Third and last emergency locust campaign started in Madagascar (in FRENCH)

Third and last emergency locust campaign started in Madagascar (in FRENCH)

18/09/2015

Comme annoncé dès le lancement du Programme de réponse à l’invasion acridienne, en septembre 2013, trois campagnes successives intégralement menées sont indispensables pour venir à bout de l’invasion acridienne, déclarée calamité nationale par le Gouvernement malgache en novembre 2012. Les opérations de la troisième et dernière campagne antiacridienne de ce Programme triennal ont commencé dès la fin du mois d’août 2015.

 

Les objectifs de cette troisième et dernière campagne antiacridienne sont le retour à une situation de rémission acridienne et la poursuite du renforcement des capacités nationales en gestion antiacridienne à Madagascar. Pour les atteindre, il est indispensable d’identifier les zones encore infestées par des populations acridiennes groupées et, pour ce faire, de mener des prospections aériennes et terrestres.

Des prospections extensives terrestres ont ainsi débuté le 28 août 2015, s’étendant de Morafenobe, au nord, à Tuléar, au sud. L’objectif de telles prospections est de localiser les plus importantes populations groupées qui auraient survécu à l’hiver austral et ainsi déterminer les zones de déploiement des équipes de lutte.

Ces premières prospections confirment les observations faites lors de la troisième décade de juin 2015 : il y a effectivement une très nette diminution du nombre de populations acridiennes groupées. Cela atteste aussi de la réussite des traitements antiacridiens réalisés depuis le début du Programme triennal comme du déclin de l’invasion acridienne.

Une première équipe terrestre de prospection/lutte a été mise en place à Mandoto et une seconde à Ihosy. L’équipe terrestre 1 a localisé des vols clairs du Criquet migrateur malgache dans la région de Mandoto et commencé les traitements le 11 septembre 2015. L’équipe terrestre 2 a fait des prospections dans la plaine du Zomandao et sur le plateau de l’Horombe mais n’y a observé que des populations ailées diffuses du Criquet migrateur malgache et du Criquet nomade. Les opérations aériennes de prospection et de lutte commenceront dès la seconde quinzaine d’octobre 2015, avec la mobilisation d’un hélicoptère.

Pour revenir à une situation de rémission acridienne, les prévisions font état de 300 000 à 400 000 hectares à traiter lors de la troisième campagne. Atteindre cet objectif est essentiel pour préserver, à court et moyen termes, la sécurité alimentaire de 13 millions de personnes vulnérables vivant en zone rurale. Toutefois, il manque trois millions d’USD pour pouvoir mener intégralement cette dernière campagne et donc le Programme triennal. Quant à la préservation de la sécurité alimentaire sur le long terme, elle devra être assurée par la mise en place puis la mise en œuvre effective d’une stratégie de lutte préventive efficace et durable.