Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Recent Appeals

Documents

Projects

Other Resources

Connect with us

Soutien à l’amélioration des bases de la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire

Soutien à l’amélioration des bases de la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire

Full title of the project:

Soutien à l’amélioration des bases de la sécurité alimentaire par l’appui aux organisations paysannes agricoles et le renforcement des capacités de production des producteurs de riz au niveau des périmètres irrigués du centre de la Côte d’Ivoire

Target areas:

Régions des Lacs et de la Vallée du Bandama.

Recipient:
Contribution:
USD 1 280 569
EUR 914 694
Implementation:
01/01/2009-30/11/2010
Project code:
OSRO/IVC/808/EC
Objective:

Contribuer à la consolidation d’un système durable de production rizicole par le renforcement des capacités des acteurs de la filière rizicole des deux régions ciblées et contribuer à restaurer la sécurité alimentaire des populations par un accroissement de la production rizicole des périmètres irrigués par l’amélioration des moyens de production.

Key partners:

Le Programme national du riz (PNR), le Ministère de l’agriculture et l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER).

Beneficiaries reached:

1 302 bénéficiaires.

Activities implemented:

• formation des membres des comités de gestion de l’aménagement (CGA) sur la gestion et l’organisation des CGA ;

• formation des riziculteurs sur les bonnes pratiques et les techniques culturales du riz irrigué, l’entretien de périmètres, la gestion de l’eau et l’organisation du travail ;

• achat et distribution de 59 motoculteurs ;

• réalisation de travaux de réhabilitation des périmètres (réparation des réseaux d’irrigation et de drainage) ; et

• réalisation d’une étude sur la fertilité des sols et d’une étude sur les problèmes financiers.

Impact:

• meilleure organisation des CGA ;

• plus grand respect des dates des semis ;

• réhabilitation des infrastructures d’irrigation et de drainage ;

• meilleures conditions de travail ;

• amélioration des rendements avec 5,7 tonnes/ha contre 4,3 tonnes/ha avant le projet ;

• augmentation de 26 pour cent des surfaces cultivées ; et

• renforcement des capacités techniques et organisationnelles des riziculteurs.