La propagation de la famine requiert une action d’urgence

La propagation de la famine requiert une action d’urgence

05/08/2011

Soutien immédiat vital - Alors que la famine s'étend à trois nouveaux territoires méridionaux de la Somalie et menace d'engloutir tout le sud du pays, la FAO tire la sonnette d'alarme sur la nécessité d'une intervention immédiate pour sauver la vie et sauvegarder les moyens d'existence de millions d'agriculteurs et d'éleveurs dans toute la Corne de l'Afrique victime de la sécheresse.

L'Unité FAO d'analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition pour la Somalie (FSNAU) et le Réseau USAID de systèmes d'alerte précoce contre la famine (FEWS NET) ont annoncé cette semaine à Nairobi que la famine a frappé trois nouvelles régions du sud de la Somalie - les districts de Balaad et d'Adale du Moyen-Shabelle, le site des personnes déplacées du corridor d'Afgoye, et la communauté de déplacés de Mogadiscio.

Toutes les autres régions du sud de la Somalie sont aux prises avec une urgence humanitaire qui a déjà provoqué des dizaines de milliers de morts. Cette urgence fait partie d'une crise de plus grande ampleur due à la sécheresse et aux conflits armés, qui touche toute la Corne de l'Afrique et menace la vie et les moyens d'existence de quelque 12,4 millions de personnes en Somalie, à Djibouti, en Ethiopie et au Kenya, et de millions d'autres dans les pays voisins.

Les trois nouvelles zones touchées par la famine au sud de la Somalie relient les zones de Bakool et du Bas-Shabelle, où l'état de famine a été décrété le 20 juillet dernier. La famine est déclarée lorsque plus de 2 personnes sur 10 000 meurent chaque jour et que les taux de malnutrition aiguë dépassent les 30 pour cent. La famine devrait s'étendre à toutes les régions du sud dans les quatre à six semaines à venir et persistera vraisemblablement au moins jusqu'en décembre 2011.