La rénovation du Laboratoire central par la FAO améliore le diagnostic des maladies animales en Guinée

La rénovation du Laboratoire central par la FAO améliore le diagnostic des maladies animales en Guinée

19/11/2018

Le laboratoire central de diagnostic vétérinaire de Conakry, en Guinée, a été officiellement inauguré le 14 novembre 2018, à la suite de travaux de rénovation menés par la FAO, avec l’appui de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). La récente épidémie d’Ebola en Guinée a mis en évidence la nécessité de renforcer les systèmes nationaux de surveillance des maladies. Cela inclut l'amélioration des laboratoires vétérinaires pour une détection précoce et une réponse adéquate aux maladies animales et aux zoonoses, qui peuvent être transmises à l'homme, notamment la rage, la brucellose, la grippe aviaire et le anthrax.

Le laboratoire central de diagnostic vétérinaire a été complètement rénové par la FAO, qui a renforcé les capacités de son personnel par le biais de formations et acquis des équipements perfectionnés, notamment des réactifs et des consommables. Cette rénovation, d'un coût total de 635 000 USD, a été entièrement appuyée par le Programme d'action pour la sécurité sanitaire mondiale (GHSA) et mise en œuvre par la FAO en partenariat avec l'USAID.

Le Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, le représentant de la FAO, Mohamed Hama Garba, le coordonnateur régional du Centre d'urgence pour les maladies transfrontalières (ECTAD) de la FAO pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Baba Soumare, et l'ambassadeur des États-Unis aux États-Unis d'Amérique, Dennis Hankins, ont assisté à cette inauguration.