L’autonomisation des femmes et des filles est cruciale pour garantir une sécurité alimentaire durable face au COVID-19

L’autonomisation des femmes et des filles est cruciale pour garantir une sécurité alimentaire durable face au COVID-19

06/03/2021

La faim et la famine persisteront et les effets de la pandémie de covid-19 se résorberont de manière inégale tant que les femmes en milieu rural et urbain n'occuperont pas davantage de postes de direction avec un pouvoir de décision accru, estiment les chefs de secrétariat des trois organismes des Nations Unies chargés de l'alimentation à l'approche leur manifestation conjointe qui se tiendra le 8 mars, à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

L'événement, co-organisé par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), permettra d'attirer l'attention du monde entier sur le rôle indispensable que doivent jouer les agricultrices, les entrepreneuses et les dirigeantes pour que les femmes puissent contribuer, sur un pied d'égalité, au redressement dans le contexte de la covid-19 et à la création d'un environnement qui permette d'éradiquer la pauvreté, de renforcer la productivité et d'améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition.