Créer l’élan politique pour libérer la Corne de l’Afrique de la famineations dévastatrices

Créer l’élan politique pour libérer la Corne de l’Afrique de la famineations dévastatrices

24/09/2011

Jacques Diouf sollicite des financements adéquats et prévisibles en faveur de la Corne de l’Afrique - Le Directeur général de la FAO Jacques Diouf a sollicité aujourd'hui des ressources financières "adéquates et prévisibles" pour résoudre la crise affligeant la Corne de l'Afrique. "Je suis convaincu que l'on peut gagner la bataille contre la faim dans la Corne de l'Afrique et garantir la sécurité alimentaire de tous les habitants de la région", a affirmé M. Diouf, s'adressant à New York à un mini-sommet ministériel convoqué pour affronter la situation d'urgence.

"Mais pour atteindre ce but, nous avons besoin de ressources financières suffisantes et prévisibles propres à garantir que les connaissances techniques dont nous disposons et les stratégies et programmes mis au point nous permettent de réaliser notre vision", a-t-il ajouté. La réponse de la communauté internationale à la sécheresse et à la propagation de la famine touchant 13 millions de personnes dans la Corne de l'Afrique a toutefois "subi des retards et été insuffisante" jusqu'à présent, a déploré M. Diouf.

Seulement 63 pour cent des besoins de financement des Nations Unies - 2,5 milliards de dollars au total - ont été annoncés. Le nombre d'affamés dans la région a donc augmenté de 1,7 million au cours des deux derniers mois, avec l'état de famine proclamé dans six régions de la Somalie et 750 000 personnes exposées à un risque élevé, a-t-il fait remarquer.