Chenilles au Libéria: l'espoir renaît

04/02/2009

Selon les résultats d'une mission FAO-experts internationaux effectuée au Libéria et menée en coopération avec le gouvernement de ce pays, la menace potentielle de l'actuelle invasion de chenilles ou d'une nouvelle infestation semble devoir être circonscrite plus facilement qu'on ne le pensait il y a quelques jours.

L'équipe d'experts a parcouru trois jours durant, la semaine dernière, sept régions du Libéria. Elle a pu établir que les chenilles en question ne sont pas du type légionnaire, comme on l'avait cru un moment. Il s'agit de larves d'une autre espèce d'insectes qui se différencie de la chenille légionnaire par le fait qu'elle se métamorphose en chrysalide dans des cocons à même le sol cachés par le tapis de feuilles mortes tombées des arbres.

Cela signifie qu'il est plus aisé de les éliminer et limiter ainsi le risque de nouvelles infestations.