Novembre 1996

COFO-97/10

FAO

COMITE DES FORETS

Point 12 de l'ordre du jour provisoire

TREIZIEME SESSION

Rome (Italie), 10-13 mars 1997

ONZIEME CONGRES FORESTIER MONDIAL

Note du Secrétariat

RESUME

Ce point de l'ordre du jour, concernant les préparatifs du onzième Congrès forestier mondial qui se tiendra à Antalya (Turquie) du 13 au 22 octobre 1997, est présenté pour information. Le Congrès, organisé par le Ministère turc des forêts avec un appui technique et logistique de la FAO, devrait rassembler plus de 3 000 participants. Plus de 1 200 documents spontanés, huit documents de synthèse et 50 documents spéciaux, portant sur 38 questions incluses dans le Programme technique, sont en préparation.

INFORMATIONS GENERALES

1. Le Congrès forestier mondial, qui est généralement organisé tous les six ans, a une longue tradition remontant au premier Congrès tenu en 1926. Conformément aux directives arrêtées par le Conseil de la FAO à sa soixante-quatrième session (Rome, 18-29 novembre 1974), le Congrès doit permettre les confrontations d'idées et d'expériences ainsi que la formulation de recommandations applicables sur une base régionale ou mondiale. Ce Congrès a un rôle uniquement consultatif et les participants expriment leur propre opinion et assistent au Congrès à titre personnel. Il fournit des orientations sur des questions intéressant la formulation et la mise en oeuvre des politiques forestières, sur des normes et sur les grandes lignes de la recherche future, et il aide les organisations internationales à planifier leurs activités pour l'avenir.

2. Le Conseil de la FAO, à sa cent huitième session tenue en juin 1995, a accepté l'aimable invitation du Gouvernement turc, qui se proposait d'accueillir le onzième Congrès forestier mondial en 1997. Le Congrès aura lieu au Centre de la culture et des expositions de la municipalité majeure d'Antalya du 13 au 22 octobre 1997. Le Ministère turc des forêts a créé un comité organisateur, présidé par le Sous-Secrétaire d'Etat, qui comporte cinq Sous-Comités: questions scientifiques et techniques, affaires sociales, publications, aspects logistiques et expositions; les Sous-Comités, dirigés par des fonctionnaires responsables, sont placés sous la supervision du Secrétaire général du Congrès. La FAO aide le Comité organisateur à préparer le Congrès. Un accord a été signé entre la FAO et le Gouvernement turc le 23 janvier 1996, aux termes duquel la FAO fournira le Secrétaire général adjoint du Congrès ainsi qu'un Chargé de programme et deux agents des services généraux pour aider à mettre au point le programme technique, à identifier les auteurs invités et à examiner et traiter la documentation. Dans le cadre d'un accord complémentaire, la FAO assurera les services d'interprétation simultanée ainsi que la traduction des publications et documents techniques.

3. Environ 2 700 participants avaient participé au dixième Congrès forestier mondial tenu à Paris en 1991; pour le Congrès d'Antalya, tout est prévu pour accueillir jusqu'à 3 000 participants. Le Ministère turc des forêts a annoncé la tenue du Congrès lors de réunions internationales comme HABITAT II et le Groupe intergouvernemental sur les forêts; il a envoyé du matériel d'information aux points de contact des services forestiers nationaux et a envoyé le premier bulletin d'information à plus de 8 000 personnes en septembre 1996. Le Ministre turc des forêts a également lancé une invitation à ses collègues du monde entier, en mars 1996. La FAO a assuré la promotion du Congrès en fournissant des informations à l'occasion des Commissions régionales des forêts, qui ont eu lieu en 1996, et de nombreuses autres tribunes internationales. La FAO a créé une page d'accueil sur Internet qui fournit toutes les informations essentielles.

4. Le Sous-Directeur général de la FAO chargé du Département des forêts a consulté les chefs des services forestiers en février 1996, afin de solliciter leurs vues concernant la structure du programme technique du Congrès; il s'agit en effet de déterminer si celui-ci doit être organisé par discipline (ou par question ou critère d'aménagement durable des forêts), par région ou zone écologique ou alors selon une structure combinant questions thématiques et écologiques. La plupart des répondants préféraient une structure thématique mais nombreux étaient ceux qui préconisaient une combinaison des deux systèmes. Le Congrès, qui est placé sous le thème général: "La foresterie à l'appui du développement durable au seuil du XXIe siècle" est organisé selon huit grands domaines recouvrant 38 questions différentes; les sept premiers domaines correspondent aux critères d'aménagement durable des forêts, qui dérivent de divers processus internationaux en cours et le huitième domaine, à l'examen pragmatique de l'aménagement durable des forêts dans six grandes régions écologiques.

DOCUMENTS DU CONGRES ET AUTRES CONTRIBUTIONS

5. Les apports au programme technique du Congrès sont de quatre types: i) déclarations liminaires (au total 12) faites au cours de trois séances plénières; ii) mémoires généraux (au total huit, un pour chaque domaine principal) à préparer par des auteurs invités; iii) mémoires spéciaux (au total 49) correspondant aux thèmes, régions écologiques et processus d'aménagement durable des forêts, qui seront également rédigés par des auteurs invités et iv) mémoires volontaires qui peuvent être établis par quiconque souhaite contribuer à l'une des 38 questions du programme technique. On a veillé à assurer une bonne représentation des régions et institutions lors du choix des orateurs invités et des auteurs pressentis pour les documents de synthèse et les documents spéciaux. A la date limite pour la présentation de mémoires volontaires (31 octobre 1996) plus de 1 000 documents de ce type avaient été présentés par plus de 90 pays. Les secrétaires techniques désignés par le Comité scientifique et technique turc et les secrétaires techniques associés désignés par la FAO ont examiné les mémoires volontaires. Ceux qui pouvaient enrichir les débats du Congrès ont été pris en considération lors de la préparation des mémoires spéciaux; ils seront placés sur Internet pour stimuler les débats avant le Congrès, et leurs auteurs auront la possibilité d'en faire une brève présentation lors du Congrès. Les mémoires géneraux et les mémoires spéciaux du Congrès seront disponibles en anglais, espagnol, français et turc. Les mémoires volontaires seront disponibles dans leur langue d'origine.

6. Le Comité organisateur lance une série d'initiatives à l'intention de groupes spécifiques afin d'associer une large gamme de groupes d'intérêt au Congrès. Il y aura une séance spéciale sur les femmes et la foresterie, avec au moins une déclaration liminaire et on illustrera environ 10 exemples réussis de participation des femmes à la foresterie. Un concours a été annoncé dans le monde entier pour des étudiants, consistant en un essai sur le thème général du Congrès (prix pour 10 étudiants du cycle secondaire); on a également annoncé un concours pour des jeunes âgés de 15 à 22 ans dans trois domaines différents (photographie, arts graphiques, affiches) trois voyages étant offerts aux trois premiers de chaque catégorie; un concours spécial est aussi envisagé pour les écoliers turcs. La participation des ONG au programme du Congrès semble des plus prometteuses. Il y aura également quatre téléconférences juste avant le Congrès pour enrichir encore les débats - une consultation sur le rôle de la foresterie dans la lutte contre la désertification, une session de Silva Mediterranea, une consultation sur la gestion des conflits par la foresterie communautaire et une réunion sur la coopération technique forestière entre pays en développement. Beaucoup d'autres réunions seront également organisées, la principale étant une réunion ministérielle informelle convoquée par le Ministre turc des forêts.

AUTRES PREPARATIFS

7. Outre le programme technique du Congrès, de nombreuses activités techniques, culturelles et récréatives seront organisées par la région d'Antalya et par le Congrès: réunions de nombreux groupes spéciaux, exposition sur les technologies forestières, festival du cinéma sur la foresterie et l'environnement, excursion d'un jour dans des zones d'intérêt technique et culturel situées à proximité d'Antalya, programme culturel dans le théâtre antique d'Aspendos, etc; après le Congrès, quatre voyages d'étude seront organisés dans quatre zones écologiques différentes de la Turquie.

8. Un fonds est actuellement mis en place par le Comité organisateur pour aider les participants, notamment en provenance des pays en développement, qui ont besoin d'une assistance financière pour couvrir leurs frais de voyage. Le Gouvernement turc a invité les donateurs et le secteur privé à contribuer à ce fonds.

INFORMATION A L'INTENTION DES PARTICIPANTS

9. Le premier bulletin d'information, paru en septembre 1996, et le second, qui sortira en janvier 1997 (en anglais, espagnol et français) donnent des informations préliminaires essentielles et contiennent un formulaire de pré-enregistrement. Un bulletin supplémentaire est prévu, contenant un formulaire d'enregistrement, qui devrait être distribué en avril 1997. Les documents du Congrès seront, quant à eux, distribués en juin 1997. L'interprétation simultanée sera assurée au cours du Congrès en anglais, français, espagnol, arabe et turc.

INCIDENCES POSSIBLES DU CONGRES

10. Le onzième Congrès forestier mondial a un rôle unique à jouer: il faut fournir une réponse technique et indiquer les politiques et stratégies à suivre par le secteur forestier, juste après l'examen des accords de la CNUED, par une session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies, et notamment donner suite aux activités du Groupe intergouvernemental sur les forêts de la Commission du développement durable. Les débats du Congrès seront donc suivis avec le plus haut intérêt. Des systèmes de communication électronique par Internet et de travail en réseau stimuleront les débats avant et après le Congrès et assureront un très grand retentissement du Congrès parmi toutes les personnes s'intéressant aux questions forestières, bien au-delà des institutions s'occupant de questions forestières aux niveaux national et international.