Criquet nomade: catastrophe évitée en Afrique de l’Est

Criquet nomade: catastrophe évitée en Afrique de l’Est

24/06/2009

Une campagne internationale d'urgence face au criquet nomade menée en Afrique de l'Est et méridionale est parvenue à éviter un drame dû à une recrudescence massive de criquets en Tanzanie, annonce aujourd'hui la FAO.

C'est la première fois que l'on a recours aux biopesticides contre les criquets sur une si vaste échelle en Afrique. L'intervention rapide a réduit de manière significative les infestations de criquets nomades, empêchant de ce fait une invasion en bonne et due forme, qui aurait pu avoir une incidence dramatique sur les cultures vivrières dont se nourrissent quelque 15 millions de personnes dans la région.

La FAO a organisé et coordonné la campagne avec l'Organisation internationale de l'Afrique centrale et méridionale contre le criquet nomade (acronyme anglais: IRLCO-CSA). Les moyens de lutte aérienne et terrestre vont se poursuivre au cours des prochaines semaines au Malawi, Mozambique, Tanzanie et Zambie, jusqu'à ce que la menace du criquet soit complètement écartée.

« Sans cette intervention-éclair, impliquant les pays touchés et la communauté internationale, la région Afrique centrale et méridionale aurait pu se retrouver confrontée à une situation catastrophique due aux criquets nomades et qui aurait mis en péril la production agricole et vivrière de millions de paysans pauvres », affirme M. Modibo Traoré, Sous-directeur général de la FAO chargé du Département de l'agriculture.

« L'effort concerté et coordonné de tous les partenaires impliqués dans cette campagne est un modèle de lutte contre d'autres ravageurs transfrontaliers menaçant la région », ajoute-t-il.

Des prospections menées au Malawi, au Mozambique, en Tanzanie et au Zimbabwe par l'Organisation internationale de l'Afrique centrale et méridionale contre le criquet nomade et les ministères de l'Agriculture ont révélé des infestations inquiétantes de criquets nomades, particulièrement en Tanzanie.