La nueva app

Descargue ya!

Búsqueda de proyectos

País Donante
País Receptor
Dispatch date

Llamamientos recientes

Documents

Projects

Otros recursos

Síguenos en

Appui à la production alimentaire d’urgence en République Démocratique du Congo

Appui à la production alimentaire d’urgence en République Démocratique du Congo

Full title of the project:

Appui à la production alimentaire d’urgence de 3 230 ménages expulsés d’Angola et victimes de catastrophes naturelles dans le territoire de Kasongo Lunda, province de Bandundu

Target areas:

Territoire de Kasongo Lunda.

Donor:
Contribution:
USD 323 000
Implementation:
25/05/2010-24/05/2011
Project code:
OSRO/DRC/005/UNJ
Objective:

Fournir une assistance d’urgence en intrants agricoles de base et assurer un encadrement technique afin d’accroître la disponibilité alimentaire, rétablir l’autonomie de production et renforcer la sécurité alimentaire des populations vulnérables.

Key partners:

Les Inspections provinciales de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage, les organisations non gouvernementales et les associations paysannes.

Beneficiaries reached:

Quelque 3 230 ménages vulnérables.

Activities implemented:
  • Distribution de 72 kg de semences maraîchères, 16,5 tonnes de semences vivrières (arachide, niébé et maïs), 27 500 mL de boutures saines de manioc et 10 120 outils agricoles.
  • Emblavement de 465,8 ha de cultures, soit 6 ha de cultures maraîchères, 220 ha de maïs, 183,3 ha de niébé, 7,5 ha d’arachide et 11,5 ha de manioc.
  • Formation sur les techniques de production de cultures maraîchères, sur la gestion des parcs à bois ainsi que sur l’utilisation des aliments.
Impact:
  • Production de 376,7 tonnes, dont 316,7 tonnes de produits vivriers, 60 tonnes de légumes, 176 tonnes de maïs, 73,2 tonnes de niébé, 67,5 tonnes d’arachide et 230 000 mL de boutures saines de manioc.
  • Relance des activités agricoles et rétablissement de l’autonomie de la production alimentaire des ménages bénéficiaires.
  • Augmentation des productions par l’introduction de matériel végétal sain local.
  • Renforcement de la sécurité alimentaire et diversification du régime alimentaire par les activités de bas-fonds.
  • Génération de revenus supplémentaires par la vente des surplus des productions, soit 77 USD/ménage bénéficiaire.
  • Contribution au 6ème cycle de l’analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) en classant le territoire de Kahemba en phase 2, c’est-à-dire en situation d’insécurité alimentaire modérée avec des risques d’aggravation élevée et une prévalence de la malnutrition, et avec la présence de nombreuses maladies à caractère endémique (cas de Konzo et Noma).