L’état de l’insécurité alimentaire dans le monde


ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ALIMENTATION ET L’AGRICULTURE
Rome, 2011

Télécharger le rapport - 2.5Mb     Télécharger la fiche d'information - 841Kb     Commande en ligne


Table des matières

Messages clés

   [248Kb]
   

Avant-propos

   [59Kb]
   

La sous-alimentation dans le monde:
les répercussions du choc des prix de 2006-2008


   Les crises ont frappé les pauvres et les plus faibles

   Réviser la méthodologie utilisée par la FAO pour
   mesurer la faim

  pdf [407Kb]
   

Tendances récentes des cours mondiaux
des produits: coûts et avantages


   Tendances passées et futures des cours
   mondiaux des denrées alimentaires

   Coûts et avantages des hauts niveaux
   et des bas niveaux des prix des denrées alimentaires

   Coûts et avantages de la volatilité et de
   l’imprévisibilité des prix

   [542Kb]
   

Enseignements tirés de la crise alimentaire mondiale de 2006-2008

   [642Kb]
   

Options politiques permettant de faire face à la volatilité et à la hausse des prix

   Prévenir la volatilité des prix sur les marchés
   intérieurs à court terme: politiques commerciales
   et réserves tampons

   S’adapter à la probable volatilité des prix à l’avenir:
   la gestion des risques pour les petits exploitants et
   les gouvernements

   S’adapter à la volatilité des prix quand elle est
   inévitable:les mécanismes de protection sociale ciblés
   et les réserves alimentaires d’urgence

   Prévenir la volatilité des prix sur le long terme:
   améliorer la productivité, le caractère durable et la
   capacité de rebond de l’agriculture

   [745Kb]
   

Annexe technique

   Tableau annexe

   Prévalence de la sous-alimentation et état
   d’avancement de la réalisation de l’objectif
   du Sommet mondial de l’alimentation (SMA)
   et du premier des Objectifs du Millénaire pour
   le développement (OMD) dans les pays en
   développement

   [65Kb]
   

Notes

   [465Kb]

RÉSUMÉ

L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde 2011 met en lumière la diversité des répercussions de la crise alimentaire mondiale de 2006-2008 sur les différents pays, les plus pauvres étant les plus durement touchés. Bien que quelques grands pays soient parvenus à éviter les pires effets de la crise, les habitants de nombreux petits pays dépendants des importations ont été confrontés à une véritable flambée des prix qui, même lorsqu'elle n’a été que temporaire, a pu avoir des effets permanents sur leur aptitude à gagner leur vie et à se hisser hors de la pauvreté par la suite.

Le rapport de cette année porte sur les coûts de la volatilité des prix des denrées alimentaires ainsi que sur les dangers et les avantages des hauts niveaux de prix. Le changement climatique et la multiplication des chocs météorologiques, le renforcement des liens entre les marchés de l'énergie et les marchés agricoles lié à la demande croissante en biocarburants, et enfin, la financiarisation progressive des produits alimentaires et agricoles, sont autant de réalités qui laissent penser que la volatilité des prix n’est pas près de disparaître. Le rapport décrit les répercussions de la volatilité des prix sur la sécurité alimentaire et présente les options politiques permettant de la réduire, de façon économique et efficace, et de la gérer quand elle ne peut pas être évitée. Il conviendra de fournir une meilleure information sur les marchés, de mettre en place des mécanismes de protection sociale tenant compte des besoins spécifiques des hommes et des femmes et conçus à l'avance pour pouvoir être rapidement mis en oeuvre en période de crise, et d'investir durablement dans l'agriculture afin de rendre le secteur plus productif et capable de rebondir en cas de chocs.


Les appellations employées dans ce produit d’information et la présentation des données qui y figurent n’impliquent de la part de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), du Fonds international de développement agricole (FIDA) ou du Programme alimentaire mondial (PAM) aucune prise de position quant au statut juridique ou au stade de développement des pays, territoires, villes ou zones ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites. La mention de sociétés déterminées ou de produits de fabricants, qu’ils soient ou non brevetés, n’entraîne, de la part de la FAO, du FIDA ou du PAM, aucune approbation ou recommandation desdits produits de préférence à d’autres de nature analogue qui ne sont pas cités.

Les appellations employées et la présentation des données sur les cartes n’impliquent de la part de la FAO, du FIDA ou du PAM aucune prise de position quant au statut juridique ou constitutionnel des pays, territoires ou zones maritimes, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites.

Tous droits réservés. La FAO encourage la reproduction et la diffusion des informations figurant dans ce produit d’information. Les utilisations à des fins non commerciales seront autorisées à titre gracieux sur demande. La reproduction pour la revente ou à d’autres fins commerciales, y compris à des fins didactiques, pourra être soumise à des frais. Les demandes d’autorisation de reproduction ou de diffusion de matériel dont les droits d’auteur sont détenus par la FAO et toute autre requête concernant les droits et les licences sont à adresser par courriel à l’adresse copyright@fao.org ou au Chef de la Sous-Division des politiques et de l’appui en matière de publications, Bureau de l’échange des connaissances, de la recherche et de la vulgarisation, FAO, Viale delle Terme di Caracalla, 00153 Rome, Italie.

© FAO 2011
ISBN 978-92-5-206927-0