Commerce et marchés
 

Fruits tropicaux

La production mondiale de fruits tropicaux a augmenté régulièrement au cours de la dernière décennie, principalement en réponse à la demande croissante dans les principales zones de production. On estime que 99% de la production de fruits tropicaux provient de pays en développement, principalement cultivées par de petits exploitants agricoles disposant généralement de moins de 5 ha de terres ou ayant accès à de telles terres. Alors que les fruits tropicaux jouent un rôle relativement faible dans le commerce agricole mondial en termes de volume, ne représentant que 3% des exportations mondiales de produits alimentaires agricoles, leur valeur unitaire moyenne élevée à l'exportation, bien supérieure à 1.000 USD par tonne, fait de ces produits le troisième groupe de fruits le plus précieux au monde, derrière les bananes et les pommes. Le commerce des fruits tropicaux génère des revenus substantiels pour les petits producteurs, ainsi que des recettes d’exportation importantes pour de nombreux pays producteurs, contribuant ainsi à leur sécurité alimentaire.

Analyse du marché des principaux fruits tropicaux en 2018. Le présent document fournit une évaluation de la situation actuelle du marché des principaux fruits tropicaux suivants: avocat, mangue, papaye et ananas. Des tableaux statistiques sur la production, les importations, les exportations et les prix sont fournis dans le compendium statistique sur les fruits tropicaux.

Éditions précédents: 2017

Compendium statistique sur les principaux fruits tropicaux en 2018. Le compendium statistique sur les fruits tropicaux, publié une fois par an, contient des informations sur le commerce mondial des fruits tropicaux. Ses sources incluent des informations fournies par les pays membres de la FAO, des négociants, des bulletins d'information et les opinions de spécialistes des produits de base. C'est la source d'informations la plus fiable et la plus actualisée sur l'économie mondiale des fruits tropicaux.

Éditions précédents: 2017

Bananes et principaux fruits tropicaux en Amérique latine et dans les Caraïbes - L'importance de la région pour l'approvisionnement mondial. Cet article constitue une introduction aux perspectives à moyen terme pour les bananes et les principaux fruits tropicaux en Amérique latine et dans les Caraïbes, qui sera publiée en juillet 2019 dans la prochaine édition des Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2019-2028.

Développements liés aux bananes et principaux fruits tropicaux: Du fait de la croissance de l'offre, les volumes mondiaux d'exportation de bananes et de fruits tropicaux ont augmenté de 18 pour cent en moyenne au cours du premier semestre 2018 par rapport à la même période en 2017. Les expéditions mondiales de bananes, d’ananas et d’avocats ont toutes enregistré un taux de croissance à deux chiffres par rapport à l’année dernière, tandis que les exportations de mangues ont progressé de 7%. Cet article, publié dans Food Outlook, novembre 2018, constitue une suite à l'analyse des évolutions récentes quant aux marchés de la banane et des principaux fruits tropicaux, présentées respectivement dans les éditions de juin et novembre 2017 de Food Outlook

Perspectives mondiales concernant les fruits tropicaux mineurs: contrairement à leurs principaux homologues, seule une petite partie de la production de fruits tropicaux mineurs entre sur les marchés nationaux et internationaux et, à quelques exceptions près, les différentes variétés continuent à être peu connues en dehors des zones où elles sont cultivées. Cependant, la production et le commerce de fruits tropicaux mineurs gagnent en importance dans le monde entier, principalement en raison de leur contribution à une alimentation saine. (Dossier spécial sur les perspectives de l'alimentation, juillet 2018).

Perspectives mondiales pour les principaux fruits tropicaux: Perspectives à court terme, défis et opportunités dans un marché mondial dynamique. Les fruits tropicaux constituent un groupe relativement nouveau dans le commerce mondial des produits de base. Ils ont émergé sur le marché international uniquement à partir de 1970, grâce aux progrès des transports et des accords commerciaux et aux préférences changeantes des consommateurs en faveur de ces fruits (Dossier spécial de Food Outlook, novembre 2017).

Perspectives à moyen terme pour les matières premières, l'horticulture et les produits tropicaux.

Cette publication met l’accent sur un ensemble de matières premières sélectionnées, ainsi que de produits horticoles et tropicaux (RAMHOT), à savoir le sucre, le thé, les bananes, les fruits tropicaux, les agrumes, le jute et les fibres dures. Une perspective à moyen terme est générée pour chacun de ces produits et une analyse est entreprise pour évaluer les facteurs de marché sous-jacents et les facteurs susceptibles d'influencer le comportement du marché au cours des 10 prochaines années.

Participation des petits exploitants à la chaîne de valeur des « superfruits » tropicaux: assurer une part équitable du succès pour améliorer leurs moyens de subsistance

La production et le commerce de fruits tropicaux génèrent des revenus, améliorant les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire des producteurs, qui sont presque exclusivement des petits exploitants dans les pays en développement.

Voir également