Commerce et marchés
 > Economic > Commerce et Marchés > Marchés des produits > Reunions sur les grains > Réunion conjointe extraordinaire intersession du Groupe intergouvernemental sur les céréales et du Groupe intergouvernemental sur le riz
 

Une réunion conjointe extraordinaire intersession du Groupe intergouvernemental sur les céréales et du Groupe intergouvernemental sur le riz s’est déroulée le 24 septembre 2010 à la FAO à Rome

A partir de Juillet 2010, on a observé dans les marchés mondiaux des céréales une flambée soudaine des cours du blé sous l’effet de préoccupations liées à des pénuries de blé dues à la sécheresse en Fédération de Russie. Ces événements inattendus ont soulèvvè des questions importantes non seulement quant à la stabilité des marchés mais encore et surtout au sujet de l’exactitude des prévisions de la production, et en fin de compte, des perspectives de l’offre et de la demande globales. Les Membres de la FAO et les médias, craignant que les crises alimentaires de 2007-08 ne se reproduisent, ont adressé de nombreuses demandes de renseignements à l’Organisation. Ce fut une situation redoutable pour la FAO, étant donnée l’ampleur des inquiétudes sur les marchés mondiaux. Mais ce fut également une situation pleine d’enseignements qui a démontré le rôle clé joué par la FAO, non seulement pour répondre aux questions posées, mais également, dans ce cas précis, pour apaiser les marchés. Cet épisode de flambées des prix quelques années seulement après la crise alimentaire de 2007-08 confirme qu’il est important d’obtenir des informations fiables relatives aux perspectives de l’offre et de la demande auprès des institutions faisant autorité.

D’où la proposition de convoquer une réunion conjointe extraordinaire intersession du Groupe intergouvernemental sur les céréales et du Groupe intergouvernemental sur le riz le 24 septembre 2010. La réunion precèdente du Groupe intergouvernemental sur les céréales et du Groupe intergouvernemental sur le riz s’ètait déroulée en novembre 2009 (conjointement avec le GIG sur les graines oléagineuses et les matières grasses). Bien qu’il soit habituel d’organiser de tels événements au maximum une fois par exercice biennal, le Règlement intérieur des Groupes intergouvernementaux prévoit que des réunions d’urgence soient organisées lorsque cela s’avère nécessaire. Cela est conforme à l’esprit de la réforme de la FAO selon lequel les Groupes intergouvernementaux devraient se réunir « selon les besoins » plutôt que selon un calendrier biennal rigide. Ce nouveau cas de perturbation des marchés, le deuxième en trois ans, a amplement justifiè la tenue de cette réunion extraordinaire intersession.

Outre les renseignements qu’il  a donnè aux Membres au sujet des perspectives les plus récentes de l’offre et de la demande des principales céréales, le Secrétariat  a fourni également des informations sur les répercussions possibles des grands déficits de production, tel que celui enregistré en cette année, sur les perspectives à moyen terme de l’offre et de la demande. Toutefois, l’objectif de cette réunion  a ètè surtout de permettre aux pays exportateurs et importateurs de prendre part à des discussions constructives sur les réactions appropriées face à la situation  des marchés et sur l’avenir de l’économie mondiale des céréales, en particulier dans un contexte institutionnel. Un bon fonctionnement des marchés mondiaux des céréales est crucial pour la sécurité alimentaire mondiale

Contacts

Voir également