Accueil  > Comment nous travaillons > Résilience

L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Connectez-vous

Résilience

Résilience

Les catastrophes naturelles peuvent détruire des vies et anéantir des années de développement en l’espace de quelques heures, voire quelques secondes. Les populations du monde entier sont de plus en plus exposées aux catastrophes naturelles (sécheresse, inondations, ouragans, tremblements de terre, épidémies, etc.), ou aux crises induites par l’homme (chocs socio-économiques, conflits, etc.) ainsi qu’à des crises prolongées (urgences complexes et prolongées qui combinent deux ou plusieurs aspects des crises mentionnées ci-dessus).

Les populations qui dépendent de l'agriculture pour leur subsistance sont souvent les plus touchées en cas de crise ou catastrophe, mettant potentiellement leur sécurité alimentaire et nutritionnelle en danger.

La FAO s'efforce d'accroître la résilience des populations et de leurs moyens d’existence face à ces menaces et crises. À cet égard, la FAO définit la résilience comme:

«La capacité à prévenir les catastrophes et les crises ainsi qu’à anticiper, absorber les chocs et adapter ou rétablir la situation d'une manière rapide, efficace et durable. Cela comprend la protection, la restauration et l'amélioration des systèmes des moyens d'existence face à des menaces ayant un impact sur l'agriculture, la sécurité nutritionnelle et alimentaire et la sécurité des aliments».

En d'autres termes, la résilience est la capacité des personnes, communautés ou systèmes qui sont confrontés à des catastrophes ou crises à résister et se relever rapidement des dommages subis.

Par conséquent, nous cherchons à développer les capacités des familles, communautés et institutions à protéger les personnes et leurs moyens d’existence, par des mesures visant à éviter (prévention) ou limiter (atténuation et préparation) les effets néfastes des aléas et à fournir des prévisions fiables et actualisées concernant les risques. Cette approche est appelée Réduction des risques de catastrophes (RRC), ou pour simplifier: la prévention, l'atténuation et la préparation des catastrophes, dans une conception plus large de développement durable.

La stratégie de renforcement de la résilience de la FAO est basée sur quatre piliers:

  1. Gouverner risques et crises - Renforcement des capacités des institutions et gouvernements en gestion des risques et des crises dans le secteur agricole.
  2. Surveiller pour mieux protéger - Systèmes d'information et d'alerte rapide concernant la sécurité alimentaire et nutritionnelle et les menaces transfrontières.
  3. Appliquer les mesures de prévention et d’atténuation - Protection, prévention, atténuation et renforcement des moyens d’existence au travers de technologies, de approches et de pratiques dans tous les secteurs agricoles.
  4. Se préparer et répondre - Préparation et réponse aux crises en agriculture, élevage, pêche et foresterie.

En janvier 2005, lors de la Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes, tenue à Kobe, Hyogo, au Japon, 168 gouvernements ont adopté un plan décennal visant à rendre le monde plus sûr contre les risques naturels Le Cadre d'action 2005-2015 de Hyogo : son but principal est d’instaurer la résilience des nations et des collectivités face aux catastrophes. Il prévoit des principes directeurs, des priorités d'action et des moyens pratiques qui permettent aux communautés vulnérables d’atteindre une telle résilience dans un contexte de développement durable.

Son objectif est de réduire substantiellement les pertes dues aux catastrophes d’ici 2015 – pertes tant en vies humaines qu’au niveau du capital social, économique et environnemental des communautés et des pays.

Rubriques connexes

 - Au Sri Lanka, une grande partie des zones cultivées du pays ont été durement touchées par une grave sécheresse suivie de fortes précipitations, qui menacent la ...en lire plus
23/06/2017
 - Une vision commune Suite aux élections présidentielles de février 2016, la République centrafricaine est retournée à l’ordre constitutionnel, après près de trois ans de conflits armés et ...en lire plus
05/04/2017
 - Il est treize heures dans le village de Monguél, au sud de la Mauritanie, lorsque Nejiha, rentre du marché. Sa fille aînée s’affaire sous la khaïma ...en lire plus
10/02/2017
 - Au Mali, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) expérimente l’approche des «transferts productifs» (CASH+), mise en œuvre avec succès depuis 2014 dans d’autres ...en lire plus
27/01/2017
 - La Belgique, partenaire de longue date de la FAO dans le cadre de ses interventions d'urgence, a réaffirmé son engagement à protéger l'agriculture des pays frappés ...en lire plus
19/01/2017
 - Un grand pas en avant a été fait grâce à cette initiative internationale qui vise à débarrasser le monde de la Peste des petits ruminants (PPR); ...en lire plus
28/10/2016
 - Dans le cadre des activités de la Plateforme Technique d’analyse et de mesure de la résilience (PT-AMR), plus de trente experts incluant des délégués du Burkina ...en lire plus
28/09/2016
 - Cette brochure aidera les décideurs, les institutions nationales, le personnel de la FAO et le personnel humanitaire à comprendre la logique derrière les évaluations de la ...en lire plus
17/06/2016
 - Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), grâce à l'appui technique et financier de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation ...en lire plus
02/05/2016
 - La présence d'infestations du Criquet pèlerin récemment découvertes au Yémen, où un conflit entrave sérieusement les opérations de lutte, représente une menace potentielle pour les cultures ...en lire plus
12/04/2016
1 2 3 4 5 6