© FAO/Alessandra Benedetti © FAO/ Alessandra Benedetti
 

Coûts des transactions dans les secteurs formel et informel des semences: le Mexique

 

Cette étude est destinée à explorer les raisons qui induisent les variations de prix auxquels les fermiers doivent faire face pour obtenir des ressources génétiques et quelle différence il en résulte dans leurs revenus et bien-être et sur les coûts de conservation in-situ des ressources génétiques des plantes. L'analyse porte essentiellement sur les coûts auxquels les paysans sont confrontés pour obtenir des semences dans les secteurs formel et informel et sur l'analyse de la façon dont ces coûts affectent leur décision d'achat. Deux études spécifiques ont été réalisées dans le cadre de ce projet de recherche.

A. Etude ethnographique des coûts de transaction du maïs à Oaxaca, Mexique

Cette étude consiste à identifier et décrire des aspects variés des coûts auxquels les fermiers doivent faire face pour acquérir des semences de variétés  et qualités différentes et à élaborer des indicateurs quantitatifs en vue de les mesurer. L'analyse prend en considération le coût d'obtention de l'information sur les caractéristiques de production et consommation de semences de différentes variétés de ferme, le coût de recherche pour les localiser, les coûts de négociation et d'acquisition ainsi que le prix de la valeur d'échange des semences.

Spécifiquement, l'étude a examiné les coûts de transaction dans les échanges de semences en relation avec la recherche (trouver l'information sur les variétés de plantes, la qualité et les sources des semences), de négociation (comment sont établis les prix d'échange) et l'exécution des contrats (qu’arrive-t-il en cas de rupture de contrat; comment les paiements sont effectués).

B. Coûts de transaction  dans les systèmes de commercialisation du maïs: Chiapas, Mexique

Ce travail s'est inspiré de l'étude anthropologique réalisée à Oaxaca décrite ci-dessus mais il s'est concentré sur une zone de petits producteurs commerciaux. Le principal objectif dans cette étude de cas fut de comprendre pourquoi les gens achètent ou n'achètent pas leurs semences sur le marché, quelles sortes de semences ils acquièrent sur les marchés et quelles en sont les implications pour les modèles d'utilisation des semences et variétés à la ferme.

Les questions spécifiques comprenaient:

1)  Existe-t-il sur les marchés des semences que les fermiers souhaitent acheter (à la fois du point de vue du contenu génétique et de la qualité)?

2)  Les gens savent-ils que les semences souhaitées sont sur le marché ?

3)  Les gens savent-ils que les semences souhaitées sont sur le marché ?

La zone de Chiapas au Mexique en général, de La Frailesca en particulier fut choisie comme cas d’étude parce qu'il s'agit d’une zone où existent probablement des variations dans la façon dont les gens utilisent les marchés  de semences.

Le projet a été réalisé par International Maize and Wheat Improvement Center –(CIMMYT).  Une deuxième phase de l'étude a été conduite dans le cadre du projet “Utilisation des marchés  pour promouvoir l'utilisation durable des RGC

Outputs

 

Courtesy of Alder Keleman