La FAO et le PAM demandent un soutien immediat pour le Nord du Mali

La FAO et le PAM demandent un soutien immediat pour le Nord du Mali

23/09/2013

Une évaluation la sécurité alimentaire en situation d’urgence (EFSA), conduite conjointement par le Gouvernement du Mali, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et quinze autres partenaires révèle que, dans le Nord du Mali, 3 ménages sur 4 sont en situation d’insécurité alimentaire et comptent lourdement sur l’assistance alimentaire.

Les populations les plus vulnérables au Nord du Mali, estimées à environ 1,3 millions, ont très peu de chance de se rétablir suite au récent conflit et à la crise alimentaire et nutritionnelle de l’année dernière causée par une pluviométrie insuffisante. Le retour des personnes déplacées internes et des réfugiés met une pression additionnelle sur les ressources, déjà limitées et le nombre de personnes ayant besoin d’une assistance alimentaire risque d’augmenter.

L’épuisement du cheptel au cours des derniers mois a un impact sérieux sur les moyens d’existence de la population agro-pastorale. Les effets combinés de la crise alimentaire et de la situation sécuritaire ont laissé peu d’espace au rétablissement des populations. Bien que l’économie locale redémarre doucement dans le Nord et que les agences de sécurité alimentaire renforcent leur présence, de nombreux agriculteurs n’ont pas pu acheter de  semences ni des engrais cette saison et continueront d’avoir besoin d’une assistance alimentaire.

Afin de renforcer son opération dans le Nord jusqu’à la fin de la période de soudure, le PAM demande 67 millions de dollars américains afin de continuer de fournir une assistance alimentaire vitale aux populations extrêmement vulnérables du Nord-Mali, tout en répondant aux besoin nutritionnels des enfants ainsi que des femmes enceintes et allaitantes.

La FAO demande 12 millions de dollars américains afin de protéger et rétablir les moyens d’existence des ménages vulnérables dans le Nord du pays. L’assistance fournie jusqu’à la fin de l’année comprendra en priorité la distribution d’intrants agricoles de qualité, de produits vétérinaires pour le cheptel et d’équipements de pêche pour 420 000 personnes vulnérables afin de leur permettre d’améliorer leur production agricole pour couvrir leurs besoins immédiats dès décembre 2013.

Ces actions combinées vont aider le Gouvernement du Mali, la FAO et le PAM à sauver les vies et les moyens d’existence des populations du Nord du Mali en fournissant à la fois une assistance alimentaire et des moyens de production aux personnes les plus vulnérables des régions de Tombouctou, Gao, Kidal et Mopti.

Une évaluation de  la sécurité alimentaire en situation d’urgence pour le Sud du pays est actuellement en cours.