Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Recent Appeals

Documents

Projects

Other Resources

Connect with us

Mitigation of household food insecurity in the West Bank

Mitigation of household food insecurity in the West Bank

Full title of the project:

Mitigation of household food insecurity through backyard production and women and youth socioeconomic empowerment in the West Bank

Target areas:

Bethléem, Tulkarem, Hébron, Ramallah, Naplouse et Salfet

Donor:
Contribution:
USD 863 132
EUR 700 000
Implementation:
01/06/2010-31/08/2011
Project code:
OSRO/GAZ/001/BEL
Objective:

Atténuer l’insécurité alimentaire des ménages par la production familiale et par l’autonomisation des femmes et des jeunes en Cisjordanie.

Key partners:

Le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, le Ministère de l’agriculture, le Ministère de la jeunesse et des sports, les associations de femmes, les écoles et les clubs de jeunes.

Beneficiaries reached:

Quelque 2 649 personnes.

Activities implemented:
  • Distribution de 162 brebis gestantes, cinq béliers et 9 tonnes de fourrages à 62 ménages et cinq clubs de jeunes dans six localités de la Cisjordanie.
  • Création de jardins potagers à Naplouse, Tulkarem, Ramallah et Hébron pour améliorer la nutrition et générer des sources de revenus supplémentaires.
  • Distribution de systèmes d’irrigation de goutte à goutte à 51 ménages bénéficiaires pouvant irriguer une superficie moyenne de 400 m2 de terrain.
  • Organisation de formations et distribution de matériel à 100 femmes pour la transformation des fruits, légumes et produits laitiers excédentaires.
  • Formation de 360 étudiants provenant des écoles pratiques d’agriculture et d’apprentissage à la vie pour les jeunes.
  • Distribution de 105 ruches à trois clubs de jeunes et à une association de femmes.
Impact:
  • Augmentation de la superficie des terres cultivées pour 45 pour cent des bénéficiaires et augmentation de la production de légumes pour 90 pour cent des bénéficiaires.
  • Augmentation de la consommation de légumes par 87 pour cent des ménages.
  • Développement des activités agricoles dans la plupart des écoles, vente des surplus des productions et réinvestissement des profits dans les jardins scolaires.