Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Recent Appeals

Documents

Projects

Other Resources

Connect with us

Appui à la sécurité alimentaire et à la réintégration des rapatriés récents  au travers du soutien à la reprise des activités agricoles dans Burundi

Appui à la sécurité alimentaire et à la réintégration des rapatriés récents au travers du soutien à la reprise des activités agricoles dans Burundi

Full title of the project:

Appui à la sécurité alimentaire et à la réintégration des rapatriés récents et des ménages vulnérables, au travers du soutien à la reprise des activités agricoles

Target areas:

Province de Bururi, Makamba et Rutana.

Recipient:
Contribution:
USD 721 501
EUR 500 000
Implementation:
01/12/2009-30/06/2010
Project code:
OSRO/BDI/909/EC
Objective:

Soutenir le rapatriement et la réintégration des populations affectées par les crises au Burundi et assurer leur sécurité alimentaire au travers de l’appui à leurs capacités de reprise rapide des activités agricoles.

Key partners:

Le Ministère de l’agriculture et de l’élevage, les autorités provinciales, les Agences des Nations Unies, les organisations non gouvernementales locales et internationales, telles que Caritas et l’Association pour la promotion de l’aide au développement économique et social (APADE).

Beneficiaries reached:

Quelque 20 290 bénéficiaires.

Activities implemented:
  • Distribution de semences maraîchères et vivrières, de boutures de manioc et de patate douce, de plançons de pomme de terre, de vitro-plants de colocase et de bananier, de plants fruitiers et d’outils aratoires.
  • Distribution de 100 tonnes de chaux, 10 tonnes de KCI, 30 tonnes de DAP et 20 tonnes d’urée.
  • Distribution de 3 000 chèvres et de kits vétérinaires.
  • Formation sur l’alimentation, la santé et le logement des animaux.
Impact:
  • Renforcement des moyens d’existence des rapatriés et des communautés d’accueil.
  • Production moyenne de 120 tonnes de pomme de terre, 30 tonnes de colocase, 320 tonnes de haricot, 575 tonnes de tubercules de patate douce, 4 500 tonnes de tubercules de manioc.
  • Diminution du besoin d’aide alimentaire directe.
  • Amélioration de la fertilité des exploitations des bénéficiaires et augmentation de la productivité des sols.
  • Renforcement des connaissances des ménages bénéficiaires sur le petit élevage.
  • Diversification des sources de revenus à travers les activités de petit élevage.