Des essaims de criquets pèlerins au nord du Kenya

L’Union européenne investit 15 millions d’euros supplémentaires pour lutter contre le criquet pèlerin et son impact sur la sécurité alimentaire

08/07/2020

Un soutien est indispensable, de nouveaux essaims menacent l’Afrique de l’Est, le Yémen et l’Asie du Sud-Ouest

Le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), M. Qu, s'est félicité de la contribution de 15 millions d'EUR, versée aujourd'hui par l'Union européenne pour lutter contre la recrudescence de criquets pèlerins en Afrique de l'Est, menacée par une nouvelle vague de criquets.

La Commission européenne a indiqué qu'elle avait alloué des fonds pour aider les organismes des Nations Unies et les pays partenaires à faire face à la pire recrudescence de criquets pèlerins dans la région depuis des décennies. Les fonds proviennent de la Direction générale pour la coopération internationale et le développement (DG DEVCO). L'UE avait déjà versé une contribution de 11 millions d'euros pour répondre à l'appel à agir contre le criquet pèlerin lancé en février.

«Je tiens à remercier l'Union européenne pour sa généreuse contribution et son soutien renouvelé» a déclaré M. Qu. «La lutte contre le criquet pèlerin est un combat de longue haleine qui est loin d'être terminé. Il est essentiel de ne pas relâcher l'effort si nous voulons contenir la menace que ces nuisibles représentent pour les cultures».