Annexe 2.2: Fiches bibliographiques des documents les plus importants (Fiches 21 à 40)


Back to contents - Previous file - Next file


FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 21

Auteurs:
Babaïev A.G., Zonn I.S.

Titre:
Mïejdounarodnoïe sotroudnitchïestvo SSSR v oblasti bor'by s opoustyni-vaniïem (Une coopération internationale de l'Union Soviétique dans le domaine de la lutte contre la désertification).

Edition:
Akademiïa Naouk Tourkmïenskoï SSR. Institout Poustyn' (Académie des Sciences de la Tourkménie. Institut des Déserts), Ylym, Achkhabad, pp.48

Date: 1989

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou

Classement: 1D

Région:
Asie Centrale

Résumé:

L'Union Soviétique est engagée et participe à de nombreux programmes internationaux de lutte contre la désertification. Cet engagement date de la Conférence de Nairobi, en 1977, à laquelle la délégation soviétique à participé "constructivement". Présentation des documents soviétiques préparés pour cette conférence et souvent republiés par la suite (cf. fiche bibl. 47, 68, 113, 139). Autres documents officiels sur les expériences soviétiques (cf. fiche bibl. 12, 22, 60, 69). Participations dans les programmes du PNUE (avec les Etats Unis, le Kenya, et autres pays, on mentionne aussi la FAO), surtout dans l'organisation des conférences et des cours pour les spécialistes des pays en développement (aménagement des pâturages, fixation des sables, lutte contre la désertification dans le cadre des plans du développement intégré (cf. fiche bibl. 20, 50, 70, 98, 142). Participation dans les programmes ESKATO/PNUE/UNESCO.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 22

Auteurs:
Babaïev A.G., Zonn I.S., Orlovsky N.S.

Titre:
The USSR Experience in Desert Reclamation and Desertification Control. The USSR National Report (Expériences de l'URSS dans la récupération des déserts et dans le contrôle de la désertification, Rapport national de l'URSS).

Edition:
USSR State Committee for Science and Technology. The USSR Commission for UNEP. Academy of Sciences of Turkmenian SSR. Institute of Deserts, Moscow, 104 pp. + 4 maps.

Date: 1984

Langue: anglais

Disponible:
BiL Moscou

Classement: 1-5

Région:
Asie Centrale, principalement Tourkménie

Résumé:

Le rapport concerne 1) les conditions naturelles des déserts en Asie Centrale (notamment les conditions climatiques); 2) les aspects historiques de la désertification naturelle et de celle provoquée par l'homme (discussion sur les causes du déclin des anciennes civilisations de l'Asie Centrale, surtout en ce qui concerne les aspects socio-économiques et historiques, mais l'importance des changements climatiques est également mentionnée); 3) les processus de désertification et leur dynamique (exemples de dégradation de pâturages, de végétalisation; projets en perspective); 4) les prévisions des processus de désertification au Turkménistan avec une vision optimiste d'une limitation essentielle de déflation et de salinisation et d'un développement continu des terres irriguées jusqu'à l'an 2000; 5) les technologies de contrôle de désertification (le texte est principalement consacré à la végétalisation des pâturages et au développement de l'irrigation). En 1982, au Turkménistan, la longueur totale des canaux principaux était de 4.323 km, la longueur des canaux secondaires de 20.723 km et des canaux collectifs de drainage de 20.237 km.

Suppléments:

  1. Liste des publications sur les problèmes de désertification pour la période 1977-1983 (177 titres qui concernent les déserts et non pas la désertification);
  2. Régionalisme physique et géographique des terres arides et semi-arides soviétiques (bien que le mot "régionalisme" devrait être plutôt remplacé par "région" ou "régionalisation");
  3. Développement social et économiques des territoires arides (tableaux statistiques de la population, de la production industrielle et agricole, du nombre des scientifiques etc.);
  4. Programme intégral d'évaluation, de monitoring, de prévention de la désertification et de lutte contre la désertification sur les territoires arides de l'URSS ce supplément ne présente que des conditions préalables très générales.

Cartes:

  1. Cartes simplifiées des déserts d'Asie Centrale;
  2. Carte schématique illustrant l'état de désertification du Turkménistan (catégories, types et causes de la désertification);
  3. Carte schématique du danger de la désertification au Turkménistan pour les 20 prochaines années;
  4. Méthodes agricoles d'aménagement des déserts d'Asie Centrale.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 23

Auteur:
Babaïeva T.A.

Titre:
Primïenieniïe distantsionnykh mïetodov dlïa izoutchïniïa protsïessov opoustynivaniïa v Tourkmïenistanïe (L'utilisation de la télédétection pour l'étude de la désertification au Turkménistan)

Edition:
Ministïerstvo Vyschïego i Srïednïego Spïetsial'nogo Obrazovaniïa Ouzbïetskoï SSR (Ministère d' Education Supérieure d'Ouzbékistan), Tachkent, pp.18

Date: 1984

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou

Classement: 1C1, 2A3, 2B2c, 3C4

Région:
Turkménistan

Résumé:

Présentation d'une thèse de candidat (i équivalent du doctorat de 3e cycle) soutenue à Tachkent. Le document décrit des travaux étrangers concernant la désertification, y compris le "Provisional Methodology for Desertification Assessment and Mapping", FAO 1981. A cette classification des processus de la désertification il faut ajouter une "désertification technogénique" qui mène à la dégradation des sols et de la végétation.

Un intéressant tableau "Superficies du Turkménistan atteintes par différents processus de désertification" est présenté (pp. 15-16). Des informations sur les plaques de la désertification près des points d'eau identifiées sur les images satellites "Metéor" sont données: dans l'interfluve Mourgab-Tedjen 66 plaques de diamètre moyen 2,21 km; au Karakoum sud-oriental 94 plaques de diamètre moyen 2,16 km, au Karakoum central 200 plaques de diamètre moyen 1,32 km. Les plus grandes plaques dépassent 6 km de diamètre. Selon les images de Landsat (1972) au Turkménistan sud-oriental les plaques avaient un diamètre de 1,58 km, sensiblement le même que celui déterminé sur la base de Soiouz-22 (1976): 1,72 km. La comparaison des images permet d'évaluer la vitesse de la dégradation.

Note: sous réserve de manuscrit.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQIJE 24

Auteur:
Bakhiïev A.

Titre:
Problïemy sokhranïeniïa i vosstanovlïeniïa rastitïel'nosti ioujnogo Priaral'ïa i prognozirovaniïa ikh razvitiïa v svïazi s protsïessom opoustynianiïa (Les problèmes de la protection et de la succession de la végétation au sud de la mer d'Aral et les pronostics en rapport avec le processus de désertification).

Edition:
Izvïestiïa Rossiïskoï Akadïemii Naouk, série: Gïeografitchïeskaïa (Géographique), n°l, pp.51-60, Moscou

Date: 1993

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, KR FAK Alma Ata, WGiSR UW Varsovie

Classement: 2A3, 2B2f, 3C2, 4A4, 5C4, 5D2b

Région:
Mer d'Aral (Ouzbékistan)

Résumé:

L'état actuel de la sauvegarde de l'environnement dans les réserves naturelles d'Ouzbékistan est catastrophique. Il s'y produit une dégradation due aux changements négatifs dans la nature ainsi qu'aux comportements irraisonnables de l'homme (p.ex. des chemins menant à travers les réserves). Les forêts riveraines sont constamment détruites d'une façon ravageuse (p.ex. dans la région Chabbaz, Kovïantchik, Akhamych, Ioumalak, Samanbaï). La végétalisation n'est pas suffisante dans la réalisation du programme de restauration de la végétation. Il faut créer des conditions convenables pour que la végétation puisse survivre, tout en la protégeant contre les vents salés. On peut atteindre ce but en colonisant les bords de la mer d'Aral avec des halophytes ou en plantant des végétaux dans les endroits abrités, p.ex. dans les dépressions.

A la longue, toute tentative de lutter contre la désertification sera vaine si la superficie des terres irriguées ne diminue pas et si l'on ne procède pas à la végétalisation du fond asséché.

Après une limitation de la désertification, dans la région de la mer d'Aral devrait dominer le paysage agropastoral buissonnier. L'auteur postule la restitution de l'élevage récemment en ruine dans cette région.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 25

Auteur:
Bananova V.A.

Titre:
Antropogïennoïe opoustynivaniïe aridnykh tïerritoriï Kalmykii (Désertification des zones arides de la Kalmoukie sous l'action de l'homme).

Edition:
Akadïemiïa Naouk Tourkmïenistana. Institout Poustyn' (Académie des Sciences du Turkménistan. Institut des Déserts), Achgabat, 44pp.

Date: 1992

Langue: russe

Disponible:
IP Achgabat

Classement: 2A, 2B2h

Région:
Russie, Kalmoukie

Résumé:

Résumé d'une thèse de doctorat. La zone aride en Russie est située en Kalmoukie (80%), en Astrakhan oblast' et au sud de l'oblast' (district) de Volgograd (20%). La région de la Kalmoukie est la plus exposée au danger de la désertification, étant donné les faibles pluies. Le niveau des précipitations descend à 120-200 mm, l'évaporation potentielle est de plus de 1000 mm. Il y a 14-15 jours de tempêtes de poussière par an. Il existe 6 types de désertification: dégradation de la végétation, érosion fluviale et éolienne, salinisation, formation de marais, désertification technogénique. La dégradation de la végétation est le type dominant. 47 % de la surface est en très mauvais état. L'auteur présente des indexes et indicateurs spéciaux de quatre degrés de désertification: faible, moyen, fort et très fort. Cinq tableaux contenant des indicateurs numéraux de ces degrés ont été établis. La carte illustre les types, les étapes et les causes de la désertification en fonction des différents types de végétation dans les pâturages. L'auteur prévoit une réduction de la diversité de la flore et des types de steppes. La carte "Moyens de lutte contre la désertification" illustre les normes pastorales sur les pâturages et les moyens de restauration de la végétation et du sol.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 26

Auteurs:
Borovskiï V.M., Djamalbïekov Ïe.Y.

Titre:
Poustyni Mangychlaka i problïemy ikh osvoïeniïa (Les déserts de Mangychlak et leur aménagement)

Edition:
Kazakhstan, Alma Ata, pp.62

Date: 1982

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou, KR FAK Alma Ata

Classement: 3CS, 5A1

Région:
Kazakhstan (Mangychlak)

Résumé:

Une description est donnée du milieu naturel et de l'équipement hydraulique; les informations sur les reboisement, les jardins et les gazons. A noter que les propriétaires arrosent leurs jardins régulièrement et évitent ainsi la salinisation des terres. Les terrains publics sont arrosés irrégulièrement et la salinité des sols y augmente. Sont données des informations générales sur l'aménagement des pâturages et une description est faite de la forte dégradation du milieu naturel due aux travaux publics et aux transports routiers (pp.55-56).

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 27

Auteurs:
Dïanpïeisov R. Dïamalïekov Ïe.Ou.

Titre:
Voprosy okhrany potchv v Kazakhstanïe (La protection des sols au Kazakhstan)

Edition:
Problïemy osvoïeniïa poustyn', n° 4, pp.63-69, Achkhabad

Date: 1978

Langue: russe (résumé en anglais)

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, KR FAK Alma Ata, WGiSR UW Varsovie, UAM Poznan

Classement: 2A1-2, 2B2b, 3C1, 3C4-5, 5D1b, 5D1e (brises-vent)

Région:
Kazakhstan

Résumé:

60% de la superficie du Kazakhastan est située dans la zone aride. Il y existe aussi des terres fertiles qui étaient systématiquement aménagées.

Vers la fin des années 40 et dans les années 50, on a mis en culture et/ou en exploitation pastorale des terres jusqu'alors inexploitées. Cela a provoqué une violente augmentation de l'érosion hydrique et surtout de la déflation (p.ex. dans la zone des sols châtains, la destruction des semences due à la déflation et à l'érosion oscille entre 40% et 90%).

La plus intense déflation a été observée dans les années 1955-1958. Ce phénomène menace environ 1/4 du territoire du Kazakhstan. L'érosion éolienne a été étudiée en détail dans le Kazakhstan du Sud où l'on a développé l'élevage.

Au sud du Kazakhstan pour lutter contre la désertification on a utilisé, déjà dans les années 40, des bandes d'arbres et d'arbustes, ce qui a donné de bons résultats. Ces bandes diminuent le déficit printannier d'eau en conservant plus longtemps la neige.

Au Kazakhstan, 90 000 ha (au minimum) de terres, détruites par l'érosion et par la déflation exigent un réaménagement.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 28

Auteurs:
Doukhovnyï V.A., Razakov R.M., Rouziïev I.B., Kosnazarov K.A.

Titre:
Problïema Aral'skogo Morïa i prirodookhrannyïe mïeropriïatiïa (Problème de la mer d'Aral et moyens naturels de sa préservation)

Edition:
Problïemy osvoieniïa poustyn', N° 6, pp.3-15, Achkhabad

Date: 1984

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, KR FAK Alma Ata, WGiSR UW Varsovie, UAM Poznan

Classement: 2A1-4, 2B2f, 3C3, 4A1-4, 4B, 5B1, 5D2b

Région:
Mer d'Aral (Ouzbékistan, Kazakhstan)

Résumé:

Au cours des dernières années, le niveau de la mer d'Aral a baissé de 0,6-0,9m par an avec de graves conséquences écologiques. Dans les années 1975-1981, ont eu lieu 29 grands tempêtes de poussière, se déplaçant sur une distance de 200-450 km des bords du lac, surtout vers l'ouest et le sud-ouest. Les sables mouvants occupent environ 10 000 km² de l'ancien fond, y compris les îles. L'influence modératrice de la masse aquatique sur le climat a diminué (l'humidité de l'air a diminué de 2 points). Plusieurs estimations de migrations de sel sont citées. La baisse du niveau des eaux souterraines a été de 3-5m à 15-20 m au cours de 18-20 années dans le bassin sud-ouest de la mer d'Aral. Dans le bassin de l'Amou-Daria, 70 km³ d'eau (87,6%) sont utilisés pour l'irrigation, et dans le bassin de la Syr-Daria, la consommation de l'eau dépasse de 24% les ressources disponibles par suite d'une réutilisation de l'eau. Dans les années 60, la mer a été alimentée par 55 km³ d'eau de l'Amou-Daria, fin 1970 par 9-10 km³, et en 1982 elle n'a pas été alimentée. Plus de 50 lacs d'une surface totale de 100 000 ha se sont asséchés dans le delta de l'Amou-Daria. La salinité des eaux souterraines en dessous des fonds asséchés était de 50-100 grammes/litre.

Les pertes économiques dans les années 1974, 1975, 1977 et 1982 ont été évaluées à 1,7 mld de roubles, du à une diminution des récoltes de céréales. Quelques informations sont sonnées sur un projet de création de polders pour la culture du sorgho, du mais et de l"herbe du Soudan" et sur le développement économique des parties choisies du fond du lac. Les coûts de végétalisation de 120 000 ha du fond du lac s'élèveraient à 56 millions de roubles.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 29

Auteur:
Gïel'dyïeva G.V.

Titre:
Sans titre (Karty antropogïennykh izmïenïeniï landchftov; Cartes des transformations anthropiques des paysages)

Edition:
Non publiées

Date: env. 1980-1993

Langue: russe

Disponible:
Gïel'dyïeva G.V., Institut de Géographie (russe: Institout Gïeografii, kazakh: Gïeographiïa Institouty) de l'Académie des Sciences du Kazakhstan, Alma Ata.

Classement: 1C4 (cartographie), 2A1-4, 2B2a-b

Région:
Kazakhstan, terres arides d'Asie Centrale

Résumé:

Un ensemble de cartes aux échelles variées (surtout 1:250 000 à 1:2 500 000) qui présentent des changements anthropiques dans l'environnement naturel.

Carte de toute la région aride de l'Asie Centrale (au 1:2 500 000); cartes des bords Est de la mer d'Aral et des terrains situés au bord du lac Balkhach.

Les cartes, sans indiquer le degré de la désertification et le degré du danger de la désertification, présentent les régions où la végétation dépérit par suite du manque d'eau, les terrains de déboisement abusifs, les pâturages dégradés et les zones salinisées. Sur certaines cartes on marque les changements du tracé littoral des lacs et divers types du fond asséché. Il y en a également qui présentent des dunes vives en cours de formation. Les cartes ont été dressées sur te fond de la carte de paysages du Kazakhstan (au 1:2 500 000) et des matériaux qui ont servi à l'élaboration de cette dernière (cf. Fiche bibl. 2). En 1993 les travaux sont menés surtout dans la région du lac Balkhach.

Désertification: Ce terme est utilisé pour désigner les terrains qui subissent des processus provoqués par des facteurs naturels ou, bien plus souvent, par des facteurs anthropiques consistant en une diminution de ressources d'eaux souterraines, une dégradation végétale, un développement d'érosion, en particulier éolienne (informations obtenues au cours d'un entretien).

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 30

Auteurs:
Gïerasimov I.P., Kouznïetsov I.T., Kïes' A.S., Gorodïetskaïa

Titre:
Problïema Aral'skogo morïa i antropogïennogo opoustynivaniïa Priaral'ïa (Le problème de la mer d'Aral et de la désertification de la zone avoisinante)

Edition:
Problïemy osvoïeniïa poustyn', n° 6, pp.22-33, Achkhabad

Date: 1983

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, KR FAK Alma Ata, WGiSR UW Varsovie, UAM Poznan

Classement: 2A1-4, 2B2f, 3C3, 4A1-4, 4B, 4C, 5A1-2, 5D2b

Région:
Mer d'Aral

Résumé:

Informations nombreuses et détaillées sur la régression de la mer d'Aral, la dégradation du milieu naturel et des conditions hydrologiques dans la zone avoisinante. Les premières tempêtes de sable et de sel ont apparu sur le fond de la mer dans les années 70. Elles se produisent au nombre de 6 à 9 par an et leur portée atteint 400-450 km vers l'ouest et le sud-ouest.

L'article examine les processus de désertification affectant les bords de la mer d'Aral et les deltas d'Amou-Daria et de Syr-Daria. C'est un des premiers textes qui donnent des informations sur les pertes économiques et sociales découlant de l'abaissement du niveau de la mer d'Aral. En 1980, les pertes ont atteint la somme de 92,6 mln roubles dont: 39,1 % pour l'agriculture (culture de coton 30 mln, élevage du bétail 8,0 mln, autres 1,1 mln), 28,9 mln pour la pêche, 7,0 mln pour le transport et 6,9 mln roubles pour la chasse. Plusieurs exemples détaillés complètent cette évaluation, p.ex. dans l'oblast (département) Kyzyl Orda la lactation des vaches a baissé environ 2 fois, jusqu'aux 998 kg/an dans les kolkhozes et 724 kg/an dans les sovkhoses.

L'aggravation de l'état de santé de la population locale est due à la minéralisation et à la mauvaise qualité de l'eau de Syr-Daria.

Une revue sommaire des moyens de lutte contre la désertification anthropique est donnée (pp. 29-32). Les projets dans les domaines suivants: recherches scientifiques et planification, mesures socio-économiques, régime hydrique, améliorations sont mentionnés.

Moyen de lutte contre la désertification anthropique:

  1. Recherches scientifiques et préparations de projets techniques;
  2. Actions socio-économique (informations très générales sur la nécessité de création de nouvelles brancha d'économie ouvrant des perspective d'avenir, telles que l'industrie des matériaux de construction, et sur la nécessité d'approvisionnement de la population nomade en eau potable de bonne qualité;
  3. Actions dans le cadre de la gestion des eaux (détournement des eaux de drainage à la mer d'Aral au prix de la dépression du Sarykamych);
  4. Entreprises d'amélioration (en particulier, végétalisation du fond de la mer d'Aral).

 

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 31

Auteur:
Glazovski N. F.

Titre:
The Aral Crisis. Source, Current Situation and Way out (Crise arale. sources, situation actuelle et solutions)

Edition:
Artobolevskiy S.S., Kuklinski A., "USSR in the Perspective of Global Change", pp.167-199, Polish Association for the Club of Rome, Warsaw, Globality versus Locality, vol.3.

Date: 1991

Langue: anglais

Disponible:
Union Soviétique - collections privées, WGiSR UW Varsovie

Classement: 2B2f , 5D2a-b

Région:
Mer d'Aral

Résumé:

Etude de certaines propositions relatives à la résolution du problème de préservation de la mer d'Aral. Les informations sont générales.

L'auteur analyse:

 

FlCHE BIBLIOGRAPHIQUE 32

Auteur:
Glazovskij N.F.

Titre:
Sovrïemiennoïe solïenakaplïeniïe v aridnykh oblastïakh (La salinisation actuelle dans les zones arides)

Edition:
Naouka (Akademiïa Naouk SSSR - Académie des Sciences d'URSS), Moskva, pp. 192

Date: 1987

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, WGiSR UW Varsovie

Classement: 2A2, 2B2a, 2B2h, 2B2j

Région:
Kazakhstan, Dagestan, Azerbaïdjan, Turkménistan, Ouzbékistan, Kirghizie, Tadjikistan

Résumé:

L'analyse détaillée de la migration du sel dans les eaux souterraines des régions arides et semi-arides en ex- Union Soviétique (sans définitions ni délimitations). On a distingué 28 bassins ou groupes de bassins. Les caractéristiques du débit et de la salinisation (quantité, composition des eaux souterraines) sont présentées sur plusieurs tableaux. On a évalué la quantité de sel apporté e par les eaux souterraines à la mer Caspienne, au lac Balkhasch et Issyk-koul. L'influence de l'exploitation des eaux profondes sur la salinisation des sols (tableau) est présentée; dans certaines régions c'est le facteur principal de la salinisation des terres. Bien que les données concernant ce problème ne soient pas complètes, on évalue qu'au minimum 7 mln de tonnes de sel par an sont introduites dans le sol par l'intermédiaire des eaux souterraines. Sur la péninsule d'Apchéron, l'exploitation du pétrote apporte 1 mln de tonnes d'eaux salines par an et dans le Dagestan l'exploitation des eaux souterraines en apporte annuellement presque 2,7 mln de tonnes.

Dans l'ouvrage on trouve également une étude intéressante de la migration du sel par l'athmosphère: mécanismes de l'introduction du sel dans l'athmosphère (déflation), retour du sel dans le sol, tentative d'évaluer les dimensions du phénomène. La distinction des "bassins de la migration athmosphérique de la matière" à l'appui du modèle de la circulation athmosphérique.

Remarque: Une très vaste bibliographie presque uniquement en russe.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 33

Auteurs:
Glïants M.KH. (Glanz M.H.), Zonn I.S., Orlovskiï N.S.

Titre:
Ob oprïedielïenii protsïessa opoustinivaniïa (Des définitions des processus de désertification)

Edition:
Problïemy osvoieniïa poustyn', N° 2, pp.3-12, Achkhabad

Date: 1984

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, KR FAK Alma Ata, WGiSR UW Varsovie, UAM Poznan

Classement: 1A

Région: -

Résumé

La publication présente différentes définitions de la désertification, de A.M. Aubréville (1949)* à L.l. Kourakova (1983). La plupart des définitions sont présentées dans le tableau où a été introduit le classement des facteurs et des symptômes de désertification. Définition selon L.I. Kourakova (1983) (voir plus bas). Les auteurs indiquent que dans les définitions de la désertification sont mis en valeur les facteurs suivants: tendances climatiques à long-terme, fluctuations climatiques, sécheresses, modes d'utilisation des sols, élevage excessif, ramassage de combustible, "utilisation de technologies et de techniques" (routes, mines etc.).

*A.M. Aubréville, Climats, forêts et désertification de l'Afrique Tropicale, Paris 1949.

Définition: Définition factorielle de la désertification selon L.I. Kourakova: Facteur - utilisation irrationnelle des écosystèmes sur les terres affectées par des sécheresses (ou arides) sous l'effet de l'activité humaine; symptômes - aggravation des conditions de l'environnement naturel des zones arides et semi-arides, se traduisant par l'apparition et le développement des processus caractéristiques des déserts, la dégradation de la végétation et des sols, la disparition des ressources d'eaux et par une baisse rapide de la productivité biologique.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 34

Auteur:
Grigorïev A.A.

Titre:
Kroupnomachtabnyïe izmïenïeniïa prirody Priaral'ïa po nablioudïeniïam iz kosmosa (Les grands changements de l'environnement des alentours de la mer d'Aral selon les observations menées du Cosmos)

Edition:
Problïemy osvoïeniïa poustyn', n° 1, pp. 16-21, Achkhabad

Date: 1987

Langue: russe (résumé en anglais)

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, KR FAK Alma Ata, WGiSR UW Varsovie, UAM Poznan

Classement: 2A1-5, 2B2f, 4A

Région:
Mer d'Aral

Résumé:

Au cours de 25 années, à l'appui des images satellites, ont été observés des changements dans la région de la mer d'Aral. De 1961 à 1984 le niveau de la mer a baissé de 10 m (0,45 m par an en moyenne). On a distingué cinq zones et on a étudié les principaux processus naturels et anthropiques observés dans les régions en question:

  1. La région du continent faisant apparaitre des marais et des zones sèches en cours de formation (large de 25 à 50 km)
  2. La zone asséchée, large de 40 à 50 km, embrassant 21 000 km² et se couvrant de la végétation initiale.
  3. Les deltas de Syr-Daria et de Amou-Daria, terrains autrefois marécageux couverts partiellement par la forêt riveraine. Aujourd'hui la nappe des eaux souterraines a baissé de 3-5 m, de 8 m au maximum. On observe le dépérissement de la végétation, la salinisation des marécages et la désertifiication.
  4. La zone de 30-40 km, embrassant les déserts de la zone littorale. Le dessèchement de la mer a entrainé l'abaissement de la première nappe des eaux souterraines de 5-9m.
  5. La zone embrassant tout le désert et le semi-désert ainsi que les régions artificiellement irriguées où l'on observe des changements intenses étant le résultat de l'activité humaine.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 35

Auteur:
Joumachov A.

Titre:
Pïeski lougo-Zapadnogo Tourkmïenistana i ikh osvoïeniïe (Les sables du Sud Ouest du Turkménistan et leur mise en valeur)

Edition:
Akadïemiïa Naouk Tourkmïenskoï SSR. Institout Poustyn' (Académie des Sciences du Turkménistan. Institut des Déserts) - Ylym, Achkhabad, pp. 144

Date: 1980

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou

Classement: 0, 5B1, 5C2

Région:
Turkménistan Sud-Ouest

Résumé:

Description du milieu naturel; le rôle du vent dans la formation et l'orientation des dunes; le relief éolien et les déplacements des barkhans. A ce texte très peu lié à la problématique de la désertification, l'auteur a ajouté un chapitre (pp. 120 130) consacré à l'amélioration et à la fixation des sables. Carte schématique du Sud-Ouest du Turkménistan (p. 132) montre quelles actions sont nécessaires pour améliorer le milieu (l'auteur distingue 7 types des terres). P. 130 - le tableau montrant les coûts de la fixation des sables en utilisant des techniques différentes. La stabilisation chimique coûte de 300-400 à 800-900 roubles/hectare (prix en 1980), en fonction du matériel utilisé pour créer l'écran, la stabilisation mécanique à l'aide de barrages de pierres de 100-200 à 200-350 roubles/hectare, la fixation mécanique avec une végétalisation (saksaoul, Calligonum arborescens et autres) - 150-300 roubles/hectare.

Note: Bibliographie (144, seulement en russe).
Index des noms de plantes: tourkmen - russe - latin.

Plantes utilisées: Calligonum arborescent - fixation des dunes. Haloxylon sp.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 36

Auteur:
Joumachov A.P.

Titre:
Ekologo-gïeografichïeskiïe ousloviïa i tipy poustyn' Srïednïei Azii (Conditions écologiques et géographiques et types des déserts en Asie Centrale)

Edition:
Akadïemiïa Naouk Tourkmïenskoï SSR (Académie des Sciences du Turkménistan), Ylym, Achkhabad, 316pp.

Date: 1990

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou, IGRAN Moscou, WGiSR UW Varsovie

Classement: 0, 2A1-4, 2B2a, 3C1-5, 3D (tempêtes de sable), 4A, 5B, 5C2, 5D1a, 5D1b

Région:
Asie Centrale (Tadjikistan, Turkménistan, Ouzbékistan, Kazakhstan)

Résumé:

Cette publication est probablement le rapport le plus récent et le plus actuel sur les déserts d'Asie Centrale. Présentation de l'histoire des recherches sur les déserts et du développement économique des déserts où l'accent a été mis sur l'origine du relief des déserts sablonneux (pp.213-236), les processus de désertification et les moyens de lutte contre ces processus (pp. 236-266), prévisions des changements écologiques des déserts sous l'influence de l'activité humaine (le chapitre ainsi intitulé est un aperçu régional des zones se prêtant à l'irrigation, contenant une information sur le risque écologique potentiel). La désertification est appréhendée comme "un processus se traduisant primitivement par une baisse biologique de productivité des écosystèmes" (p.236). Les facteurs naturels de désertification sont traités superficiellement, l'accent étant mis sur les tempêtes de sable et de poussière, facteurs principaux dans ce groupe. Une plus grande attention a été attribuée aux facteurs anthropiques - nombreux exemples, tels que culture et élevage excessifs, consommation d'eau excessive pour l'irrigation, routes de transport traversant les déserts etc. Exemples de dégradation de l'environnement naturel. Parmi les méthodes de lutte contre la désertification, on a souligné la stabilisation des sables, surtout à l'aide de méthodes chimiques.

Définition:
"Désertification": processus se traduisant primitivement par la baisse biologique de productivité des écosystèmes.

Facteurs naturels de désertification:
Principaux facteurs: automne et hiver froids, freinant le développement de la végétation éphémère, précipitations plus faibles que la moyenne sur plusieurs années, diminution du débit des grands fleuves, développement des processus d'érosion et de déflation, modifications de la surface et accroissement de là salinité des lacs fermés (p.237).

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 37

Auteur:
Kharin N.S.

Titre:
Primïenïeniïe distantsionnykh mïetodov dlïa izoutcheniïa protsïessov opoustynivaniïa v aridnoï zonïe (Application des images satellites pour analyser les processus de la désertification en zone aride)

Edition:
OON. Mïejdounarodnyï outchïebnyï sïeminar OON po praktitchïeskomou primïenïeniïou zïemli v oblasti lïesnogo khozïaïstva, Moskva 21.05 - 09.06.1984 (ONU. Séminaire scientifique international des Nations Unies sur l'application des méthodes de la télédétection dans l'aménagement des territoires forestiers Moscou, 21.05 - 09.06.1984), pp. 16

Date: 1984

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou

Classement: 1C1

Région:
Asie Centrale, Turkménistan

Résumé:

L'auteur montre les différences parmi les évaluations de la superficie des sables mobiles au Turkménistan selon les différents auteurs. Les chiffres sont de 13 200 km² à 40 000 km² Pour l'analyse de l'érosion éolienne il faut utiliser des photos aériennes et images satellites, il faut aussi employer les mêmes critères et la même classification dans les deux cas. Malheureusement, il arrive que cela devienne impossible. L'auteur présente les critères pour mesurer l'érosion éolienne selon "Provisional Methodology for Assessment and Mapping of Desertification", FAO, 1983 (p.5). Il présente aussi les critères de l'Institut des Déserts d'Achkhabad (pp.8-9), qui ne sont qu'une simplification des critères de la FAO (degré de la désertification - 4 catégorie au lieu de 5, vitesse de la désertification - 2 au lieu de 4, danger de la désertification - 3 au lieu de 4). Malheureusement l'auteur n'a pas expliqué quels étaient les critères de cette simplification.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 38

Auteurs:
Kharin N.G., Kiril'tsïeva A.A.

Titre:
Novyïe dannyïe o plochtchadïakh opoustynïennykh zïemïel' v aridnoï zonïe USRR (Les nouvelles données sur les superficies des terres désertifiées dans la zone aride de l'URSS)

Edition:
Problïemy osvoïeniïa poustyn', n° 4, pp.3-8, Achkhabad

Date: 1988

Langue: russe (résumé en anglais)

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, KR FAK Alma Ata, WGiSR UW Varsovie, UAM Poznan

Classement: 2A, 2B2a

Région:
URSS, zone aride; surtout: Kazakhstan, Turkménistan, Ouzbékistan

Résumé:

Les données présentées au cours de la Conférence à Nairobi (1977), publiées dans World Desert and Desertification Map, UNESCO/CNRS, Paris, 1976, sont inadéquates aux dimensions réelles de la désertification. Dans le texte on trouve un tableau présentant les régions menacées par la désertification (Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan) et un classement des terres où l'on observe les phénomènes suivants:

En somme, les régions affectées par la désertification embrassent 60,2% des terres (Ouzbékistan 59,2%, Kazakhstan 59,9%, Turkménistan 66,5%). On trouve également dans le texte des cartes schématiques présentant des zones arides en URSS: degré de désertification, taux de la désertification dans les années 1965-1985, danger intérieur de désertification. En fait, c'est une carte qui présente la résistance des écosystèmes et l'influence des animaux sur l'environnement naturel. Sur chaque carte, on a distingué quatre classes de ce phénomène: manque, faible, moyen, fort.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 39

Auteurs:
Kharin N.G., Orlovskiï N.S., Kogaï N.A., Makoul'bïekova G.B.

Titre:
Sovrïemïennoïe sostoïaniïe i prognoz opoustynivaniïa v aridnoï zonïe SSSR (L'état actuel et le pronostic de la désertification en zone aride de l'Union Soviétique)

Edition:
Problïemy osvoïeniïa poustyn', N° 5, pp.58-66, Achkhabad

Date: 1986

Langue: russe

Disponible:
BiL Moscou, IG RAN Moscou, KR FAK Alma Ata, WGiSR UW Varsovie, UAM Poznan

Classement: 1B, 1C4 (cartographie), 2A, 2B2a, 3B

Région:
Asie Centrale soviétique et Kazakhstan

Résumé:

Courte caractéristique du climat des zones arides de l'ex-URSS et notamment des sécheresses qui (d'après l'article) favorisent particulièrement la désertification car elles contribuent à l'augmentation de l'albédo de la Terre. Présentation d'une formule du danger sommaire de la désertification (cf. Note). En tenant compte des analyses détaillées sur la dégradation de la végétation, l'érosion éolienne, l'érosion hydrique, la vitesse de la désertification technogénique et la salinité des terres irriguées, a été établie une carte de désertification des terres arides et semi-arides de l'ex-URSS à l'échelle de 1:2 500 000 (reproduction d'une forme généralisée de la carte - voir page 31). L'article signale quels aspects, par exemple la dégradation de la végétation, ont été pris en considération, mais les valeurs de démarcation n'ont pas été indiquées. La carte a été élaborée à l'aide de photographies aériennes et d'images satellites. Vers la fin de l'article, ont été cités des exemples régionaux qui témoignent des dimensions de la désertification.

Bibliographie - 34 titres.

Note: Danger sommaire de la désertification SOO

SOO = SS + TO + VOO + VJP + SA V, où

SS - état actuel de l'environnement naturel;
TO vitesse de la désertification;
VOO - sensibilité interne des écosystèmes à la désertification;
VJP - influence des animaux sur l'environnement naturel;
SAV - degré de l'influence anthropique directe sur l'environnement naturel.

 

FICHE BIBLIOGRAPHIQUE 40

Auteurs:
Kharin N.G., Petrov M.P.

Titre:
Glossary of terms on desert environment and land reclamation

Edition:
Ylym, Achkhabad, pp.144

Date: 1975

Langue: anglais

Disponible:
BiL Moscou, WGiSR UW Varsovie

Classement: 1A

Région:
Global

Résumé:

L'ouvrage a été conçu à l'occasion du XXIIIe Congrès de l'Union Géographique Internationale qui a eu lieu à Moscou en 1976. Le dictionnaire contient plus de 1 200 articles, dans la plupart du domaine de la géographie physique, concernant des zones arides, semi-arides et de savanes humides de l'Afrique et de l'Amérique du Sud.

Le "dessèchement" est défini comme le processus naturel de la diminution des précipitations et de l'intensification de l'évapotranspiration.

Définition: "Désertification = processus de transformation du désert en une région privée de vie. Au cours de ce processus tous les symptômes de la vie organique se trouvent réduits et l'environnement désertique se transforme lentement en un "désert mort". La désertification est habituellement lice à une mauvaise exploitation de terres arides. La dessiccation qui accompagne souvent la désertification accélère ce processus."