « Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire ». Ce projet est l’une des composantes du programme « Gestion des Connaissances et Genre », issu du partenariat Belgique-FAO. Il couvre quatre pays de l’Afrique de l’Ouest: Niger, Burkina Faso, Mali et Sénégal. Ce programme vise à assurer une intégration transversale systématique des questions de genre grâce à la communication participative et à un meilleur partage de l’information.


© FAO 2009