S’attaquer à la faim au Nicaragua

S’attaquer à la faim au Nicaragua

25/10/2010

Afin d'enrayer la pauvreté rural croissante, l'Union européenne (UE) et la FAO aident le gouvernement du Nicaragua à relancer la productivité des organisations de petits agriculteurs pour les cultures vivrières de base comme les haricots, le maïs et le riz.

"52,5 millions de personnes souffrent de la faim en Amérique latine", expliquait récemment Alain Bojanic, Représentant adjoint, Bureau régional de la FAO pour Amérique latine et Caraïbes, précisant que les prix alimentaires élevés et la récession mondiale sont parmi les principaux facteurs à l'origine de l'insécurité alimentaire croissante dans la région.

Ces dernières années, le Nicaragua a fait de grands pas dans la lutte contre la faim et la pauvreté. Mais malgré cela, il reste le deuxième pays le plus pauvre d'Amérique latine et Caraïbes après Haïti. La pauvreté y est surtout un phénomène rural: deux ruraux sur trois vivent avec moins d’un dollar par jour.