Niveaux élevés d’insécurité alimentaire au Sud-Soudan

Niveaux élevés d’insécurité alimentaire au Sud-Soudan

08/02/2012

Mauvaises récoltes, hausses des prix, conflits et déplacements de population aggravent la crise alimentaire - Des millions d'habitants du Sud-Soudan seront confrontés à une crise alimentaire cette année si des mesures urgentes ne sont pas prises, selon un rapport conjoint de la FAO et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le rapport conjoint FAO-PAM est le fruit d'une mission d'évaluation des récoltes et de la sécurité alimentaire au Sud-Soudan menée entre octobre et novembre 2011 dans la plus jeune nation au monde, à la demande du Ministère de l'agriculture et des forêts du Sud-Soudan. Le rapport constate que le niveau de sécurité alimentaire s'est fortement dégradé, le nombre de personnes victimes d'insécurité alimentaire étant passé de 3,3 millions en 2011 à 4,7 millions en 2012, dont 1 million environ en situation de grave insécurité alimentaire, contre 900 000 en 2011. En cas de poursuite des conflits qui entraîneraient de vastes déplacements de population et de hausse des prix des aliments, le rapport estime que le nombre de personnes en situation de grave insécurité alimentaire serait susceptible de doubler.

Mauvaises récoltes, demande accrue, renchérissement rapide des denrées, conflits, déplacements et réfugiés rentrant au pays en grands nombres sont les facteurs responsables de cette situation, le déficit de production céréalière pesant lourdement sur les communautés déjà accablées. "Il s'agit là d'une crise imminente que le monde ne peut se permettre de négliger", a précisé Chris Nikoi, directeur du PAM au Sud-Soudan. "La situation est dramatique, et nous faisons tout notre possible pour être prêts à l'affronter, mais le temps presse."