Une réunion sur la Corne de l’Afrique invite à affronter les causes à l’origine de la famine

Une réunion sur la Corne de l’Afrique invite à affronter les causes à l’origine de la famine

18/08/2011

Les secours alimentaires pour sauver des vies aujourd’hui, et un soutien à l’agriculture et à l’élevage pour empêcher de nouvelles crises demain - Les Gouvernements, les organismes des Nations Unies et les organisations internationales réunis aujourd'hui à Rome ont exhorté la communauté internationale à poursuivre ses opérations de secours destinées à sauver des vies humaines dans la Corne de l'Afrique, et ont aussi mis l'accent sur la nécessité de fournir une aide immédiate aux agriculteurs vivriers et aux éleveurs pour empêcher une aggravation de la crise.

Les participants à cette réunion étaient des ministres de l'agriculture des pays de la Corne de l'Afrique, des ministres et des représentants des Etats membres de la FAO, de l'Union africaine, de la Présidence du G20 (France), du Fonds international de développement agricole (FIDA), du Programme alimentaire mondial (PAM), le représentant du Secrétaire général de l'ONU, de l'Oxfam et de nombreuses autres organisations internationales et de la société civile. Toutes les autres régions du sud de la Somalie sont aux prises avec une urgence humanitaire qui a déjà provoqué des dizaines de milliers de morts.

Cette urgence fait partie d'une crise de plus grande ampleur due à la sécheresse et aux conflits armés, qui touche toute la Corne de l'Afrique et menace la vie et les moyens d'existence de quelque 12,4 millions de personnes en Somalie, à Djibouti, en Ethiopie et au Kenya, et de millions d'autres dans les pays voisins. La journée s'est conclue en invitant à miser sur une approche sur deux fronts: d'une part, des interventions ciblées sur les secours d'urgence, et d'autre part, une réponse aux causes profondes du problème ainsi que le renforcement de la capacité d'adaptation des populations touchées aux chocs futurs.