Le retour du manioc

Le retour du manioc

13/11/2008

Après des années de lourdes pertes causées par un virus ravageur, les agriculteurs peuvent enfin rentrer une bonne récolte de manioc, une des principales denrées vivrières de base dans toute la région des Grands Lacs, en Afrique. Ce résultat, indique-t-on à la FAO, est un jalon important du solide partenariat de l'Organisation avec l'Union européenne.

Avant la dernière campagne de semis, des plants de manioc exempts du virus avaient été distribués à quelque 330 000 petits exploitants des pays frappés par le virus - Burundi, Ouganda, République démocratique du Congo et Rwanda, au bénéfice d'environ 1,65 million de personnes.

"La réimplantation du manioc est d'une importance fondamentale, en particulier pour les populations vulnérables de la région qui ont été les plus affligées par la crise alimentaire mondiale cette année", a indiqué Eric Kueneman, Chef du Service des cultures et des herbages de la FAO.