Accueil  > Comment nous travaillons > Préparer et répondre

L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Appels récents

Documents

Projects

Autres ressources

Connectez-vous

Préparer et répondre

Préparer et répondre

Préparation et réponse aux crises affectant les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs et les forestiers

Alors que la prévention et l'atténuation se référent à l’évitement ou à la limitation des impacts néfastes des aléas et catastrophes, la préparation se réfère à la connaissance et aux capacités nécessaires pour anticiper, répondre et se relever efficacement de ces chocs.

Les quatre piliers de la stratégie du renforcement de la résilience de la FAO

  1. Gouverner risques et crises
  2. Surveiller pour mieux protéger
  3. Appliquer les mesures de prévention et d’atténuation
  4. Préparer et répondre

Les mesures de préparation permettent aux populations de répondre efficacement aux conséquences d'un aléa. Elles sont mises en place avant un risque prévu afin de se préparer à ses effets et réduire son impact, en particulier sur les populations vulnérables.

La FAO aide les pays à mettre en place différentes mesures de préparation, telles que:

  • Pratiques agricoles au niveau national/local: réserves de semences et de fourrage; installations de stockage sûrs pour les semences, récoltes et outils; constitution de stocks d’outillage agricole; fonds d'urgence; etc.
  • Appui à la planification préalable au niveau national et local: plans d'urgence pour l'agriculture, la pêche/aquaculture, la sylviculture et l'élevage; cartographie, modalités de coordination, information du public et formation; appui à la planification préalable spécifique à une crise et/ou un secteur pour des maladies identifiées comme étant à haut risque (influenza aviaire, maladie des animaux aquatiques, etc.).

Par ailleurs, lorsque les capacités des populations sont dépassées par les crises, elles doivent pouvoir compter sur des interventions d'urgence locales, nationales et internationales efficaces telles qu’une assistance et protection humanitaire, la mise en place de dispositifs de protection sociale, des programmes d'assurance sur les récoltes et autres formes de protection sociale adaptées à aider les populations à risque.

La grande majorité des personnes touchées par des situations d'urgence dépendent de l'agriculture pour leur subsistance. La plupart de ces personnes sont de petits agriculteurs, éleveurs, forestiers ou pêcheurs et, souvent, quand une crise éclate, ils perdent non seulement les récoltes sur pied, mais également leurs peu de moyens de production. En un mot, lorsqu'elles sont touchées par une catastrophe ou un conflit, ces populations ne sont plus en mesure de subvenir à leurs besoins et deviennent très vulnérables.

L’expertise de la FAO en agriculture, élevage, pêche et sylviculture est cruciale dans les interventions de secours et de réhabilitation afin de permettre à ces populations de sauvegarder ce qui a été épargné et se construire un nouvel avenir.

De la crise à la reprise

Le travail de la FAO dans les situations de post-catastrophe et d'urgence met l'accent sur la protection et la réhabilitation des moyens d’existence agricoles. La FAO s'efforce de rétablir la production alimentaire locale, fournissant ainsi une stratégie de sortie de l'aide alimentaire et autre type d’assistance. Dans le cadre des interventions de réponse à une situation d'urgence, la FAO collabore avec de nombreux partenaires, notamment les gouvernements, d'autres agences des Nations Unies et des groupes humanitaires.

Au cours des missions conjointes interagences, et plus encore dans le cadre du système des clusters (la FAO co-dirige le Cluster sécurité alimentaire avec le Programme alimentaire mondial), la FAO joue un rôle primordial en matière d’identification des besoins agricoles et de sécurité alimentaire, de consultation des agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et autorités locales. Les agriculteurs, même vulnérables et pauvres, ont des connaissances, des compétences et des idées sur ce qui peut les aider. Les associer dans le choix des types d'assistance préserve leur dignité et rend les interventions plus efficaces.

La FAO conçoit des programmes de secours et de réhabilitation et, en coordination avec les agences des NU et autres partenaires, mobilise des fonds. La FAO sollicite l'appui des donateurs par le biais de la Procédure d'appel global (CAP), d'autres processus d'appel d’urgence ou de transition ainsi que par des documents de stratégie et de mise à jour.

Pas uniquement des semences et des outils

Afin d'aider à la restauration rapide de la production alimentaire et réduire la dépendance vis-à-vis de l'aide, la FAO distribue des intrants agricoles, obtenus localement lorsque cela est possible, tels que:

  • semences et engrais
  • équipement de pêche
  • bétail
  • fourrage
  • outils agricoles

En cas d'urgences complexes, les communautés rurales sont touchées par plusieurs chocs ayant pour origine des conflits, des maladies, des catastrophes naturelles, des infestations de ravageurs, etc. et ce souvent pendant plusieurs années. L'assistance fournie est adaptée à la complexité de la situation et des besoins humanitaires:

  • fourniture de semences résistantes à la sécheresse aux agriculteurs vulnérables
  • formations en techniques de conservation de l'eau
  • réhabilitation des systèmes d'irrigation
  • formation et équipement des agents communautaires de santé animale pour sauver le bétail
  • éducation des orphelins du VIH/SIDA en techniques agricoles et compétences nécessaires à la vie quotidienne

Ces programmes sont axés sur la fourniture de matériaux tout en renforçant les connaissances et les compétences des populations, ce qui augmente l'autonomie et jette les bases vers une relance de l'agriculture.

Informer pour agir

La FAO établit une unité de coordination dans les zones touchées par une catastrophe naturelle ou une urgence prolongée. L'équipe fournit des informations et des conseils aux organisations  engagées dans l'assistance agricole d'urgence, y compris les ONG, les gouvernements et les bailleurs de fonds, afin d’éviter les lacunes et la duplication dans la fourniture de l'aide, et le gaspillage de ressources.

La FAO est également une source clé d'information en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle auprès des différents acteurs humanitaires et des gouvernements veillant ainsi à la meilleure prise de décision en matière de politiques, planification et programmation.

Sur le même thème

16 Dec 2013 - La croissance démographique, l'expansion de l'agriculture et l'essor de filières alimentaires mondiales ont considérablement modifié la façon dont les maladies apparaissent, franchissent les barrières d'espèces et ...EN LIRE PLUS
11 Dec 2013 - La FAO lance un appel pour une reconstruction rapide et durable des moyens d’existence dans les régions frappées par le typhon Haiyan - Les pêcheurs philippins sont confrontés à d'énormes ...EN LIRE PLUS
19 Nov 2013 - Les régions les plus durement frappées assurent un tiers de la production totale de riz du pays - Des centaines de milliers d'agriculteurs des Philippines dont les cultures ...EN LIRE PLUS
12 Nov 2013 - Moyens d’existence et sécurité alimentaire à risque – La FAO lance un appel de 24 millions de dollars pour des interventions immédiates La FAO mobilise un soutien ...EN LIRE PLUS
05 Nov 2013 - La visite du Directeur général comprend la mise en place d’un programme de reconstruction - La FAO vient en aide aux familles agricoles du Bénin qui ...EN LIRE PLUS
16 Sep 2013 - Vigilance, surveillance ciblée et réorganisation des marchés pour lutter contre le H7N9, le H5N1 et autres menaces La FAO a lancé une nouvelle mise en garde concernant ...EN LIRE PLUS
08 Mar 2013 - Les sécheresses font plus de victimes et provoquent plus de déplacements de populations que cyclones, inondations et séismes réunis. Ces catastrophes naturelles sont donc les plus ...EN LIRE PLUS
23 Jan 2013 - Vingt-deux mois de conflit ont réduit en lambeaux le secteur agricole de la Syrie: la production de céréales, fruits et légumes a chuté de moitié pour certains ...EN LIRE PLUS
27 Aug 2012 - La sécheresse sévissant dans certaines parties du monde a compromis la production céréalière mondiale et contribué aux envolées des prix alimentaires quasiment tous les deux ans ...EN LIRE PLUS
1 2