Table des MatièresPage Suivante

Avant-Propos

Les événements mondiaux des dernières années ont mis en lumière l'action du système des Nations Unies dans son ensemble, modifiant la perception générale de son rôle et stimulant les réformes. C'est dans ce contexte qu'un examen des programmes, structures et politiques de la FAO a été mis en chantier au début de 1994. Cet examen préparait le terrain pour une réforme d'ensemble qui était destinée non seulement à adapter l'Organisation à l'évolution de l'environnement externe mais aussi et surtout à nous permettre de mieux assister nos États Membres.

La réforme a été menée de façon dynamique et soutenue, sur la base de consultations nourries avec les parties prenantes de la FAO et d'autres organisations internationales, des opinions exprimées par des experts du développement lors de nombreuses réunions et des discussions avec le personnel de la FAO. Au moment d'entreprendre une tâche d'une telle ampleur, on a tenu compte des atouts de l'Organisation et de ses réalisations au cours de 50 années de travail en tant que centre d'excellence au service du développement agricole et rural, mais on a aussi pris note des contraintes rencontrées dans l'accomplissement de son mandat.

Réformer la FAO pour le nouveau millénaire énonce les principes directeurs qui ont été suivis et présente en détail les mesures prises et les résultats obtenus à ce jour. L'opération de chirurgie effectuée sur les structures, les mécanismes de gouvernance et les procédures opérationnelles et financières de la FAO a nettement renforcé la cohérence de toute la gamme des activités multidisciplinaires entreprises par l'Organisation. Des progrès considérables ont été réalisés en matière de planification, de coordination, de suivi et de contrôle financier des mesures prises par la FAO dans les domaines prioritaires. En même temps, on s'est également efforcé d'établir des partenariats constructifs - avec d'autres organismes intergouvernementaux et avec des acteurs de la société civile - qui permettront à l'Organisation de jouer un rôle de premier plan dans la réalisation de la sécurité alimentaire mondiale et donc à s'acquitter avec succès de sa mission. Finalement, la réforme a débouché sur une vision stratégique pour l'avenir, énoncée dans le Cadre stratégique pour la FAO: 2000-2015, plan d'ensemble de l'Organisation qui précise nos objectifs et stratégies de base et définit un calendrier et des méthodes d'action.

La «sécurité alimentaire» est restée le thème central de la réforme, garantissant ainsi la continuité de l'action ainsi que sa cohérence avec le mandat énoncé dans l'Acte constitutif de la FAO. Ce processus s'est concentré sur les deux fonctions principales de l'Organisation et établit la distinction entre activités normatives et opérationnelles afin d'optimiser les efforts visant à assurer «de la nourriture pour tous», objectif commun de développement de tous les États Membres.

Le développement véritable passe par une amélioration de la production et de la distribution des produits alimentaires et agricoles, y compris par un meilleur accès aux disponibilités, par une amélioration des niveaux nutritionnels et des conditions de vie de toutes les populations. Je crois que la réforme a fortement renforcé la capacité de la FAO d'œuvrer à cet objectif et d'accomplir avec succès sa mission: «Réaliser la sécurité alimentaire pour les générations présentes et futures».



Jacques Diouf
Directeur général de la FAO



Table des MatièresPage Suivante