Page précédenteTable des matièresPage suivante

Chapitre 5 du PTB: Services de soutien

Grand Programme 5.1: Soutien à l’information et aux publications

Programme ordinaire   en milliers de dollars EU  
  Programme de travail 18 064  
  Ajustements au Programme de travail découlant de virements budgétaires 297  
  Programme de travail final 18 361  
  Dépenses par rapport au Programme de travail final 18 356  
  Écart des dépenses par rapport au Programme de travail - (dépassement)/sous-utilisation 5  
  Virements budgétaires (en pourcentage du Programme de travail) 1,6%  
Programme de terrain   en milliers de dollars EU  
  Exécution de projets extrabudgétaires (FF et PNUD) 280  
  Exécution de projets extrabudgétaires de secours d'urgence 0  
  Exécution de projets du PCT 0  
  Total exécution du Programme de terrain 280  
  Rapport Programme de terrain/Programme ordinaire 0,0  
  Services d'appui technique, dépenses de personnel (cadre organique) 134  


Réalisations
386.     En travaillant en collaboration étroite avec les départements techniques de la FAO pour classer par ordre de priorité et communiquer à un large public les principaux messages de l’Organisation, la Division de l’information (GII) s’est concentrée à la fois sur les médias traditionnels (presse écrite, radio et télévision) et sur les nouveaux médias (électroniques, CD-ROM, DVD). Plusieurs indicateurs relatifs à l’ouverture sur les médias, à l’utilisation des multimédias et à la production de grandes publications sont présentés dans les tableaux 5.1.1, 5.1.2 et 5.1.3.

387.     Durant l’exercice biennal, la page « Salle de presse » de la FAO, principal véhicule de l’Organisation pour la diffusion des communiqués de presse et la publication d’articles approfondis sur des thèmes spécialisés, a continué d’élargir sa couverture. Les versions italienne et chinoise de la page ont été lancées, un système de veille des informations a été introduit et les rapports sur des questions d’intérêt mondial tels que la grippe aviaire, le redressement post-tsunami, la sécurité sanitaire des denrées alimentaires et les problèmes liés à la sécheresse et à la famine, se sont multipliés.

Tableau 5.1.1: Ouverture sur les médias (indicateurs choisis)

Description 2000-01 2002-03 2004-05  
Communiqués de presse, articles et points/ informations d'actualité 170 (plus 31 à l'échelle régionale) 314 398  
Communiqués de presse régionaux   136 220  
Articles spécialisés (y compris les articles signés par le Directeur général et les articles thématiques) 69 39 66  
Conférences de presse - Siège 21 16 52  
Conférences de presse - hors Siège 11 65 27  
Interviews du Directeur général   39 + 34 à l'échelle régionale 12 +56 à l'échelle régionale  
Productions vidéo 80 22 31  
Rapports, interviews, etc. pour la radio 580 686 759  
Coproductions avec des radiodiffuseurs 18 22 2  


388.     L’exercice biennal a été marqué notamment par le succès des campagnes d’information stratégiques sur des thèmes d’un grand intérêt pour les médias internationaux, en particulier l’épidémie de grippe aviaire. Dès le début, étant donné la nécessité de diffuser le message de prévention de cette maladie à sa source, une couverture mondiale complète des faits et de leurs implications a été assurée pratiquement en temps réel.

389.     Outre la couverture accrue des événements dans la presse écrite, une plus grande attention a été accordée à l’information plurilingues sur les radios rurales et les stations radiophoniques internationales. La même importance a été attribuée aux services in situ moyennant l’envoi de missions de photo-reportages pour couvrir, notamment, le PSSA, les projets TeleFood et les activités de la FAO concernant le redressement après les crises.

390.     La coordination avec l’ONU a également été amplifiée sur des questions comme la réforme des Nations Unies, le tsunami et la grippe aviaire, par l’intensification de la coopération interinstitutions moyennant des conférences audio, vidéo et électroniques avec le Groupe de la communication des Nations Unies, dont le Directeur de la Division de l’information est membre.

Tableau 5.1.2: Multimédias (indicateurs choisis)

Description 2000-2001 2002-2003 2004-2005  
Expositions et présentations 41 51 158  
Matériel d'information du public (à l'exclusion des présentations multimédia) 181 582 256  
Présentations multimédia (toutes les langues de travail, plus l'italien et le japonais) 0 130 9  
Pages Internet créées 3 056 2 440 2 428  


391.     Dans le domaine des politiques et du soutien en matière de publications, qui inclut la gestion, la production et la diffusion de produits d’informations spécialisés dans les langues officielles de la FAO, la Division de l’information a continué de hiérarchiser ses activités consultatives et normatives dont la mise au point d’outils de publication et la formation à leur utilisation, à l’intention des unités du Siège et des bureaux décentralisés intéressés. La gestion des accords de co-publication avec des partenaires bénévoles et commerciaux s’est poursuivie, ainsi que la gestion et le soutien de publications dans d’autres langues que les langues officielles. On s’est efforcé, avec succès, de trouver des solutions pour assurer l’impression et la reproduction dans des conditions avantageuses ainsi que la promotion et la diffusion des produits d’information de la FAO de façon à toucher un public de plus en plus vaste partout dans le monde.

Tableau 5.1.3: Publications (indicateurs choisis)

Description 2000-01 2002-03 2004-05  
Publications principales        
Ouvrages et monographies (toutes langues) 481 679 1 405  
Brochures, dépliants et prospectus (toutes langues) 362 683 484  
Produits électroniques (toutes langues) 37 56 74  
Publications périodiques (par titre) 4 8 10  
Annuaires (trilingues) 11 6 7  
Annuaires (multilingues)   9 8  


Grand Programme 5.2: Administration

Programme ordinaire   en milliers de dollars EU  
  Programme de travail 48 074  
  Ajustements au Programme de travail découlant de virements budgétaires 885  
  Programme de travail final 48 959  
  Dépenses par rapport au Programme de travail final 48 956  
  Écart des dépenses par rapport au Programme de travail - (dépassement)/sous-utilisation 3  
  Virements budgétaires (en pourcentage du Programme de travail) 1,8%  
Programme de terrain   en milliers de dollars EU  
  Exécution de projets extrabudgétaires (FF et PNUD) 0  
  Exécution de projets extrabudgétaires de secours d'urgence 0  
  Exécution de projets du PCT 0  
  Total exécution du Programme de terrain 0  
  Rapport Programme de terrain/Programme ordinaire 0,0  
  Services d'appui technique, dépenses de personnel (cadre organique) 23  


Réalisations
392.     Ce Grand Programme couvre les systèmes comptables, de contrôle financier et d’établissement de rapports de l’Organisation; aide les directeurs de programme et le personnel technique à utiliser les technologies d’information modernes et élabore et applique des politiques en matière de personnel visant à garantir que la FAO dispose d’un personnel compétent et motivé.

393.     Les systèmes financiers inaugurés en 1999 ont été améliorés grâce à l’introduction du nouveau Module de suivi du budget fondé sur le web et à la mise en place d’un logiciel de gestion des voyages. Plusieurs systèmes d’information technique et administrative à l’échelle de l’Organisation ont été mis au point ou renforcés et une version nettement améliorée des applications Oracle a été introduite avec succès. Le soutien à la politique de décentralisation de l’Organisation s’est poursuivi avec le déploiement de la nouvelle version du Grand réseau FAO (WAN).

394.     Le Service d’appui à la gestion a continué à fournir des services d’appui administratif centralisés, des conseils et des informations en matière de gestion aux directeurs de division et aux responsables des départements dans les domaines financier et budgétaire et en ce qui concerne les procédures de contrat et d’achat, la gestion du personnel et les voyages, conformément aux règles et règlements de l’Organisation. Il a absorbé les services du personnel des unités de la Direction générale lorsque l’Unité administrative de soutien a été réduite (soit une économie de 535 000 dollars EU). Les principales réalisations sont la formation renforcée des responsables de budget et la mise en place de modules de formation « en libre-service » pour la formation dans des zones isolées. Les indicateurs clés du tableau 5.2.1 montrent les principales réalisations du Service d’appui à la gestion.

Table 5.2.1: Services d’appui à la gestion (indicateurs choisis)

Description 2002-03 2004-05  
Nombre moyen de fonctionnaires du Siège ayant bénéficié des services du MSS 2 072 2 256  
Nombre d'interventions traitées par le MSS 15 954 11 176  
Nombre d'interventions liées aux droit aux voyages traitées par le MSS 3 308 3 319  
Nominations      
Nombre de nominations de personnel pour une brève durée et une durée déterminée traitées 931 567  
Nombre de consultants et d'accords de services personnels traités 11 272 10 325  
Cessations de service      
Nombre de cessations de service de personnel traitées 2 228 1 925  
Services financiers fournis      
Demandes d'aide concernant le système financier reçues 10 898 12 053  
Nombre de fonctionnaires formés à l'utilisation des systèmes financiers 310 425  
Heures supplémentaires traitées 8 288 7 884  
Pièces de journal traitées 11 348 11 156  
Lettres d'accord traitées 946 1 075  
(Voyages et expéditions)      
Nombre d’avances pour frais de voyage traitées 31 500 36 110  
Nombre de demandes de remboursement de frais de voyage traitées * 21 584  
Nombre de demandes de transport des articles ménagers et des effets personnels traitées * 1 698  
Nombre d’autorisations de voyages traitées * 15 853  
Nombre de demandes de paiements forfaitaires traitées * 2 429  
*statistiques non disponibles pour l'exercice biennal précédent.


Programme 5.2.1: Services financiers

395.     Ce programme couvre les services financiers à l’appui des activités de la FAO financées tant par le Programme ordinaire que par des ressources extrabudgétaires. Il inclut la fourniture de conseils dans le domaine financier et concernant les politiques à suivre dans ce domaine; la conception et la gestion des systèmes et procédures comptables et financiers de l'Organisation; la tenue des comptes; et l’établissement des états financiers de l’Organisation soumis au Commissaire aux comptes pour certification. Le programme a géré environ 1,5 milliard de dollars EU durant la période 2004-05.

396.     Au début de l’exercice biennal, les contributions dues par les États Membres au titre du Programme ordinaire ont été converties en un régime de recouvrement fractionné, avec appel de fonds en euros et en dollars EU en fonction du plan de dépenses prévu. Un projet d’envergure pour enregistrer et comptabiliser les recouvrements dans les deux devises a été mis en oeuvre avec succès32.

397.     Afin de renforcer les systèmes de contrôle, un volume important de documentation concernant les politiques et procédures financières et comptables a été révisé et publié sur le site Intranet de la Division des finances afin de faciliter l’accès de groupes d’utilisateurs du Siège et des bureaux décentralisés, à une information faisant autorité.

398.     Grâce à la rationalisation des procédures, des améliorations substantielles ont été obtenues concernant les délais de traitement des factures et des paiements. La qualité des informations bancaires du fichier principal, améliorée pour respecter les prescriptions bancaires internationales, a permis d’obtenir les taux de traitement de bout en bout supérieurs à la norme et d’abaisser les frais de banque.

Tableau 5.2.2: Services financiers (indicateurs choisis)

Description 2002-03 2004-05  
Fonctionnaires inscrits sur les états de paye (moyenne mensuelle) 4 190 4 061  
Paiements traités (à l'exclusion des salaires) 74 000 69 500  
Traitement des sommes reçues, à l’exclusion des virements bancaires 14 000 11 000  
Mise à jour des comptes Vendeurs * 8 900  
Gestion des placements (en millions de dollars EU) 452 577  
Demandes d'accès au système traitées 8 000 7 970  
Appui aux bureaux des représentants de la FAO et aux bureaux de projet      
Traitement des demandes de reconstitution de fonds, y compris projets 2 006 1 181  
Nombre de bureaux soutenus 137 142  
Projets      
Projets ouverts 1 900 2 326  
Projets clos 1 098 2 582  
Pièces de journal      
Affichage de lots de pièces de journal - budget 8 875 7 143  
Affichage de lots de pièces de journal - manuel 11 283 14 544  
*statistiques non disponibles pour l'exercice biennal précédent.


Programme 5.2.2: Services relatifs aux systèmes et technologies d’information

399.     Un grand nombre de nouveaux systèmes d’information et de nouvelles versions de systèmes existants ont été mis en place et des modifications importantes ont été apportées à l’infrastructure de soutien, ce qui a permis d’améliorer l’efficacité des processus, ainsi que la qualité et l’actualité des informations pour une prise de décision éclairée. Les principales réalisations incluent:

  • L’identification et l’application de solutions aux problèmes liés à la gestion des documents et des flux de travaux.
  • Des rapports d’information de gestion, pour répondre, à titre provisoire, à la nécessité pour la Direction générale de disposer d’informations résumées sur les ressources financières, budgétaires et humaines de l’Organisation et sur l’état d’avancement de ses programmes, complétés par des statistiques clés sur l’information technique.
  • Une amélioration majeure de la fonctionnalité du système Oracle Financials d’Oracle e-Business Suite, en prélude à la mise en œuvre en 2007 du projet de Système de gestion des ressources humaines et aux nombreux changements requis dans d’autres systèmes interreliés.


400.     La Division des systèmes et des techniques d’information a participé activement, y compris par son soutien technique, aux diverses initiatives relatives à la gestion des connaissances dirigées par d’autres divisions et divers groupes de travail interdépartementaux, y compris la modification dans les sites Internet et Intranet de la FAO et des activités pilote dans ce domaine dynamique. Le nombre de systèmes techniques appuyant le travail de fond de l’Organisation a augmenté de 17 pour cent durant 2004-05. On note, en outre, une augmentation sensible du volume de données FAOSTAT téléchargées grâce surtout à une version plus performante et fiable du logiciel utilisé. Des composantes et des cadres de système réutilisables ont été mis au point dans des domaines clés: cartographie, statistiques, gestion des contenus et communautés d’utilisateurs. Ces cadres ont permis une collaboration plus étroite avec des partenaires internes et externes. En outre, des produits informatiques à exploitation libre mis au point à l’extérieur ont été adoptés avec succès, notamment dans le domaine des bases de données relationnelles et des capacités de recherche, et un certain nombre de projets de terrain ont été équipés de logiciels libres (par exemple, TADinfo au Viet Nam). Enfin, conformément aux directives organisationnelles, les systèmes d’information sont désormais utilisables dans les cinq langues officielles.

401.     Des contributions ont été faites à la Stratégie TIC (Stratégie des organismes des Nations Unies en matière d’informatique et de télématique) du Système commun des Nations Unies, qui a été adoptée par le Comité de haut niveau sur la gestion et approuvée par le CCS. Dans l’optique de cette stratégie, la normalisation des méthodologies COBIT (pour la gouvernance des TIC), Prince2 (pour la gestion des projets) et ITIL (pour la gestion des services) a nettement progressé. La Division des systèmes et des techniques d’information a été restructurée pour mieux répondre à cette approche, l’accent étant mis sur la structure et le plan de travail nécessaires pour améliorer et rationaliser la gouvernance dans ce domaine au sein de la FAO. À cet égard, un cadre de gouvernance plus efficace et efficient a été mis au point, définissant la structure organisationnelle, le processus et les rôles et responsabilités, de façon que les investissements de l’Organisation dans les technologies de l’information soient alignés et effectués conformément à ses stratégies et à ses objectifs.

402.     En matière de sécurité de l’information, la FAO a adopté le processus continu en quatre étapes pour gérer la sécurité de l’information, comme recommandé par le Comité de haut niveau des Nations Unies sur la gestion dans le document CEB/2002/5. L’Organisation a lancé la première étape de ce processus, une évaluation des risques en matière d’information financée par des arriérés. Il est prévu que les trois étapes suivantes (formulation, mise en oeuvre et suivi de la politique) soient menées à bien sur la période 2006-07. Les efforts pour améliorer la sécurité de l’information se sont poursuivis, avec l’aide des activités de contrôle de l’accès aux systèmes d’information, avec l’installation de correcteurs de logiciels pour les systèmes d’information existants et la prise en compte de l’aspect sécurité dans l’élaboration des nouveaux systèmes d’information. L’Organisation a également poursuivi sa campagne d’éducation des utilisateurs afin d’éviter les téléchargements non autorisés de l’Internet qui causent des problèmes de virus et suscitent des préoccupations du fait des atteintes aux droits d’auteur.

403.     Afin de réduire les coûts unitaires et de continuer à fournir des services de qualité malgré la diminution des ressources, la Division des systèmes et des techniques d’information a également établi à Bangkok, un Centre délocalisé de développement et de soutien des systèmes (OSDSC) et, forte de ses premiers succès, a prévu d’étoffer ce bureau qui disposait de 12 fonctionnaires à la fin de 2005 en portant à 20 ses effectifs en 2006.

404.     Durant 2004-05, plusieurs projets de suivi du réseau étendu (WAN) ont été mis en oeuvre. En 2004, durant la phase I, six autres bureaux de représentants de la FAO ont été connectés au réseau étendu de la FAO, ce qui a porté à 81 le nombre de bureaux reliés à ce réseau. La Phase II a permis aux bureaux où des obstacles réglementaires ou techniques empêchaient une installation standard d’accéder au réseau étendu grâce à des technologies novatrices reposant sur l’Internet. La Phase III, qui verrait l’extension des services de messagerie électronique à tout le personnel des bureaux de représentants de la FAO, a été approuvée par le Comité sur la gestion et les technologies de l’information (CGTI) fin 2005.

405.     On a renforcé l’infrastructure des technologies de l’information et de la communication (TIC) en améliorant les logiciels Windows et Exchange dans les bureaux du Siège, régionaux et sous-régionaux. Le déplacement et la rénovation du Centre informatique, financés par des arriérés, ont été exécutés avec succès tandis qu’un Centre informatique complémentaire était créé pour renforcer les capacités en matière de planification de la continuité des opérations. L’appui aux logiciels d’exploitation libre a été accru avec l’introduction de Linux comme système d’exploitation standard.

Tableau 5.2.3: Systèmes et technologies d’information (indicateurs choisis)

Description 2002-03 2004-05  
Soutien aux applications administratives et techniques
Systèmes financiers et de ressources humaines (demandes de modification) 717 575  
Appui au système administratif (années de travail - fonctionnaires et consultants) 61 74  
Appui aux systèmes techniques (années de travail - fonctionnaires et consultants) 70 70  
Systèmes d'information technique 85 100  
Nombre de collections de données statistiques de FAOSTAT 57 53  
Utilisation des applications administratives et techniques
Nombre de rapports produits à partir de la grande base de données (en milliers) 305 393  
Nombre d'opérations inscrites au grand livre (en millions) 5,5 5,7  
Nombre d'utilisateurs Oracle 2 510 2 169  
Enregistrements FAOSTAT téléchargés par des utilisateurs extérieurs (en millions) 867 2 700  
Internet, nombre moyen de consultations par mois (en millions) 40 70  
Intranet, nombre moyen de consultations par mois (en millions) 1,6 0,9  
Appui aux utilisateurs
Appels au centre de dépannage, par mois 585 550  
Utilisation de l'infrastructure, des serveurs et des services de réseau du Siège
Nombre total de serveurs 180 192  
Espace disque total disponible sur les serveurs (Go) 10 050 25 000  
Utilisation du central téléphonique numérique et des services audiovisuels
Nouvelles installations, déplacements et désinstallations de postes 9 213 9 248  
Vidéoconférences 550 769  
Aide fournie au matériel audiovisuel ou aux équipements d'interprétation dans les salles de réunion 4 445 5 303  
Utilisation des services de messagerie
Comptes de courrier électronique au Siège 4 400 5 000  
Comptes de courrier électronique dans les bureaux décentralisés 1 300 1 700  
Nombre de messages envoyés ou reçus par l'Internet (par jour) 70 000 170 000  
Télex en entrée et en sortie 7 200 7 232  
Télécopies en entrée et en sortie depuis les installations centrales (pages)* 76 711 27 327  
* De nombreuses divisions du Siège disposent de leurs propres télécopieurs qui ne sont pas pris en considération dans ces chiffres.


Programme 5.2.3: Services relatifs aux ressources humaines

406.     Le programme, exécuté par la Division de la gestion des ressources humaines (AFH), couvre l’élaboration de politiques et de procédures liées aux ressources humaines; des études de gestion et le classement des emplois; la gestion et le contrôle des postes; l’appui au recrutement de fonctionnaires; l’administration des traitements et indemnités; les dispositions en matière de sécurité sociale; la formation du personnel; l’administration des procédures de recours et la consultation avec les organes représentant le personnel; et la supervision et le suivi de l’administration du personnel et des services le concernant.

407.     Des possibilités de formation professionnelle et d’apprentissage ont été offertes pour améliorer les compétences du personnel de la FAO sur la base de plusieurs stratégies clés de l’Organisation et grâce à trois types de services, à savoir:

  • Le programme d’apprentissage interne qui a dispensé divers cours sur le lieu de travail, notamment pour l’acquisition de connaissances linguistiques, en communication et en technologie de l’information. Des sessions d’orientation et de départ à la retraite du personnel de la FAO ont été organisées à intervalles réguliers. Les nouveaux programmes pour l’exercice biennal ont inclus le renforcement des capacités de gestion et l’encadrement et insisté sur la diversité, la négociation et la gestion des conflits et l’analyse des cadres logique.
  • Le programme de formation externe qui a multiplié les activités visant à consolider les compétences professionnelles du personnel du cadre organique en facilitant son accès à des activités de perfectionnement hors de l’Organisation.
  • Le service d’apprentissage et de mise en valeur des ressources humaines ont absorbé l’essentiel des crédits alloués aux divisions pour le développement des compétences des fonctionnaires dans des domaines tels que la planification stratégique, la constitution d’équipes et la formation technique dans le contexte de leurs programmes de travail annuels.


408.     Des cadres de compétences spécifiques à la FAO pour les profils de directeurs et de représentants de la FAO, comparables à des initiatives analogues du système des Nations Unies, ont été élaborés et appliqués. L’accent a été mis sur l’utilisation de ces cadres à l’appui de la valorisation des ressources humaines en vue d’intégrer le recrutement et le suivi du comportement professionnel.

409.     Des politiques ont été formulées pour mieux répondre aux besoins de l’Organisation et de son personnel en évolution. C’est ainsi qu’un congé de paternité a été instauré pour promouvoir un environnement permettant de concilier le travail avec la vie de famille. Des mesures ont été prises pour remédier à la pénurie de candidats de pays sous-représentés ou non représentés; on s’est notamment efforcé d’identifier des sites web de ces pays où afficher les avis de vacance de poste. L’amélioration des réseaux internes ou externes à l’Organisation figure parmi les mesures à plus long terme.

410.     Des conseils ont été donnés aux supérieurs hiérarchiques pour résoudre à un stade précoce, notamment au moyen d’une nouvelle procédure de médiation, les différends liés au travail et limiter ainsi le nombre de recours administratifs et de plaintes.

411.     La mise en oeuvre du projet relatif au Système de gestion des ressources humaines a progressé jusqu’en 2006. Les processus actuellement en vigueur et les améliorations proposées ont été documentés, les principaux écarts entre les exigences de la FAO et la fonctionnalité standard d’Oracle ont été identifiés et comblés, et la phase de conception et de développement a démarré. Les activités d’élaboration du système menées à l’OSDSC à Bangkok ont permis de réduire considérablement les coûts. Des améliorations dans la fourniture de services aux ressources humaines visant à tirer le maximum d’avantages de ce nouveau système ont été formulées sur la base d’un nouveau modèle de gestion des ressources humaines mis au point vers la fin de l’exercice biennal.

412.     L’Organisation a également cherché à promouvoir des politiques novatrices en matière de ressources humaines par le biais d’organes interinstitutions des Nations Unies, dont la Commission de la fonction publique internationale (CFPI), le Réseau des ressources humaines et le Comité de haut niveau sur la gestion du Conseil des chefs de secrétariat. Les questions examinées par ces organes incluent la mobilité interorganisations, la mobilité, la sujétion, les plans de primes d’affectation et de non-déménagement; les critères pour le paiement des primes de risque et un cadre pour les dispositions contractuelles dans les organisations du Système commun des Nations Unies.

413.     La FAO a participé activement aux sessions du Comité mixte de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies et de son Comité permanent. AFH a continué à fournir au personnel des prestations de sécurité sociale et a commencé à mettre en concurrence plusieurs sociétés internationales pour les plans d’assurance médicale du personnel.

414.     Le Service médical a continué à s’acquitter de ses fonctions habituelles et à assurer les activités de prévention et de traitement introduites durant l’exercice biennal, avec l’ouverture d’une clinique de consultations sans rendez-vous et l’expansion des services de physiothérapie. Des efforts importants ont également été consacrés à la formation aux premiers secours et aux interventions d’urgence sur le terrain, ainsi qu’à la préparation à une pandémie grippale.

Table 5.2.4: Services de gestion des ressources humaines (indicateurs choisis)

Description 2002-03 2004-05  
Fonctionnaires nommés à durée déterminée/à titre permanent (à la fin de l'exercice biennal)
Siège 2 161 2 162  
Bureaux décentralisés 1 258 1 198  
Total 3 419 3 360  
Journées de formation du personnel (participants x durée)
Cours de formation continue et de perfectionnement professionnel 2 340 2 238  
Cours d'orientation, durée moyenne: 1 jour 495 765  
Informatique, durée moyenne: 1 jour 3 616 2 881  
Langues, durée moyenne: 5 jours 20 809 23 401  
Communications, durée moyenne: 1,5 jour 724 861  
Retraite, durée moyenne: 2 jours 773 754  
Cycle de projets, durée moyenne: 6 jours 194 470  
Traitement des demandes de remboursement (assurance médicale) et d'indemnisation
Demandes de remboursement au titre de l'assurance médicale 188 098 178 528  
Demande de remboursement au titre du plan d'indemnisation 220 333  
Cessation de service du personnel ; pension
Nombre de nouvelles pensions de retraite versées 371 352  
Nombre de nouvelles pensions d'invalidité versées 20 17  
Demandes relatives à la cessation de service pour départ à la retraite 5 400 2 061  


32 C 2005/16.

1 Transboundary Animal Disease Information System (TADinfo)

Page précédenteTable des matièresPage suivante