Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Connect with us

Renforcement des capacités de résilience des populations vulnérabilisées par la crise alimentaire au Burkina Faso

Renforcement des capacités de résilience des populations vulnérabilisées par la crise alimentaire au Burkina Faso

Full title of the project:

Renforcement des capacités de résilience des populations vulnérabilisées par la crise alimentaire au Burkina Faso à travers l’appui au petit élevage

Target areas:

Nord, Plateau-Central et Sahel

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 194 049
01/04/2013-31/03/2014
Project code:
OSRO/BKF/207/SWI
Objective:

Permettre aux populations de la partie durement éprouvée par la crise alimentaire et nutritionnelle de l’année 2012 (Nord, Plateau-Central et Sahel) de sauvegarder et reconstituer leur bétail grâce à des appuis en noyaux de reproducteurs de petits ruminants, en aliment bétail, une incitation à la fauche et conservation du fourrage naturel et une meilleure santé des animaux.

Key partners:
  • Partenaires techniques: les Directions régionales des ressources animales et halieutiques du Nord, Plateau-Central et Sahel, et la Direction générale du développement des productions animales.
  • Organisations non gouvernementales et associations: Action pour la promotion des initiatives locales, l’Association aidons l’Afrique ensemble, l’Association monde rural, l’Association Nodde Nooto, le Conseil régional des unions du Sahel et Render Effective Aid to Children Italia.
Beneficiaries reached:

3 300 ménages vulnérables

Activities implemented:
  • 1 000 ménages (dont 57,3 pour cent dirigés par des femmes) ont reçu chacun : un mâle et deux femelles d’ovins ou de caprins selon son leur choix, soit 3 000 petits ruminants dont 2 295 ovins et 705 caprins, ainsi que 200 tonnes d’aliments bétail.
  • 1 000 ménages bénéficiaires ayant reçu les 3 000 ovins et caprins ont reçu des traitements vétérinaires: (i) un antistress ; (ii) un traitement antiparasitaire interne et externe ; (iii) un antibiotique ; et (iv) une/deux semaines après les distributions, une dose de vaccination contre la pasteurellose des petits ruminants ; 650 d’entre eux ont également reçu du matériel pour améliorer les habitats de leurs animaux.
  • 1 050 ménages ont reçu une couverture sanitaire pour leurs noyaux d’animaux existants (33 846 animaux).
  • 1 000 réfugiés malien et 250 ménages vulnérables hôtes ont reçu 250 tonnes d’aliment de bétail.
  • 1 955 bénéficiaires et 25 agents des services d’élevages ont reçu des formations en technique de conduite d’élevage naisseur de petits ruminants, de cultures fourragères, de fauche et de conservation de fourrage naturel.
Impact:

Les résultats du processus de suivi-évaluation des activités du projet on indiqué que:

  • Les bénéficiaires ont pu constituer leurs unités d’élevage avec un faible taux de mortalités (5,3 pour cent), des naissances vivantes de 227 têtes avec 35,7 pour cent de femelles en gestation.
  • Des exploitations de troupeaux ont été déjà notées ainsi que des ventes permettant le rachat d’animaux (33 animaux) et la satisfaction de besoins familiaux.
  • Le renforcement des capacités techniques des bénéficiaires a permis l’amélioration des habitats des bénéficiaires dans 82,6 pour cent des cas et la conduite d’élevages.
  • Les pratiques de fauche et de conservation du fourrage se sont améliorées avec en moyenne, 93,3 kg par ménages.