José Graziano da Silva prend fonction à la tête de la FAO

José Graziano da Silva prend fonction à la tête de la FAO

01/01/2012

“La lutte contre la faim doit être liée aux autres défis mondiaux” - José Graziano da Silva a pris fonction aujourd'hui à la tête de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Le nouveau Directeur général de la FAO a renouvelé l'accent sur la sécurité alimentaire en offrant d'intensifier le soutien de l'Organisation aux pays à faible revenu et à déficit alimentaire, plus particulièrement ceux qui sont confrontés à des crises prolongées.

«Nous allons créer des équipes qui rassemblent les compétences de l'Organisation en matière de conseils politiques, planification des investissements, mobilisation des ressources, interventions d'urgence et développement durable», a déclaré M. Graziano da Silva. «L'éradication de la faim ne doit pas être dissociée des réponses à d'autres défis mondiaux, tels que la relance des économies nationales, la protection des ressources naturelles de la dégradation et l'atténuation ainsi que l'adaptation au changement climatique», a-t-il ajouté.

La FAO fut l'une des premières agences de l'ONU créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale à l'époque où l'avènement de la paix laissait espérer une réunion de conditions susceptibles de libérer l'humanité de la faim. Plus d'un demi-siècle plus tard, quelque 925 millions de personnes souffrent toujours de faim chronique et de nombreux pays ne sont pas près d'atteindre le premier Objectif du Millénaire qui consiste à réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de personnes sous-alimentées et vivant dans la pauvreté extrême.

En tant que Directeur général, M. Graziano da Silva aura des objectifs multiples, notamment l'éradication de la faim, la production alimentaire et la consommation durables, une plus grande équité dans la gestion de l'alimentation mondiale, le parachèvement de la réforme organisationnelle de la FAO pour en améliorer l'efficience, la transparence et la responsabilisation ainsi que l'expansion des partenariats et de la coopération Sud-Sud.