FAO/FIDA/PAM viennent en aide à 22 millions de personnes grâce aux investissements considérables de l’UE en agriculture

FAO/FIDA/PAM viennent en aide à 22 millions de personnes grâce aux investissements considérables de l’UE en agriculture

02/12/2011

Les trois organisations ONU saluent l’impact de l’EUFF sur la sécurité alimentaire mondiale - En deux ans, la FAO, le FIDA et le PAM sont venus en aide à plus de 22 millions de personnes parmi les plus durement frappées par la crise mondiale des prix alimentaires, grâce aux fonds généreusement mobilisés par la Facilité alimentaire (EUFF) de l'Union européenne, démontrant concrètement que l'investissement dans l'agriculture et la nutrition améliore la sécurité alimentaire mondiale, ont indiqué les trois organismes des Nations Unies aujourd'hui.

Les effets conjugués de la flambée des prix alimentaires en 2007-2008 et la récession financière et économique mondiale ont catapulté des millions d'êtres humains dans la pauvreté et la faim. Fin 2008, lorsque le nombre de personnes sous-alimentées approchait le milliard, l'Union européenne a lancé sa "Facilité alimentaire" dotée d'un milliard d‘euros.

Créée en étroite collaboration avec l'Équipe spéciale de haut niveau des Nations Unies pour la crise de la sécurité alimentaire mondiale, l'EUFF a acheminé quelque 367 millions d'euros par l'intermédiaire de la FAO, du FIDA et du PAM pour combler l'écart entre les besoins de la période d'urgence à court terme et celle du développement à plus long terme en dopant la production et la productivité agricole dans les pays les plus affligés par les crises.

En offrant des semences de qualité et des engrais, en améliorant et en construisant des infrastructures et en réduisant l'impact des catastrophes naturelles, les trois agences ONU ont permis de renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition de 22 millions de personnes parmi les plus vulnérables de 35 pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine. En reliant les agriculteurs aux marchés et aux services financiers, en les aidant à adopter des pratiques agricoles durables et rentables et en créant de nouveaux flux de revenus, les effets de l'EUFF continueront à se faire sentir à l'avenir.