Février 1997

COFO-97/7 Supp.1

FAO

COMITE DES FORETS

Point 10 de l'ordre du jour provisoire

TREIZIEME SESSION

Rome (Italie), 10-13 mars 1997

STRATEGIE A MOYEN TERME (1998-2003) ET PRIORITES DU PROGRAMME DE TRAVAIL ET BUDGET 1998-99

INTRODUCTION

1. Les paragraphes 36 à 61 du document de base donnent une première indication des priorités et des principales activités proposées pour l'exercice 1998-99. Préparé à une date ultérieure, le présent supplément apporte des précisions complémentaires et contient des prévisions budgétaires préliminaires pour 1998-99 pour le Grand Programme 2.4, Forêts. Comme dans le passé, ce supplément est présenté de façon à fournir un aperçu des propositions concernant les forêts, destinées à être incluses éventuellement dans le Sommaire du Programme de travail et budget 1998-99, qui sera soumis au Conseil à sa cent douzième session, en juin 1997, par le Comité du Programme et le Comité financier.

2. Rappelons que, conformément aux orientations générales qui leur ont été transmises fin 1996, toutes les unités du Secrétariat, y compris le Département des forêts et les Bureaux régionaux et sous-régionaux, ont été invitées à élaborer leurs propositions pour le prochain exercice biennal sur la base d'une croissance réelle zéro par rapport aux niveaux approuvés pour l'exercice biennal 1996-97.

3. Au moment de la préparation du présent document, les décisions de politique générale concernant l'équilibre des ressources entre chapitres budgétaires, grands programmes et programmes découlant de l'examen de ces propositions et, par conséquent, la teneur exacte du Sommaire du Programme de travail et budget 1998-99, n'avaient pas encore été fixées définitivement. Les montants des crédits budgétaires qui y figurent doivent donc être considérés comme provisoires. Néanmoins, ils donneront au Comité une idée générale des affectations globales de crédits et lui faciliteront la tâche lorsqu'il soumettra des recommandations au Conseil.

4. Il convient également de signaler que, comme l'ont décidé le Comité du Programme et le Comité financier à leur dernière session en janvier 1997, la présentation des estimations budgétaires des programmes devra dorénavant incorporer les recettes attendues soit, dans le cas du Grand Programme 1.4 Forêts, les montants suivants:

Milliers de dollars E.-U.
Autres instituts financiers
Détachements aux fonds fiduciaires
Détachements au PCT
Autres détachements

90
348
378
0
----
816

5. L'Annexe 1 contient un résumé du Programme de travail et des ouvertures de crédits pour les forêts. Les propositions qui suivent portent sur l'ensemble du Programme de travail et pas uniquement sur les ouvertures de crédits nécessaires, comme dans le passé.

PROPOSITIONS POUR LE GRAND PROGRAMME 2.4 FORETS

Grand Programme 2.4 Forêts
(montants en milliers de dollars E.-U.)

Programme Description Programme de travail 1996-97 Variation nette de programme Programme de travail 1998-99 Pourcenta ge du total
2.4.1
2.4.2
2.4.3

2.4.9

Ressources forestières
Produits forestiers
Politiques et planification
forestières
Gestion du programme
7 895
4 817
12 557

5 915

207
(72)
(253)

228

8 102
4 745
12 304

6 143

26 %
15 %
39 %

20 %

Total Grand Programme 2.4 31 184 110 31 294 100 %

6. Comme le rappelle le document principal, le rôle des arbres et des forêts dans le développement durable et le bien-être de l'humanité ont été clairement reconnus par la CNUED et la CDD. Plus récemment, le Plan d'action du SMA en appelait à la foresterie pour contribuer à améliorer la sécurité alimentaire. Cela est intimement lié au rôle des forêts dans le développement durable. Les perspectives pour la foresterie évoluent donc vers le renforcement mutuel du Plan d'action du SMA et du Programme Action 21 de la CNUED en vue d'assurer le développement durable, de satisfaire les besoins d'une population croissante et de lutter contre la pauvreté rurale.

7. En 1998-99, une priorité spéciale sera accordée à l'Evaluation des ressources forestières mondiales, qui contient des informations techniques nécessaires aux pays pour respecter les engagements de la CNUED et formuler des critères et des indicateurs pour la gestion durable des forêts, au programme de foresterie communautaire, à la planification stratégique et à la formulation des politiques, aux Plans d'action forestiers nationaux (PFN) comme moyen de renforcer les capacités et à la planification et à l'accroissement de la valeur des produits forestiers.

Programme 2.4.1: Ressources forestières

Programme 2.4.1 Ressources forestières
(montants en milliers de dollars E.-U.)

Sous-prog ramme

Description

Programme de travail 1996-97

Variation nette de programme

Programme de travail 1998-99

Pourcenta ge du total

2.4.1.1

Evaluation et aménagement des ressources forestières

2 684

157

2 841

35 %

2.4.1.2 Arbres, plantation, protection et ressources génétiques

1 787

28

1 815

22 %

2.4.1.3 Conservation des forêts, faune sauvage et contribution à la sécurité alimentaire

3 424

22

3 446

43 %

Total Programme 2.4.1

7 895

207

8 102

100%

8. Ce programme contribue à réaliser les objectifs du Sommet mondial de l'alimentation, et en particulier à promouvoir les pratiques forestières durables, qui sont une condition indispensable pour assurer des approvisionnements alimentaires suffisants aux niveaux familial, national, régional et mondial. La gestion rationnelle des ressources forestières devrait également apporter une contribution à la mise en oeuvre du Programme spécial pour la sécurité alimentaire, par le biais de mesures d'amélioration, de protection et de conservation des sols, des eaux et des ressources génétiques, de lutte contre la sécheresse et la désertification, ainsi que par l'établissement d'une interaction entre la foresterie et l'agriculture.

Sous-programme 2.4.1.1: Evaluation et aménagement des ressources forestières

9. Ce sous-programme englobe l'évaluation globale et l'observation systématique des ressources forestières et l'aménagement durable des écosystèmes forestiers, par une collaboration et un partenariat entre instituts internationaux, régionaux, sous-régionaux et nationaux.

10. Pour ce qui est de l'aménagement des forêts et des écosystèmes forestiers, le sous-programme fournira une assistance aux pays pour la conceptualisation, le développement et l'application de critères et d'indicateurs, ainsi que pour l'élaboration de directives de gestion forestière durable. Le pays et les régions devront également recevoir une assistance pour surveiller les effets des mesures d'aménagement forestier sur les écosystèmes forestiers et pour améliorer les méthodes permettant d'en garantir la durabilité, plus particulièrement en ce qui concerne les sites marginaux et les écosystèmes fragiles.

11. La priorité accordée à l'évaluation des ressources forestières aboutira à l'élaboration de rapports périodiques sur l'état et l'évolution des ressources forestières mondiales. On veillera notamment à ce que les pays soient en mesure d'évaluer les informations sur les ressources forestières nécessaires pour développer et mettre en oeuvre les stratégies et les politiques forestières nationales. L'évaluation des ressources forestières reposera sur: les "centres responsables" au niveau sous-régional qui renforceront les capacités nationales; la création de réseaux et l'établissement d'une coopération technique entre pays en développement; des efforts visant à assurer la compatibilité conceptuelle et terminologique.

Sous-programme 2.4.1.2: Arbres, plantation, protection et ressources génétiques

12. Ce sous-programme vise la conservation des ressources génétiques forestières, la protection des arbres et des forêts, la création et la gestion rationnelle des plantations forestières afin de satisfaire les besoins sociaux, écologiques et économiques. Il soutient directement les fonctions normatives de collecte, d'analyse et de diffusion des données. Il veillera tout particulièrement à élargir la portée et améliorer la fiabilité des informations recueillies et publiées dans le cadre du programme d'évaluation des ressources forestières mondiales, portant par exemple sur des aspects tels que la diversité biologique, les plantations forestières, la santé et la vitalité des forêts.

13. Les activités de protection de forêts resteront axées sur la sauvegarde de la santé et de la vitalité des ressources forestières en les protégeant contre les insectes, les maladies et les autres agents biotiques et abiotiques dangereux par la création de réseaux et la fourniture d'avis aux instituts nationaux des pays en développement sur les mesures préventives, la lutte intégrée contre les infestations d'insectes et les épidémies et la réduction des risques de transfert transfrontière. Ces activités incluent également la compilation et la diffusion de statistiques mondiales sur les feux de forêt.

14. Un élément important de ce sous-programme est la conservation des ressources génétiques forestières. Les effets du déboisement, de la dégradation des forêts et de l'intensification de l'aménagement forestier (y compris l'établissement de plantations forestières) sur la diversité biologique et les ressources génétiques seront évalués, et des méthodes seront élaborées pour en contrecarrer les répercussions négatives éventuelles. Un soutien sera accordé aux programmes nationaux de conservation in situ et ex situ des ressources génétiques forestières, dans le cadre de la Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture (CGRFA), en suivant les orientations techniques et scientifiques du groupe d'experts des ressources génétiques forestières. Par une collaboration avec les instituts nationaux et les partenaires internationaux, les programmes d'initiative nationale seront soutenus dans le but de promouvoir un plan d'action mondial coordonné pour les ressources génétiques forestières. On encouragera également les échanges de technologies et la diffusion des informations.

15. Ce sous-programme inclut également le développement des plantations et l'amélioration des arbres, et en particulier un soutien aux programmes nationaux de boisement, reboisement et plantation d'arbres, par l'utilisation de matériel de reproduction optimal du point de vue physiologique et génétique. Il continuera à rassembler, analyser et diffuser des informations sur les plantations forestières et la domestication des espèces d'arbres forestiers ainsi qu'à soutenir la formation et la préparation de manuels et de guides pratiques bien conçus. Les autres activités incluent l'assistance aux pays concernant la fourniture et l'utilisation de matériel végétal optimal, y compris l'échange de matériel et de technologies de reproduction pour leur conservation et leur amélioration aux niveaux local et national.

Sous-programme 2.4.1.3: Conservation des forêts, faune sauvage et contribution à la sécurité alimentaire

16. Ce sous-programme concerne l'amélioration et la promotion des systèmes agroforestiers pour renforcer leur contribution à la sécurité alimentaire et à la création de revenus; l'utilisation des arbres et les ressources forestières dans les régions sèches pour la remise en état des terres dégradées et comme contribution à la sécurité alimentaire; et la contribution de la faune sauvage et des zones protégées au bien-être des populations rurales.
17. Les activités en matière d'agroforesterie et de foresterie urbaine incluent la mise au point de la base d'informations nécessaire pour planifier et exécuter des programmes d'agroforesterie visant à améliorer l'utilisation des terres, compléter le revenu des ménages et accroître la sécurité alimentaire. Une analyse au niveau national sera effectuée pour connaître le rôle de l'agroforesterie dans la sécurité alimentaire et la rentabilité de la mise en oeuvre des projets d'agroforesterie. Les activités de foresterie urbaine viseront à mieux comprendre l'incidence des tendances démographiques, en particulier de l'urbanisation, sur les forêts, et à fournir des avis sur l'amélioration de la planification et de l'exécution des programmes de foresterie urbaine.

18. Les travaux concernant la foresterie en zone aride et la lutte contre la désertification viseront à mettre en oeuvre le chapitre 12 du Programme Action 21 de la CNUED ainsi que la Convention de lutte contre la désertification, principalement par la diffusion de technologies et d'informations sur les espèces d'arbres et d'arbustes en terrain sec et leur utilisation pour le boisement, le reboisement et la conservation des sols, ainsi que des conseils pour la remise en état des terres et la production de combustible et de fourrage.

19. Les activités relatives à l'aménagement des bassins versants et à la mise en valeur durable des zones montagneuses seront axées sur la mise en application du chapitre 13 du Programme Action 21 concernant le développement durable des zones montagneuses, compte tenu du rôle de maître d'oeuvre de la FAO pour ce chapitre. Dans le but de contribuer à la sécurité alimentaire et au développement intégré des zones montagneuses, les systèmes de subsistance viables dans les écosystèmes montagneux continueront à être documentés, notamment en ce qui concerne la création de revenus et d'emplois. Un soutien sera mobilisé en faveur des réseaux et groupements régionaux, surtout en Afrique et en Amérique latine et la coopération sera poursuivie avec ceux qui existent déjà en Europe. Une consultation internationale d'experts sur le développement durable des zones montagneuses sera organisée.

20. Les principales activités concernant la faune sauvage et l'aménagement des zones protégées incluront: une consultation internationale d'experts sur la conservation et le développement rural durable; la documentation des technologies d'exploitation de la faune sauvage comme source d'aliments et de revenus; la promotion de mesures de conservation et de développement intégrés notamment dans les zones tampons; la mise à jour des publications sur l'aménagement des zones protégées et la promotion du tourisme écologique; la promotion des échanges d'informations sur l'aménagement de la faune sauvage et des zones protégées, en particulier dans les pays en développement. Dans la région Amérique latine, le soutien aux activités du Traité de coopération de l'Amazonie sera prioritaire.

 

Programme 2.4.2: Produits forestiers

Programme 2.4.2 Produits forestiers
(Montants en milliers de $ E.-U.)

Sous-progr amme

Description

Programme
de travail
1996-97

Variation nette de programme

Programm e de travail 1998-99

Pourcenta ge du total

2.4.2.1

Utilisation des produits ligneux et
non ligneux

2 367

(11)

2 356

50 %

2.4.2.2 Récolte, commerce et promotion commerciale des produits forestiers

2 450

(61)

2 389

50 %

Total Programme 2.4.2

4 817

(72)

4 745

100%

21. La principale contribution de ce programme au suivi du Sommet mondial de l'alimentation consistera à promouvoir l'utilisation efficace et durable des ressources forestières pour tirer le maximum des biens et des services et favoriser la création d'emplois et de revenus pour les populations rurales. Une attention accrue sera accordée aux produits forestiers non ligneux comme source d'aliments et de revenus.

Sous-Programme 2.4.2.1: Utilisation des produits ligneux et non ligneux

22. L'élément traitant de la promotion et du développement des produits forestiers non ligneux (PFNL), visera à promouvoir l'aménagement rationnel et la conservation des PFNL par: la diffusion des informations clés; le renforcement des réseaux de partenaires PFNL; l'évaluation de l'incidence socio-économique des PFNL, y compris leur contribution à la création de revenus et à la sécurité alimentaire; l'assistance à l'élaboration de politiques (forestières) appropriées garantissant l'accès équitable aux ressources et la redistribution des profits. La FAO conservera son rôle de centre d'excellence mondial dans ce domaine.

23. Au titre de l'élément traitant des industries du bois, les résultats obtenus dans le cadre de l'étude sur l'offre mondiale de fibre seront présentés à la communauté forestière internationale. Les gouvernements seront encouragés à améliorer la collecte de données économiques sur l'offre de bois comme outil de surveillance de l'utilisation durable de leurs ressources. En outre, on mettra l'accent sur le transfert de technologies de transformation du bois des plantations dans de petites et moyennes unités manufacturières. La collaboration avec le secteur privé des industries forestières sera renforcée dans le cadre du Comité consultatif FAO du papier et des produits dérivés du bois qui regroupe actuellement une gamme complète de représentants de l'industrie primaire du bois (sciages, panneaux à bois, pâte et papier).

24. Sous l'élément bois de feu, charbon de bois et dendroénergie, le système d'information sur la dendroénergie sera élargi pour y inclure des données sur la consommation, le commerce et la production de biocombustibles ligneux. Les autres activités seront la diffusion d'outils méthodologiques de planification de systèmes de dendroénergie durables, plus particulièrement en ce qui concerne les zones arides et semi-arides, ainsi que les catastrophes naturelles et les situations d'urgence provoquées par l'homme; et la préparation de documents sur des questions techniques et économiques pertinentes de dendroénergie.

Sous-Programme 2.4.2.2: Récolte, commerce et promotion commerciale des produits forestiers

25. Les activités concernant l'ingénierie, l'exploitation et le transport forestiers seront axées sur la collecte et la diffusion d'informations sur des méthodes d'exploitation et d'ingénierie forestières respectueuses de l'environnement et des études de cas visant à réduire les effets de l'exploitation forestière. Le "Code de pratiques sur l'exploitation forestière" developpé par la FAO sera utilisé comme modèle pour aider les pays membres à mettre au point des codes sous-régionaux et nationaux. Des directives pratiques de planification et de construction de routes forestières seront formulées.

26. Les travaux d'analyse du commerce et du marché resteront centrés sur les questions clefs qui ont une incidence sur le développement des échanges et l'amélioration des pratiques commerciales. Il s'agit de l'évaluation des restrictions commerciales affectant les produits forestiers, des perspectives à long terme du commerce, de l'analyse des tendances et des relations commerciales et de l'étude de l'interdépendance entre commerce et environnement. Ce dernier domaine inclut la surveillance et l'étude des effets de certification et de labelling sur le commerce.

27. Les activités concernant la commercialisation des produits forestiers engloberont l'analyse des méthodes actuelles de commercialisation des produits forestiers ligneux et non ligneux, l'amélioration de l'accès aux informations commerciales par l'identification de bases de données utiles, la préparation de matériel de formation et l'appui aux activités pédagogiques, ainsi que le renforcement des capacités institutionnelles. Un domaine d'attention particulier sera la commercialisation améliorée des produits ayant une valeur élevée dans les pays en développement.

Programme 2.4.3: Politiques et planification forestières

Programme 2.4.3 Politiques et planification forestières
(Montants en milliers de $ E.-U.)

Sous-prog ramme

Description

Programm e
de travail
1996-97

Variation nette
de programme
Programme de travail
1998-99

Pourcenta ge du total
2.4.3.1 Institutions et politiques

2 915

30

2 945

24 %

2.4.3.2 Statistiques et analyse sectorielle

3 725

133

3 858

31 %

2.4.3.3 Développement de la foresterie communautaire

1 535

(108)

1 427

12 %

2.4.3.4 Programmes d'action forestiers nationaux

2 082

(163)

1 919

16 %

2.4.3.5 Liaison et information internationales

2 300

(145)

2 155

18 %

Total Programme 2.4.3

12 557

(253)

12 304

100%

28. Ce programme aborde le cadre politique et institutionnel de la foresterie ainsi que ses dimensions socio-économiques, et notamment l'évolution future du secteur et sa contribution au développement durable et à la sécurité alimentaire. En réponse directe au Plan d'action du SMA et au Programme Action 21 de la CNUED, les politiques et la planification forestières, la foresterie communautaire et les programmes forestiers nationaux (PFN) seront prioritaires.

Sous-programme 2.4.3.1: Institutions et politiques

29. L'évolution du cadre institutionnel de la foresterie sera suivie et analysée, en particulier en ce qui concerne les facteurs politiques, économiques et juridiques affectant l'efficacité des institutions forestières et entravant la réalisation des résultats escomptés. Des méthodologies d'analyse organisationnelle et d'évaluation des performances des institutions seront mises au point. Au niveau régional, les activités porteront sur le processus de décentralisation et sur les stratégies régionales de changement institutionnel. Une attention particulière sera accordée aux pays d'Afrique, d'Amérique latine et des Caraïbes dans lesquels le secteur forestier joue un rôle majeur et où les arrangements institutionnels représentent un frein à l'aménagement durable des ressources forestières.

30. L'élément promotion de l'enseignement forestier visera à mettre à jour et réorienter les programmes d'enseignement forestier en tenant compte de l'évolution récente de la profession. La base de données et le répertoire actuel des débouchés et des institutions seront mis à jour. Les activités de vulgarisation forestière et de sensibilisation du public viseront la mise en place et l'utilisation de technologies, de directives, d'outils et de systèmes de vulgarisation souples et modernes. Une attention particulière sera accordée aux pays en transition, notamment en Europe, en Afrique et au Proche-Orient.

31. L'élément de soutien à la recherche forestière visera à renforcer les instituts nationaux de recherche forestière par la creátion de réseaux. On s'efforcera de créer un réseau de recherche forestière en Afrique subsaharienne (FORNESSA) en collaboration avec des organisations internationales telles que CIFOR, IUFRO et ICRAF, et de trouver des possibilités semblables de coopération régionale en Amérique latine et aux Caraïbes, au Proche-Orient et en Afrique du Nord. On veillera à tenir compte des derniers progrès scientifiques dans le cadre des travaux de la FAO concernant l'aménagement durable des écosystèmes forestiers ainsi que des avis concernant les politiques forestières et les décisions à prendre.

32. Les méthodologies d'étude de la formulation, de l'exécution et de l'évaluation des politiques forestières seront perfectionnées pour aider les gouvernements et les instituts forestiers à améliorer leurs capacités d'analyse des politiques. Une enquête régionale sur les politiques forestières en Amérique latine et aux Caraïbes sera affectée. La tendance actuelle à faire fusionner la foresterie avec les politiques et les instituts environnementaux ainsi que la création d'alliances économiques régionales et sous-régionales en matière de foresterie, seront examinées. Dans les régions Afrique et Asie-Pacifique, les politiques de soutien aux processus de décentralisation et de responsabilisation locale de la gestion forestière seront évaluées.

Sous-programme 2.4.3.2: Statistiques et analyse sectorielle

33. La FAO s'efforcera d'enrichir ses statistiques forestières par des études analytiques et prospectives. Ces études serviront de base au dialogue et à la formulation des politiques sectorielles ainsi qu'à la planification et seront utilisées pour formuler des PFN. Une analyse intégrée et une interprétation des informations sur les ressources forestières et des données sur les produits forestiers seront effectuées dans le contexte élargi du développement, dans le cadre du système WAICENT, en y incorporant également des renseignements sociaux et économiques extérieurs. Les études analytiques détermineront, entre autres, l'incidence des événements extérieurs et intérieurs sur les stratégies de politique générale et les choix d'activités futures apporteront une contribution importante à la publication biennale sur "L'état des forêts dans le monde" et à l'étude prévue sur "L'agriculture mondiale à l'Horizon 2025."

34. Une étude prospective sur le secteur forestier en Amérique latine et dans les Caraïbes fera suite à celle sur l'Asie et le Pacifique effectuée en 1996-97 (ces dernières activités porteront, en 1998-99, sur les mesures de suivi). On surveillera l'évolution de la consommation de produits ligneux et les changements dans l'interaction des produits forestiers primaires et secondaires. Des préparatifs auront lieu pour la "Sixième étude européenne sur les tendances du commerce du bois" (conjointement avec la CEE-ONU).

35. On veillera à améliorer la portée et la qualité des statistiques internationales du secteur forestier. Pour cela, on tirera parti du récent processus d'amélioration de la qualité, et notamment des coefficients de conversion et de consommation tant pour le bois de feu que pour les produits industriels. Des coefficients seront établis pour évaluer le rendement potentiel économiquement accessible de la biomasse brute, ainsi que des matières premières industrielles utilisables tirées des ressources forestières et du bois ne provenant pas des forêts. Selon les fonds disponibles, une formation sera dispensée dans des pays prioritaires dont les services statistiques sont dégradés ou détruits.

36. En ce qui concerne la planification du développement du secteur forestier, les méthodes d'évaluation des forêts seront encore améliorées et des directives visant à mieux refléter le secteur forestier dans la comptabilité du revenu national seront mises au point. Si des ressources extrabudgétaires sont disponibles, on mettra à nouveau l'accent sur les investissements, en veillant à suivre les flux de financement, à étudier les conditions d'accroissement de l'investissement et à dispenser une formation à la préparation des investissements. Le rôle de maître d'oeuvre de la FAO pour les questions forestières dans le cadre du suivi de la CNUED sera renforcé, ainsi que celui de la Commission du développement durable, et en particulier du Groupe d'experts intergouvernemental sur les forêts, si ses activités se poursuivent en 1998-99.

Sous-programme 2.4.3.3: Développement des forêts communautaires

37. Ce sous-programme est axé sur les approches participatives à l'amélioration de la sécurité alimentaire et du niveau de vie des populations par la gestion des ressources naturelles locales. Les activités intéressant les méthodes et les outils participatifs seront réorientées vers la création d'un ensemble complet de méthodologies incorporant l'expérience récente et les toutes dernières connaissances. L'outil de formation mis au point récemment pour l'analyse selon l'analyse du secteur forestier en fonction du sexe de l'individu concerné sera adapté à l'Amérique latine et aux pays francophones d'Afrique de l'Ouest. La gestion des conflits fera l'objet d'une série d'outils de formation et d'activités connexes.

38. La coopération avec le Programme international sur les instituts et les ressources forestières (IFRI) de l'Université d'Indiana se poursuivra pour déterminer les aspects institutionnels, socio-économiques et culturels locaux à incorporer dans les évaluations forestières afin d'élaborer des méthodologies pratiques rentables. Pour compléter les activités d'aménagement des forêts communautaires, on examinera la gestion familiale des forêts privées en fonction des possibilités d'alimentation et de revenu qu'elles offrent aux groupes le plus vulnérables.

Sous-programme 2.4.3.4: Programmes d'action forestiers nationaux

39. La FAO continuera à promouvoir les programmes forestiers nationaux (PFN) comme cadre approprié pour la planification des activités sectorielles et la formulation des politiques forestières. Ce sous-programme vise à: aider les pays à s'assurer un soutien international pour mettre en oeuvre les PFN; fournir, grâce à une équipe de conseillers, une aide technique à des ateliers, à des stages de formation et à des réseaux; diffuser des informations sur les PFN en cours, et adapter en continu le concept de PFN à l'évolution ambiante. Les activités incluront également la surveillance des progrès effectués, la mise à jour constante des directives données aux pays et la préparation d'orientations techniques.

Sous-programme 2.4.3.5: Liaison et information internationales

40. Ce sous-programme inclut le soutien du Secrétariat aux principaux organismes forestiers de la FAO, y compris les commissions forestières régionales et le Comité des forêts. Tout sera mis en oeuvre pour renforcer le rôle des commissions régionales.

41. La revue trimestrielle Unasylva continuera à être publiée et on s'efforcera d'accroître la diffusion des informations forestières et de renforcer le dialogue avec le grand public par une présence accrue sur Internet.

Programme 2.4.9: Gestion du programme

 

Programme 2.4.9 Gestion du programme
(montants en milliers de dollars E.-U.)

Sous-prog ramme

Description

Programme de travail 1996-97

Variation nette de programme

Programme de travail 1998-99

Pourcenta ge du total

2.4.9.1

Direction du département

3 361

213

3 574

58 %

2.4.9.2 Direction divisionnaire

1 318

52

1 370

22 %

2.4.9.3 Bureaux régionaux et sous-régionaux

1 236

(37)

1 199

20 %

Total Programme 2.4.9

5 915

228

6 143

100%

42. Ce programme englobe le Cabinet du Sous-Directeur général, le Département des forêts, les bureaux des directeurs de division, l'Unité administrative de soutien du département et les activités des bureaux des représentants régionaux qui relèvent du Grand Programme 2.4 Forêts.

43. L'augmentation reflète un ajustement technique visant à corriger une sous-budgétisation historique des dépenses d'exploitation du département et à couvrir l'ensemble des coûts biennaux des postes ajoutés au Programme de travail et budget 1996-77.


Annexe 1

Programme de travail et ouvertures de crédits pour le Grand Programme 2.4
(Montants en milliers de dollars E.-U.)


Programme et Grand Programme


Description

Base 1996-97

Variation de programme

Proposition pour 1998-99 avant les augmentations de coût

Recettes

Recettes

Recettes

Programm e de travail

Transfe rts interne s

Autres recett es

Ouvertur es de crédits

Programm e
de travail

Transfer ts internes

Autres recett es

Ouvertu res de crédits

Programm e de travail

Transfer ts internes

Autres recett es

Ouvertu res de crédits

2411

Evaluation et aménagement des ressources forestières

2 684

65

61

2 558

157

0

0

157

2 841

65

61

2 715

2412

Arbres, plantation, protection et ressources génétiques

1 787

39

37

1 711

28

14

15

(1)

1 815

53

52

1 710

2413

Conservation des forêts, faune sauvage et contribution à la sécurité alimentaire

3 424

71

64

3 289

22

10

10

2

3 446

81

74

3 291

241

Ressources forestières

7 895

175

162

7 558

207

24

25

158

8 102

199

187

7 716

2421

Utilisation des produits ligneux et non ligneux

2 367

25

22

2 320

(11)

11

10

(32)

2 356

36

32

2 288

2422

Récolte, commerce et promotion commerciale des produits forestiers

2 450

19

17

2 414

(61)

14

11

(86)

2 389

33

28

2 328

242

Produits forestiers

4 817

44

39

4 734

(72)

25

21

(118)

4 745

69

60

4 616

2431

Institutions et politiques

2 915

30

36

2 849

30

0

(6)

36

2 945

30

30

2 885

2432

Statistiques et analyse sectorielle

3 725

27

236

3 462

133

7

(118)

244

3 858

34

118

3 706

2433

Développement de la foresterie communautaire

1 535

20

17

1 498

(108)

0

0

(108)

1 427

20

17

1 390

2434

Programmes d'action forestiers nationaux

2 082

26

26

2 030

(163)

0

0

(163)

1 919

26

26

1 867

2435

Liaison et information internationales

2 300

0

0

2 300

(145)

0

0

(145)

2 155

0

0

2 155

243

Politiques et planification forestières

12 557

103

315

12 139

(253)

7

(124)

(136)

12 304

110

191

12 003

2491

Direction du Département

3 361

0

0

3 361

213

0

0

213

3 574

0

0

3 574

2492

Direction divisionnaire

1 318

0

0

1 318

52

0

0

52

1 370

0

0

1 370

2493

Bureaux régionaux et sous-régionaux

1 236

0

0

1 236

(37)

0

0

(37)

1 199

0

0

1 199

249

Gestion du Programme

5 915

0

0

5 915

228

0

0

228

6 143

0

0

6 143

TOTAL

31 184

322

516

30 346

110

56

(78)

132

31 294

378

438

30 478