Accueil  > Comment nous travaillons > Résilience

L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Connectez-vous

Résilience

Résilience

Les catastrophes naturelles peuvent détruire des vies et anéantir des années de développement en l’espace de quelques heures, voire quelques secondes. Les populations du monde entier sont de plus en plus exposées aux catastrophes naturelles (sécheresse, inondations, ouragans, tremblements de terre, épidémies, etc.), ou aux crises induites par l’homme (chocs socio-économiques, conflits, etc.) ainsi qu’à des crises prolongées (urgences complexes et prolongées qui combinent deux ou plusieurs aspects des crises mentionnées ci-dessus).

Les populations qui dépendent de l'agriculture pour leur subsistance sont souvent les plus touchées en cas de crise ou catastrophe, mettant potentiellement leur sécurité alimentaire et nutritionnelle en danger.

La FAO s'efforce d'accroître la résilience des populations et de leurs moyens d’existence face à ces menaces et crises. À cet égard, la FAO définit la résilience comme:

«La capacité à prévenir les catastrophes et les crises ainsi qu’à anticiper, absorber les chocs et adapter ou rétablir la situation d'une manière rapide, efficace et durable. Cela comprend la protection, la restauration et l'amélioration des systèmes des moyens d'existence face à des menaces ayant un impact sur l'agriculture, la sécurité nutritionnelle et alimentaire et la sécurité des aliments».

En d'autres termes, la résilience est la capacité des personnes, communautés ou systèmes qui sont confrontés à des catastrophes ou crises à résister et se relever rapidement des dommages subis.

Par conséquent, nous cherchons à développer les capacités des familles, communautés et institutions à protéger les personnes et leurs moyens d’existence, par des mesures visant à éviter (prévention) ou limiter (atténuation et préparation) les effets néfastes des aléas et à fournir des prévisions fiables et actualisées concernant les risques. Cette approche est appelée Réduction des risques de catastrophes (RRC), ou pour simplifier: la prévention, l'atténuation et la préparation des catastrophes, dans une conception plus large de développement durable.

La stratégie de renforcement de la résilience de la FAO est basée sur quatre piliers:

  1. Gouverner risques et crises - Renforcement des capacités des institutions et gouvernements en gestion des risques et des crises dans le secteur agricole.
  2. Surveiller pour mieux protéger - Systèmes d'information et d'alerte rapide concernant la sécurité alimentaire et nutritionnelle et les menaces transfrontières.
  3. Appliquer les mesures de prévention et d’atténuation - Protection, prévention, atténuation et renforcement des moyens d’existence au travers de technologies, de approches et de pratiques dans tous les secteurs agricoles.
  4. Se préparer et répondre - Préparation et réponse aux crises en agriculture, élevage, pêche et foresterie.

En janvier 2005, lors de la Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes, tenue à Kobe, Hyogo, au Japon, 168 gouvernements ont adopté un plan décennal visant à rendre le monde plus sûr contre les risques naturels Le Cadre d'action 2005-2015 de Hyogo : son but principal est d’instaurer la résilience des nations et des collectivités face aux catastrophes. Il prévoit des principes directeurs, des priorités d'action et des moyens pratiques qui permettent aux communautés vulnérables d’atteindre une telle résilience dans un contexte de développement durable.

Son objectif est de réduire substantiellement les pertes dues aux catastrophes d’ici 2015 – pertes tant en vies humaines qu’au niveau du capital social, économique et environnemental des communautés et des pays.

Rubriques connexes

 - The world faces one of the largest food crises in 70 years, with 30 million people in four countries — northeastern Nigeria, Somalia, South Sudan and ...en lire plus
28/04/2017
 - Experts attending a technical meeting convened by the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO) in Nairobi to discuss the Fall armyworm infestation in ...en lire plus
26/04/2017
 - As millions of east African farmers seek to recover from a devastating drought, they face a new threat – the fall armyworm. The pest has been ...en lire plus
25/04/2017
 - A combination of food assistance and food production assistance is the only way to avoid famine in conflict-ridden Yemen where two-thirds of the population - 17 ...en lire plus
25/04/2017
 - Urgent action is needed to save the lives of people facing famine in northeastern Nigeria, Somalia, South Sudan and Yemen, FAO Directory-General José Graziano da Silva ...en lire plus
24/04/2017
 - Highlights Severe food insecurity continues to threaten 17 million people, according to the latest Integrated Food Security Phase Classification (IPC) analysis. A total of 6.8 million people, about ...en lire plus
20/04/2017
 - FAO and UNHCR visited the Muna Garage camp in Nigeria in order to monitor a joint assessment of the risks and challenges faced by women who ...en lire plus
20/04/2017
 - The Mayendit market is broken due to the conflict and hasn’t been functional for some time. All that was available at the market was dry fish. ...en lire plus
19/04/2017
 - «La crise qui sévit dans la région du bassin du Lac Tchad, déchirée par les conflits, a pour cause des décennies de négligence, une absence de ...en lire plus
11/04/2017
 - FAO Director-General José Graziano da Silva calls on the international community for urgent support - a combination of immediate food assistance and food production support in ...en lire plus
11/04/2017
« Previous 1 2 3 4 5 ... 253