La FAO vient en aide aux familles dispersées par les conflits au Sud-Soudan

La FAO vient en aide aux familles dispersées par les conflits au Sud-Soudan

17/02/2012

La livraison des fournitures doit avoir lieu avant le début des pluies - La FAO aide les populations victimes des conflits dans l'État du Jonglei au Sud-Soudan à se nourrir et à rebâtir leur vie grâce à une série d'interventions d'urgence et d'actions à long terme. Travaillant avec la communauté locale, la FAO a commencé à distribuer des vaccins pour le bétail, du matériel de pêche, des semences potagères et des outils, en vue d'un développement à long terme et du renforcement des capacités dans la plus jeune nation du monde.

L'Organisation vise à fournir la plus vaste assistance possible au cours des deux à trois prochains mois, avant le début de la saison des pluies qui rendront les routes impraticables. Les initiatives futures porteront aussi sur la collecte des eaux de pluie et d'autres mesures propres à renforcer la résilience à long terme. Dans le Jonglei et dans tout le Sud-Soudan, les mauvaises récoltes, l'accroissement de la demande, la forte hausse des prix, les conflits et les déplacements sont tenus pour responsables de la situation, le déficit de production céréalière se répercutant lourdement sur les communautés déjà fortement affligées.

La production céréalière de la nation la plus jeune au monde était inférieure de quelque 19 pour cent à celle de l'année précédente et de 25 pour cent à la moyenne des cinq dernières années. Le déficit céréalier pour 2012 est estimé à plus de 470 000 tonnes, soit près de la moitié des besoins annuels totaux de consommation du pays. Ces derniers chiffres sont tirés de la récente Mission conjointe FAO-PAM d'évaluation des récoltes et de la sécurité alimentaire au Sud-Soudan.