Commerce et marchés
 

Oléagineux

 

Indices des prix des oléagineuses et produits dérivés
Les indices sont calculées sur la base de la moyenne ponderée des échanges internatiounax d’une selection des produits representatifs sur les marchés mondiaux. Veuillez noter que en novembre 2013 quelques modifications ont été apportées à la façon dont les indices sont calculés est; pour plus de détails et avoir accès aux séries des indices des prix ainsi qu’aux commentaires de leur évolution récente, cliquer ici.

Suivi du marché des graines oléagineuses, des huiles et des farines - octobre 2014: en anglais seulement; un sommaire en française sera publiée plus tard.


Le bulletin intitulé Monthly Price and Policy Update (MPPU) est une note d'information publiée par la section Oléagineux de la Division commerce international et marchés. Cette note succincte, qui vient compléter nos rapports bisannuels sur les marchés, a deux objectifs: premièrement, passer en revue l'évolution des cours des graines, huiles et farines d'oléagineux sur le marché international, dont témoignent les indices de prix spécifiques de la FAO; deuxièmement, repérer - à partir de diverses sources - les faits nouveaux concernant les politiques et les marchés qui semblent importants pour l'économie mondiale des oléagineux. La note paraîtra la première semaine de chaque mois, à raison de dix numéros par an. Disponible en anglais seulement, elle sera placée sur la présente page web et envoyée également aux abonnés du Réseau sur le marchés des oléagineux.

Le Bilan mensuel de l’offre et de la demande de soja est une nouvelle note d’information publiée par la section Oléagineux de la Division du commerce et des marchés. Cette note succincte, qui vient compléter nos rapports bisannuels sur les marchés des graines oléagineuses, des huiles et des farines, présente nos estimations les plus récentes de l'offre et la demande mondiale pour le soja. Disponible en anglais seulement, la note sera publiée la dernière semaine de chaque mois, à raison de 10 numéros par an.

Réseau sur les marchés des oléagineux - Abonnement gratuit !
Pour s'inscrire au réseau, prière d'envoyer un message électronique à mailserv@mailserv.fao.org sans remplir la rubrique objet, puis taper dans la première ligne du message le texte suivant: subscribe Oilcrops-L  Voir page spécifique


Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO: perspectives pour les produits d'oléagineux 2015-2024
 Principaux éléments:
(i) En valeur nominale, tous les prix des oléagineux et produits oléagineux devraient connaître une augmentation inférieure au taux d’inflation présumé pour la période étudiée. Les prix réels baisseront légèrement, si l’on suppose une nouvelle amélioration de l’efficience du secteur qui devrait lui permettre de satisfaire la demande mondiale croissante à des prix réels plus bas qu’aujourd’hui. Les rapports de prix du secteur connaîtront un léger ajustement. Les prix réels des huiles végétales baisseront plus rapidement que ceux des tourteaux protéiques en raison de la saturation de la demande alimentaire par habitant dans de nombreux pays émergents et du recul de la croissance de la production de biodiesel à partir d’huiles végétales.
(ii) La production mondiale d’oléagineux devrait continuer de progresser au cours de la période étudiée, mais à un taux de croissance annuelle de 1.6 % contre 3.5 % au cours de la décennie antérieure. La production de colza au Canada et dans l’Union européenne devrait croître beaucoup plus lentement qu’au cours des dix précédentes années car les oléagineux à forte teneur en huile tels que le colza se ressentent davantage du fait que les prix des huiles végétales montent moins vite. (iii) Les échanges internationaux d’oléagineux continuent d’absorber une part importante de la production mondiale, estimée à environ 31 % pour la prochaine décennie. Les principaux courants d’échanges continuent d’aller des Amériques (États-Unis et Brésil) vers l’Asie (Chine surtout). À l’échelle mondiale, les oléagineux sont pour l’essentiel triturés pour produire des tourteaux et de l’huile et leur consommation alimentaire humaine n’est répandue que dans quelques pays asiatiques. En 2024, plus de 87 % de la production mondiale d’oléagineux sera triturée.
(iv) L’huile végétale comprend l’huile obtenue par trituration de graines d’oléagineux (53 %
environ), de palmes (36 %), de palmiste, de noix de coco et de graines de coton. La production mondiale d’huile végétale restera concentrée dans quelques pays au cours de la décennie à venir. Malgré le ralentissement de l’extension des surfaces cultivées, la croissance reste solide dans les principales régions productrices d’huile de palme en Indonésie et en Malaisie. L’autre moteur de la croissance est la production d’huile de soja, dont la matière première est de plus en plus abondante. L’essor de la demande d’huile végétale devrait fléchir au cours de la décennie à venir en raison : a) du recul de la croissance de la consommation alimentaire humaine dans les pays en développement, qui sera de 1.1 % par an contre 2.7 % au cours des dix années précédentes ; et b) de la stagnation de la production de biodiesel à partir d’huiles végétales, due à la satisfaction progressive des quotas et aux réductions prévues des objectifs de production de biodiesel.
(v)
La production et la consommation de tourteaux protéiques sont dominées par les tourteaux de soja. La hausse de la consommation va sensiblement ralentir par rapport à la décennie écoulée, du fait du fléchissement de la croissance de la production animale mondiale et du niveau de saturation atteint au niveau de l’inclusion des tourteaux protéiques dans les rations alimentaires. Les exploitations commerciales des grands pays en développement, en particulier la Chine, optimisent progressivement l’utilisation des tourteaux protéiques dans les rations alimentaires, entraînant ainsi un tassement de la demande. La consommation chinoise de tourteaux protéiques devrait progresser de 2.0 % par an, contre 7.8 % par an pendant la décennie précédente ; elle restera toutefois supérieure au taux de croissance de la production animale.
(vi)
La croissance des échanges mondiaux d’oléagineux devrait sensiblement ralentir au cours de la décennie à venir par rapport à la décennie écoulée. Cette évolution est directement liée au fléchissement anticipé du volume de trituration d’oléagineux observé en Chine. Le rapide essor de la production animale dans les principaux pays producteurs de tourteaux protéiques stimulera la croissance de leur consommation intérieure ; les échanges ne progresseront donc que légèrement au cours de la décennie à venir, entraînant ainsi le recul de la part de la production mondiale faisant l’objet d’échanges internationaux.
(vii) Alors que les exportations d’oléagineux et de tourteaux protéiques sont dominées par les Amériques, celles d’huile végétale continuent d’être dominées par l’Indonésie et la Malaisie. L’huile végétale est l’un des produits agricoles dont la proportion de la production échangée est la plus élevée (39 %). Cette proportion devrait rester stable tout au long de la période de projection. (viii) Outre les problèmes et incertitudes communs à la plupart des produits de base (conjoncture macroéconomique, cours du pétrole brut, conditions météorologiques, etc.), chaque secteur est soumis à différents facteurs influençant l’offre et la demande. Le faible niveau des stocks à la fin de la période considérée est une source d’incertitude concernant la stabilité des prix, en cas de phénomènes météorologiques défavorables par exemple. Les politiques sur les biocarburants mises en oeuvre par les États-Unis, l’Union européenne et l’Indonésie sont responsables des principales incertitudes pesant sur le secteur des huiles végétales du fait de leur impact sur une grande partie de la demande de ces pays.
>> Lire le chapitre complet sur les produits d'oléagineux

Voir ègalement:
>> Chapitre sur les biocarburants (bioéthanol, biodiesel)

Oilcrops

Oil crops include both annual (usually called oilseeds) and perennial plants whose seeds, fruits or nuts are either consumed directly as food or crushed to obtain oil (used by the food, oleochemical, biofuel and other industries) as well as protein-rich meal (used as feed in the livestock sector).

Some of the crops included are also fibre crops in that both the seeds and the fibres are harvested from the same plant. Such crops include coconuts, kapok fruit, cotton, linseed and hempseed.