© FAO/Alessandra Benedetti © FAO/ Alessandra Benedetti
 

Contexte et justification

 

Ce projet prend appuie sur des travaux antérieurs concernant la façon de diriger les marchés pour le développement agricole mais en outre considère la diversité génétique des cultivars comme un indicateur important de l’efficacité du marché. En effet la diversité génétique sur les places de marchés ruraux est un indicateur de l’étendue du choix disponible aux fermiers qui utilisent les marchés comme source de semences. Les marchés sont un moyen d’échange non seulement des semences – un bien physique – mais aussi du contenu génétique des semences, en termes de variétés. Le projet se propose d’évaluer la structure, le comportement et l‘efficacité des marchés agricoles ruraux où les semences sont vendues, de mettre ces éléments en relation avec la probabilité que les fermiers acquièrent des semences au marché  et leur impact sur le bien-être des agriculteurs et la diversité à la ferme.

L'une des innovations importantes de l’étude est de mesurer la diversité génétique des cultivars dans la chaîne de marché et de la considérer comme un critère déterminant du bon fonctionnement du marché. Une autre innovation consiste à prendre en compte l'impact des échanges sur les marchés sur les biens publics et privés, par exemple l'impact d'un accès croissant aux ressources génétiques des cultivars sur

1) la productivité des foyers agricoles, la résilience et les schémas de consommation et
2) la sauvegarde de la biodiversité agricole à la ferme.

Ces deux facteurs sont des éléments importants d'un modèle d'utilisation durable des ressources génétiques.

Le programme de recherche comprend une analyse de la diversité génétique des cultivars trouvés sur des marchés sélectionnés ainsi que les facteurs qui influencent l’accès à ces ressources des cultivateurs souhaitant acheter des semences. Nous nous intéressons à trois aspects principaux de l’accessibilité des ressources génétiques de cultivars sur les marchés ruraux:

1) la disponibilité réelle, physique de la diversité génétique des cultivars,
2) l’accessibilité à l ‘information au sujet des ressources génétiques disponibles et
3) les coûts d'obtention des ressources génétiques – y compris les coûts de transaction.

Des données empiriques ont été réunies sur les relations qui existent entre les marchés agricoles, leur gestion et la nature des échanges qui se produisent entre eux. La démarche finale de la méthodologie employée consiste à mettre en relation les schémas d’utilisation de semences à la ferme avec différents aspects liés au revenu/bien être des foyers et la diversité des cultures. Ceci aidera à mieux comprendre les effets à la fois privés et sociaux de l’efficacité des marchés de semences comme le montre le diagramme suivant :

Des études de cas ont été menées dans cinq pays dans le cadre du projet. Chaque étude de cas a été conduite autour d’une ou deux cultures cibles choisies pour leur importance des points de vue de la sécurité alimentaire et de la diversité. Chaque étude de cas se concentre sur une politique ou une réglementation susceptible d'avoir un impact sur l’accessibilité aux semences et aux ressources génétiques de cultivars sur le marché