Ouragan Sandy

Ouragan Sandy

07/11/2012

Haïti une fois de plus durement frappée - Un million et demi d’haïtiens sont aujourd’hui à risque d’insécurité alimentaire. Le 23 octobre 2012 l’ouragan Sandy en passant par Haïti a entraîné la mort d’environ 55 personnes et causé des dégâts matériels considérables aux habitations, aux cultures, aux terres, aux animaux et aux infrastructures publiques de l’île. Après la sécheresse extrême des mois de mai et juin 2012 et la tempête tropicale Isaac du mois d’août, Haïti est à nouveau durement frappée par l’ouragan Sandy.

Des premières évaluations rapides conduites par la Commission nationale sur la sécurité alimentaire (CNSA) avec le soutien de la FAO, du PAM et des partenaires, il ressort que les trois jours de pluie consécutifs à l’ouragan ont entraîné des inondations causant des dommages au secteur agricole chiffrés à 104 millions d’USD et placé 600 000 personnes à risque d’insécurité alimentaire.

Le Gouvernement Haïtien estime désormais à un million et demi les personnes à risque d’insécurité alimentaire et évalue les dégâts causés à l’ensemble du secteur agricole par ces trois catastrophes à 254 millions d’USD.

Haiti: TS Sandy’s Impact (Update of 23-29 October 2012)

Source de la carte: OCHA

Le secteur agricole est sans doute le plus affecté

La tempête tropicale Isaac avait déjà détruit près de 40 pour cent des récoltes. Sandy a maintenant dévasté les terres agricoles du sud qu'Isaac n’avait pas touché. Ainsi, environ 90 500 hectares de terres agricoles et de cultures dans au moins 60 des 140 communes du pays ont été détruits par Sandy.

Sur les 74 millions de dollars dont la FAO et le Gouvernement Haïtien ont besoin au cours des 12 prochains mois pour travailler au relèvement du secteur agricole, 4 millions sont immédiatement requis pour aider 20 000 familles.

Objectifs Résultats Activités clés Nombre de bénéficiaires Estimation du financement nécessaire
Améliorer la sécurité alimentaire des familles victimes de l’ouragan par la production agricole 20 000 ménages en situation d’urgence risquant de basculer dans l’insécurité alimentaire ont accès aux intrants agricoles et produisent leur propre nourriture Distribution de matériel agricole (semences, outils et petit élevage) au moyen de bons 100 000 personnes
(20 000 familles)
4 000 000 USD