Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Connect with us

Renforcement de la résilience des communautés face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger

Renforcement de la résilience des communautés face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger

Full title of the project:

Renforcement de la résilience des communautés face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger

Target areas:

30 communes d’intervention

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 993 962
19/09/2016-20/04/2018
Project code:
OSRO/NER/601/FRA
Objective:

Renforcer la résilience des communautés qui se focalise sur les capacités des individus, des ménages et des structures communautaires à se préparer, à réagir, à anticiper, et à se relever des chocs externes.

Key partners:

Le Programme alimentaire mondial (PAM), et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)

Beneficiaries reached:

32 600 ménages

Activities implemented:
  • Soutien aux campagnes agricoles et irriguées de 2016 à 2018, dans 30 communes d’intervention.
  • Distribution de semences améliorées, en collaboration avec les services techniques de l’État. Au total, 441 tonnes de semences ont été distribuées, soit 398 tonnes de semences pluviales (mil et niébé) et 43 tonnes de semences maraîchères.
  • Distribution de 1 200 kits d’outils agricoles, composés de houes et dabas, râteaux, arrosoirs de qualité et binettes, en appui à la production agricole.
  • Formation technique et organisationnelle des bénéficiaires de semences en pratiques culturales, aussi bien pour les cultures pluviales que maraîchères (récupération des terres dégradées par la technique du zaï, la technique de gestion durable en demi-lune pour les terres pastorales, etc.)
Impact:
  • Production d’un total de 33 072,5 tonnes de céréales et légumineuses, soit 14 518,5 tonnes de mil et 12 835 tonnes de niébé et 45 339 tonnes de produits maraîchers, soit 5 719 tonnes d’équivalent céréalier. Cette production a permis de couvrir environ 29 pour cent des besoins alimentaires annuels des 32 600 ménages bénéficiaires.
  • Augmentation du nombre de mois de consommation alimentaire des ménages bénéficiaires, passant de deux à trois mois.
  • Amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition et des capacités de production des ménages bénéficiaires.
  • Amélioration de l’accès à l’alimentation, renforcement des moyens d’existence des ménages bénéficiaires et diversification des sources de revenus.
  • Coordination et synergie des activités effectuées par les mêmes partenaires des trois agences (FAO, PAM et UNICEF) au profit des mêmes ménages, permettant de renforcer la résilience des ménages, des communautés et des systèmes de leurs environnements immédiats.