Previous PageTable of ContentsNext Page

2. INTRODUCTION

2.1 But de l'étude

L'importance de la privatisation dans le développement du secteur forestier est de plus en plus reconnue par les gouvernements et les organisations internationales. L'industrie est impliquée davantage, non seulement dans l'extraction du bois, mais aussi dans la planification et la gestion forestière à moyen et à long terme.

La production de bois à rendement soutenu à long terme, et couvrant plusieurs coupes, nécessite une entreprise bien planifiée, ceci implique une minimisation des dommages aux peuplements restants. Dans le passé, la préoccupation principale a été axée sur les performances des techniques d'exploitation ainsi que sur l'équipement. En se rendant de plus en plus compte des ressources restreintes et de la fragilité des systèmes forestiers, il s'est avéré évident que la maîtrise de la connaissance des impacts de l'exploitation dans les forêts est très limitée.

La Division des produits forestiers de la FAO a par conséquent entrepris une série d'études pilotes sur les techniques de l'exploitation forestière et de ses impacts sur les forêts tropicales. Le travail de terrain de la première étude a été entrepris en février et juillet 1995 en étroite collaboration avec une société privée d'industrie forestière et le Ministère de l'agriculture de l'élevage, des eaux et forêts et de la pêche de la République du Congo. L'étude était menée conjointement par Messieurs Albert Essereke et Pierre Ekiama en collaboration avec le Ministère de l'agriculture, de l'élevage, des eaux et forêts et de la pêche à Brazzaville (Congo) et par Monsieur Robert Scharpenberg avec la Division des produits forestiers de la FAO à Rome, Italie. Ce rapport a été préparé par Monsieur Robert Scharpenberg.

2.2 Objectifs et étendue de l'étude

L'objectif global de cette étude pilote est de contribuer au développement de l'aménagement forestier à rendement soutenu dans les tropiques par la création d'une base de données fiable sur les opérations d'exploitation forestière et de ses impacts en grandes forêts tropicales.

L'étude se compose de trois parties: a) un inventaire, b) une étude sur les résultats des opérations d'exploitation et c) une évaluation de l'impact causé par l'exploitation forestière. Une analyse du bois récupéré est comprise dans l'étude des résultats des techniques de l'exploitation forestière. L'étude sur l'impact causé par l'exploitation comprend une évaluation du réseau des routes forestières et des pistes de débardage, une enquête sur les dégâts occasionnés par les opérations d'exploitation ainsi qu'une évaluation rapide des perturbations du sol. Une analyse des temps requis pour l'abattage est aussi présentée dans cette étude.

L'étude pilote présente une technique d'exploitation opérée au sol telle que couramment pratiquée dans les forêts denses du Congo. L'étude a été effectuée sur une étendue de 150 ha de forêts denses à feuillage caduc, qui fait partie d'une concession de 140 000 ha dans le sud du Congo.

Previous PageTop Of PageTable of ContentsNext Page