Agriculteurs burundais récoltant le manioc

Le virus du manioc sur le point de se transformer en épidémie en Afrique de l’Est

16/11/2011

Les experts sollicitent fonds et intervention d’urgence pour protéger cet aliment de base - Une nouvelle variante de la maladie du manioc afflige de vastes zones d'Afrique de l'Est, en particulier la région des Grands Lacs, mettant à risque une source cruciale de nourriture et de revenus, selon la FAO. D'après les experts de l'Organisation, la maladie de la striure brune du manioc (CBSD) est sur le point de se transformer en épidémie.

Ils ont sollicité de grands renforts de financements, de recherche, de formation, de surveillance et d'autres mesures pour aider les agriculteurs et les éleveurs. L'apparition de la maladie dans des zones précédemment indemnes et le manque de continuité des fonds pour financer les travaux de recherche et de développement sur la CBSD dans la région sont venus s'ajouter à la menace déjà présente de la maladie de la mosaïque (CMD).

Au Rwanda, une analyse de surveillance conduite par l'Institut national de recherche agronomique en 2010 a montré un taux d'infection de 15,7 pour cent des variétés locales et de 36,9 pour cent des variétés améliorées. Aucune des variétés de manioc actuellement distribuées aux agriculteurs semble tolérer les effets de la CBSD.

Nous sollicitons de toute urgence des informations sur l'ampleur et la gravité du foyer, et pour soutenir les investissements afin d'identifier les variétés tolérant la maladie et les stratégies d'adaptation pour les agriculteurs, souligne Jan Helsen, responsable de l'Initiative régionale du manioc de la FAO financée par l'Union européenne en Afrique orientale et centrale.