Commerce et marchés
 > Economic > Commerce et Marchés > Commerce
 
©FAO/Giuseppe Bizzarri

Commerce international

Commerce et securité alimentaire
Le lien entre les politiques de reformes commerciales et la securité alimentaire demeure l’objet d’un débat assez permanent qui a généré des vues assez différentes sur des thèmes comme l’auto-suffisance alimentaire et l’orientation des activités économiques vers le commerce. Les recherches et éxpériences dans divers pays ont montré que la nature et l’étendu de ce lien entre la réforme et la securité alimentaire dependent de plusieurs facteurs, entre autres, l’allure et la mise en séquence des measures de réformes, la disponibilité et la qualité des resources physiques et humaines, et la manière dont les marchés fonctionnent.

Negociations commerciales
Les activités principales de la Division Commerce et Marchés consistent à aider les pays en developpement à la mise en application des Accords Commerciaux et aux preparatifs des négociations commerciales à partir des études, analyses et formations. La mise en application des accords de l’OMC sur l’agriculture dans le “Cycle d’ Uruguay” et l’assistance technique aux negociations sur les discussions dans le cadre du “Cycle de Doha” ont été les préoccupations majeures de la Division dans ce domaine.

Commerces intra-régionaux
Il y plus de 300 entités d’Accords Commerciaux Régionaux (ACRs’) qui englobent les accords de libre-échanges, les unions douanières et les Accords Commerciaux preferentiels. Bien que l’agriculture fait partie intégrante de ces accords, le traitement relatif à l’agriculture suscite d’ approches politiques divisées. Le défi est de réussir à inclure tous les produits agricoles dans les ACRs. En se concentrant sur les denrées alimentaires de base en Afrique, la FAO fournit aux Membres des analyses et aides techniques pour leurs efforts aboutissants à des accords intra-régionaux élargis et mutuellement bénéfiques.

Standardisation et certification
L’adoption des pratiques agricoles et commerciales durables est l’un des premiers soucis de la Division. Les systèmes dit de ‘standards volontaires’ et ‘certification’ peuvent apporter des bénéfices aux fermiers et travailleurs agricoles parce que ces systèmes offrent une augmentation de rendement et des meilleures conditions de travail, et sur le lon-terme contribuent  à la protection de l‘environnement.