Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Connect with us

Renforcement de la résilience des populations vulnérables de la comune de Ouallam

Renforcement de la résilience des populations vulnérables de la comune de Ouallam

Full title of the project:

Renforcement de la résilience des populations vulnérables de la comune de Ouallam

Target areas:

Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéry et Zinder

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 649 999
06/06/2013-01/03/2014
Project code:
OSRO/NER/301/WFP
Objective:

Sauvegarder les moyens d'existence des populations vulnérables à travers la distribution d'intrants et la diffusion de techniques d'amélioration des sols.

Key partners:

Les directions régionales de l’agriculture, l'Institut national de la recherche agronomique du Niger, les organisations non-gouvernementales partenaires et le Programme alimentaire mondial.

Beneficiaries reached:

83 700 ménages d’agriculteurs vulnérables (soit 585 900 personnes dont 296 470 femmes).

Activities implemented:
  • Ciblage des ménages en situation de déficit de semences de qualité pour la campagne agricole 2013 et en situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les régions de Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéry et Zinder ; 
  • mise en place d’actions concrètes pour associer effectivement les femmes aux comités de distribution des semences ;
  • sélection de 17 700 ménages vulnérables bénéficiaires dont certains exploitant des sites récupérés (avec une attention particulière sur les ménages ayant des femmes et personnes handicapées chefs de ménages), et 66 000 ménages bénéficiaires d’intrants de cultures irriguées ;
  • fourniture de 205 tonnes de semences pluviales (mil et niébé);
  • fourniture de 3 300 kg de semences maraîchères à 66 000 ménages dans la zone du projet ; et
  • évaluation des récoltes et mesure d’impact sur l’amélioration de la disponibilité alimentaire des bénéficiaires.
Impact:

Le projet a permis de faciliter l’accès aux semences de qualité de mil et niébé à 17 700 ménages (contre une prévision de 6 480 ménages) et d’améliorer les capacités d’adaptation de ces familles victimes de l’insécurité alimentaire. Le paquet technique apporté (semences et conseils techniques) a permis de produire 10 549 tonnes de céréales et légumineuses (17 700 ha de mil emblavés pour produire 7 009 tonnes de mil dont 13 200 ha de niébé cultivés en association et ayant servi à produire 3 540 tonnes de niébé) destinées à couvrir en partie les besoins alimentaires d’environ 123 900 bénéficiaires directs soit 61 205 hommes et  62 695 femmes. 

Le projet a aussi renforcé les capacités productives des maraîchers des zones d’intervention à travers la distribution de 500 kg de semences de carotte, 2 300 kg de semences de choux, 300 kg de semences de tomate et 200 kg de semences de laitue à 66 000 ménages.

Au total, ce financement du Comité interministériel de l’agriculture et de l’alimentation phase 1 a permis d’assister environ 83 700 ménages d’agriculteurs vulnérables (soit 585 900 personnes dont 296 470 femmes) en semences améliorées pluviales/irriguées, auxquels il faut ajouter 542 ménages agricoles – 425 hommes (78 pour cent) et 117 femmes (22 pour cent) – formés sur divers itinéraires techniques de production agricole par le biais des champs école.