L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Appels récents

Documents

Projects

Autres ressources

Connectez-vous

L’appel global pour le Mali 2012

L’appel global pour le Mali 2012

15/06/2012

Le Mali, à l’instar d’autres pays du Sahel, traverse actuellement une crise alimentaire et nutritionnelle de très grande envergure due à une combinaison de pluies sporadiques, de récoles insuffisantes et de hausses des prix des produits de première nécessité à travers toute la région.

Le conflit politique qui divise le pays accroît la vulnérabilité des populations rurales. Le Gouvernement malien a estimé que 3,47 millions de personnes sont désormais à risque ou en situation d’insécurité alimentaire sévère.

Plus de 2,2 millions de personnes sont directement affectées par le conflit au nord du pays et des centaines de milliers de personnes se sont déplacées à l’intérieur du pays et vers les pays voisins.

Les femmes et les enfants représentent plus de trois quarts de ces déplacés et 97 pour cent des personnes déplacées vivent dans des familles hôtes.

Avec le conflit au nord du pays, la crise alimentaire, la dégradation de la situation socio-économique et des conditions sanitaires, une détérioration rapide de la situation nutritionnelle est attendue. Afin de répondre aux besoins prioritaires de la population, le 15 juin 2012 la communauté humanitaire a lancé un appel global pour le Mali s’élevant à 213 822 578 USD.

La réponse de la FAO

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), co-chef de file du Cluster sécurité alimentaire, travaille en étroite collaboration avec le Programme alimentaire mondial, le Gouvernement malien et les organisations non gouvernementales afin de renforcer les moyens d’existence et les capacités de résilience des ménages par l’apport en intrants et l’application de techniques agricoles appropriées.

La FAO sollicite 7 139 218 USD afin de:

  • protéger et renforcer la résilience des ménages vulnérables;
  • augmenter et diversifier la production agricole;
  • améliorer les capacités de réponse aux crises;
  • renforcer la gestion de l’information sur la sécurité alimentaire;
  • renforcer les capacités en matière de nutrition.