Country information

La nueva app

Descargue ya!

Búsqueda de proyectos

País Donante
País Receptor
Dispatch date

Síguenos en

Protection, réhabilitation et diversification des moyens d'existence des populations affectées par l'ouragan Matthew en Haïti

Protection, réhabilitation et diversification des moyens d'existence des populations affectées par l'ouragan Matthew en Haïti

Full title of the project:

Protection, réhabilitation et diversification des moyens d'existence des populations affectées par l'ouragan Matthew en Haïti

Target areas:

Départements de la Grande Anse et du Sud

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 3 279 482
01/12/2016-31/03/2019
Project code:
OSRO/HAI/607/BEL
Objective:

Contribuer à la protection, la réhabilitation et la diversification des moyens d’existence des populations rurales vulnérables affectées par l’ouragan Matthew en Haïti.

Key partners:

Ministère de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural; organisations communautaires de base (OCB) et organisations non-gouvernementales locales.

Beneficiaries reached:

28 746 ménages

Activities implemented:

Assistance en semences, boutures et intrants agricoles:

  • Distribution directe de 22,5 tonnes de semences de pois de souche, 15 tonnes de semences de maïs, 900 000 boutures de manioc et 1,5 millions de boutures de patate douce à 3 000 ménages vulnérables pendant la saison de printemps 2018; et de 12 tonnes de semences de haricot et 6 tonnes de semences de maïs à 1 500 ménages vulnérables pendant la saison de printemps 2019.
  • Distribution de coupons d’une valeur monétaire de 1 500 gourdes (16,2 USD)/ménage à 3 000 ménages bénéficiaires pour l’achat d’un total de 16 650 kg de semences de haricot, 3 943 kg de semences de maïs, 1 292 kg de semences de pois de souche et 625 kg de semences de riz à travers les foires aux semences.
  • Distribution de 5 768 houes, 233 barres à mine et 1 177 machettes à 5 981 ménages vulnérables.
  • Distribution de 245 kg de semences maraîchères à 15 groupements de producteurs, composés de 2 570 ménages.

Formations et renforcement des capacités:

  • Formation de 12 groupements de production artisanale de semences (GPAS) de 180 membres sur l’organisation d’une entreprise semencière, le marketing des produits agricoles et les outils de gestion, les techniques de production, de conditionnement et de stockage des semences.
  • Appui technique, avec distribution de semences, de 20 GPAS composés de 6 362 chefs de ménages sur la production de semences de qualité
  • Formation des 35 membres des comités de gestion de GPAS sur l’organisation d’une structure associative et sur les outils de gestion d’une entreprise semencière.
  • Appui technique à 15 associations de producteurs maraîchers composées de 2 570 ménages sur les techniques de maraîchage, la production et la commercialisation des légumes en appliquant les techniques d’agriculture de conservation et de compostage.
  • Formation de deux associations composées de 500 agro-éleveurs, responsables de la gestion des laiteries de Torbeck et de Marfranc sur la conduite de l’élevage, l’hygiène de la traite manuelle des vaches, la santé et la nutrition animale, la fabrication des blocs à lécher et les techniques de conservation du fourrage, avec distribution de matériels de conservation/transformation du lait.
  • Distributions de vaches à 100 membres des deux associations.
  • Formations de 20 agents vétérinaires pour l’organisation de huit cliniques vétérinaires mobiles (quatre à Torbeck et quatre à Marfranc), qui ont soigné 870 animaux malades grâce à la fourniture de matériels vétérinaires.
  • Formations des membres de 24 associations de pêcheurs sur les techniques piscicoles avec distribution de matériel/équipements de pêche pour la reprise rapide de leur activité, dont la distribution à 12 de ces associations d’un moteur à bateau Yamaha.
  • Formations de 72 leaders des associations de pêcheurs en gestion des risques de catastrophes en mer.
  • Formations concernant les 14 dispositifs de concentration des poissons (DCP) installés par le projet pour améliorer la capture de poissons des 24 associations de pêcheurs.
  • Appui technique en transformation et commercialisation des produits agricoles, avec distribution d’équipements et construction de deux unités de transformation du manioc, au profit de sept associations de producteurs.

Espèces contre travail et réhabilitation d’infrastructures:

  • Mobilisation de 9 896 personnes vulnérables qui bénéficient des interventions d’espèces contre travail à travers les activités de réhabilitation et d’aménagement, incluant des activités en agroforesterie.
  • Réhabilitation de 590 ha de périmètre irrigué, aménagement de 387 ha de micro-bassins versants et de 2 000 parcelles agroforestières.
  • Réhabilitation de 12 km de pistes rurales de Desormeaux à Bombon, dans le cadre du partenariat entre le PAM et la FAO.
  • Nettoyage de 1 038 ha de parcelles endommagées par l’ouragan suite aux travaux d’espèces contre travail organisés à Grande Anse.
  • Plantation de 532 117 plantules d’espèces fruitières et 402 225 plantules d’espèces agroforestières.

Organisation communautaire et champs écoles paysans (CEP):

  • Mise en place 52 CEP composés de 1 100 chefs de ménages et formations en bonnes pratiques agricoles et en diversification des sources de revenu, notamment en: (i) agriculture de conservation sur différentes cultures (maraîchage, céréales et légumineuses, etc.); (ii) agroforesterie associée à la régénération des cacaoyers et des plants fruitiers; (iii) transformation et commercialisation des produits agricoles; (iv) production/conservation du fourrage; (v) récupération des sols dégradés; et (vi) lutte antiérosive sur des terrains en pente.
  • Mise en place de 10 comités locaux de gestion des risques de catastrophes (GRC) et formations sur: (i) les notions de base en GRC; (ii) le fonctionnement du système de GRC; et (iii) l’alerte précoce. Chacun de ces 10 comités a élaboré son plan de gestion des risques de catastrophes agricoles.
  • Mise en place de 19 associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) composées de 539 chefs de ménages.
  • Formation de 214 leaders des OCB en éducation nutritionnelle, hygiène et préparation des aliments, qui ont transmis les connaissances acquises à 4 240 chefs de ménages.
Impact:

Assistance en semences, boutures et intrants agricoles:

  • Production de 3 123 tonnes de denrées alimentaires diversifiées (céréales, légumineuses et tubercules) d’une valeur monétaire de 4,4 millions d’USD, permettant aux ménages de couvrir les besoins alimentaires de leurs familles pendant trois à six mois.
  • Production par les GPAS de 699 tonnes de semences de qualité, de céréales et de légumineuses, de 25,4 millions de boutures de patate douce et de manioc, de 103 680 rejets de bananiers et de 560 000 mini-sets d’igname.

Formations et renforcement des capacités:

  • Renforcement des capacités en techniques agricoles et piscicoles des 47 associations (associations de producteurs maraîchers, de pêche, GPAS) qui ont pu reprendre leurs activités génératrices de revenus.
  • Renforcement des capacités opérationnelles des sept associations en transformation et commercialisation des produits agricoles et des GPAS producteurs de semences grâce à l’appui technique fourni par les parties prenantes agronomes du projet.
  • Production d’une quantité totale de 2 127 tonnes de légumes d’une valeur monétaire de 3 615 900 USD par les 15 associations de producteurs maraîchers.
  • Amélioration du revenu et des quantités de lait produit dans les laiteries de Marfranc et Torbeck – notamment une augmentation de 30 pour cent de la quantité de lait transformé pour la laiterie de Torbeck.
  • Amélioration nette du revenu des pêcheurs grâce à l’appui technique et en matériel de pêche – passant de 10 000 gourdes par mois et par pêcheur (120 USD/mois) avant l’assistance à 30 000 gourdes par mois et par pêcheur (361 USD/mois).
  • Amélioration du revenu des 183 chefs de ménages appartenant aux associations de transformation et commercialisation des produits agricoles – soit une augmentation de 17 à 100 pour cent de leurs revenus.

Espèces contre travail et réhabilitation d’infrastructures:

  • Création d’un revenu pour 9 896 chefs de ménages vulnérables, dont 4 509 femmes (46 pour cent), compris entre 3 600 (un ouvrier) et 9 000 (un chef d’équipe) gourdes.
  • Réhabilitation des parcelles endommagées, des périmètres irrigués et des pistes rurales, ainsi que des micro-bassins versants, permettant aux ménages vulnérables de se déplacer et de relancer leurs activités et la mise en culture de certains espaces.

Organisation communautaire et CEP:

  • Renforcement des capacités des 214 leaders des OCB, dont 113 femmes (53 pour cent) en bonnes pratiques nutritionnelles, en hygiène et en préparation des aliments.
  • Vulgarisation des capacités acquises par les membres des 52 CEP, composés de 64 pour cent de femmes, en milieu rural concernant notamment les différentes bonnes pratiques agricoles et l’agriculture de conservation.
  • Épargne de 1 664 400 gourdes mise en place par les 19 AVEC et renforcement de leurs capacités en mise en place des caisses de solidarité et d’activités génératrices de revenus.