Le football professionnel européen sonne l’alarme sur la crise au Sahel

Le football professionnel européen sonne l’alarme sur la crise au Sahel

28/03/2012

Journée des matchs contre la faim du 30 mars au 2 avril - La campagne "Football professionnel contre la faim" va investir des centaines de stades en Europe en divulguant le message qu'il faut agir dès maintenant pour conjurer une catastrophe humanitaire dans la région du Sahel, en Afrique, où des millions de personnes sont touchées par une crise alimentaire et nutritionnelle dûe à la sécheresse, à la pauvreté chronique, à la hausse des prix, au déplacement de populations et aux conflits.

L'Association européenne des ligues de football professionnel (EPFL), la Commission européenne et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) donnent le coup d'envoi à la troisième et plus grande Journée des matchs contre la faim le 30 mars pour divulguer cet appel d'urgence. À Dortmund, le Président du Parlement européen, Martin Schulz, assistera au match entre Borussia Dortmund et VfB Stuttgart.

Lorsque s'achèvera le dernier match le 2 avril, le message et les activités de la campagne auront été transmis à travers tout le continent -de Glasgow à Vienne et de Malaga à Novosibirsk- faisant intervenir 300 clubs de football professionnel de 20 ligues dans 16 pays d'Europe, et atteignant des millions de supporteurs.

"Nous devons agir maintenant pour donner aux populations les moyens de subvenir à leurs propres besoins", a déclaré José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO. "Nous devons, en même temps, renforcer la résilience des communautés locales pour éviter de sauter d'une crise à l'autre, et empêcher les sécheresses de se transformer en famines".

Porte-voix

Près de 16 millions de personnes, essentiellement des ménages agricoles et pastoraux, sont estimés à risque. Le département ECHO et la FAO aident à sauver des vies et des moyens d'existence en acheminant des espèces, de la nourriture et des intrants agricoles, ainsi qu'en dispensant une formation aux populations qui en ont le plus besoin. Ils planifient également des interventions à plus long terme visant à protéger et à restaurer les moyens d'existence des agriculteurs et éleveurs, en s'attaquant aux causes profondes des crises alimentaires répétées dans le Sahel.

"Le football est un vecteur parfait pour appeler l'attention sur la détresse des peuples du Sahel", a précisé Kristalina Georgieva, Commissaire européenne pour la coopération internationale, l'aide humanitaire et la réponse aux situations de crise. "Pour réagir adéquatement à cette urgence, les gouvernements, les bailleurs et les organismes d'aide doivent être unis. Ensemble, nous pouvons sauver des vies humaines".

"Le football est le plus grand mouvement unificateur au monde", a affirmé Sir David Richards, Président de l'EPFL. "Les ligues et les joueurs connaissent le pouvoir et la popularité de notre sport et nous sommes fiers d'utiliser ce pouvoir pour faire passer des messages qui, sinon, ne seraient pas transmis. Le football professionnel européen sert de porte-voix, afin que l'aide adaptée parvienne dans les meilleurs délais aux populations dans le besoin ".

L'Ambassadeur de bonne volonté de la FAO et star du football espagnol Raúl González Blanco a déclaré, "Nous avons besoin du soutien du public pour des crises alimentaires comme celle-ci. Personne ne sait autant que nous, footballeurs, combien il est important d'avoir le stade à ses côtés pour gagner la partie ".

Patrick Vieira, ancien champion français de football et Ambassadeur de bonne volonté de la FAO, est né au Sénégal, un des pays touchés. "Nous avons un devoir vis-à-vis des personnes qui sont en détresse sans en être responsables", a-t-il dit.  "Le droit à l'alimentation est un droit de l'homme fondamental, et personne dans le monde d'aujourd'hui ne devrait souffrir de la faim".

L'ancienne star internationale du football et ambassadeur de la ligue professionnelle bulgare Hristo Stoitchkov s'est rendu au Burkina Faso l'an dernier pour constater le travail qu'ont accompli ensemble la Commission européenne et la FAO. J'ai été témoin de leurs interventions vitales qui ont changé la vie des communautés en les aidant à se nourrir aujourd'hui tout en se préparant au lendemain. C'est la forme juste de l'aide à donner aux populations les plus nécessiteuses ".

"Nous nous sentons tous diminués lorsqu'un être humain, où qu'il soit dans le monde, meurt de faim", a souligné le champion brésilien Roberto Carlos, actuellement directeur sportif du club russe Anzhi Makhachkala de la première ligue russe de football, en ajoutant: "C'est encore plus dramatique quand nous savons que ces morts pourraient être évitées. Ensemble, nous pouvons sauver de nombreuses vies au Sahel".

L'ancien gardien de but de l'équipe nationale italienne et ambassadeur de la campagne Francesco Toldo a souligné que "Les peuples du Sahel doivent penser que le monde les a abandonnés. Ce week-end, le football européen manifestera toute sa solidarité. Ils sauront qu'ils ne sont pas seuls".

Le footballeur international espagnol Roberto Soldado et ambassadeur de la campagne a déclaré, "Ensemble, nous pouvons empêcher cette crise de se transformer en véritable catastrophe".

Felix Magath, ancien footballeur et coach actif de la Bundesliga allemande a affirmé, "Nous demanderons à nos supporteurs de se joindre à nous pour lancer un appel à l'aide d'urgence pour le Sahel. Si nous sommes unis au nom de cette cause, nous pouvons faire vraiment faire la différence".

Citons d'autres footballeurs ambassadeurs de la campagne: Herbert Prohaska (nommé par la Österreichische Fußball Bundesliga - Autriche); Steffen Freund (DFL Deutsche Fußball Liga GmbH - Allemagne); Vidar Riseth (Norsk Toppfotball - Norvège) et Jerzy Dudek (Ligue polonaise de football professionnel).

Historique

La Journée des matchs contre la faim est l'événement phare de la campagne "Football professionnel contre la faim", lancée en 2008 par l'EPFL, qui représente les 30 premières ligues de football professionnel et près de 800 clubs dans toute l'Europe, conjointement avec la FAO, l'organisme des Nations Unies chef de file des efforts mondiaux de lutte contre la faim.

L'an dernier, le Département d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) - un des premiers donateurs humanitaires du monde- a adhéré au partenariat. La campagne s'est tournée vers les travaux d'ECHO et de la FAO visant à restaurer l'autonomie des populations frappées par les catastrophes.

C'est sur les communautés rurales, dont la survie dépend de l'agriculture, que les situations d'urgence ont les conséquences les plus dévastatrices. La FAO et ECHO aident ces communautés à faire redémarrer l'agriculture pour être en mesure de se nourrir à nouveau, et s'attaquent également aux causes profondes de la vulnérabilité afin d'accroître la résilience des populations aux chocs futurs.