Les foires aux semences: un moyen de lutter contre l’insécurité alimentaire des agriculteurs vulnérables

Les foires aux semences: un moyen de lutter contre l’insécurité alimentaire des agriculteurs vulnérables

23/03/2017

Une foire aux semences est un type particulier de système de coupons dans le cadre duquel un marché occasionnel est organisé pour permettre à de petits agriculteurs d’avoir accès à des semences de qualité à des prix subventionnés à travers l'échange de coupons. Ce genre de foires dure en général une seule journée.

L'objectif principal des foires aux semences ou, d’ailleurs d’autres types d’intrants agricoles, est de donner accès aux intrants agricoles à des agriculteurs vulnérables ou en situation d'insécurité alimentaire ou semencière ou qui vivent dans des communautés affectées par une crise.

C’était bien là l’objectif de la foire aux semences organisée le 23 mars 2017 dans la commune d’Ennery, du Département de l’Artibonite particulièrement frappé par des épisodes répétés de sécheresse accompagnée d’une mauvaise répartition de la pluie. Près de 900 agriculteurs se sont ainsi rendus dans la commune d’Ennery pour acheter des semences de qualité certifiée.

Distributing seeds

Avant la foire aux semences

Les partenaires de la FAO, aidés d’un comité de ciblage mis en place par les autorités techniques et administratives, sélectionnent de manière transparente les vendeurs de semences qui pourront vendre lors des foires aux semences, en mettant en priorité les groupements de producteurs artisanaux de semences partenaires de la FAO et les producteurs/vendeurs de la même commune.

Leur enregistrement en qualité de vendeur est conditionné par la qualité de leurs semences après un contrôle réalisé par les agronomes de la FAO pour vérifier la pureté spécifique et variétale, le taux de germination, l’état sanitaire et la teneur en eau des semences. La priorité est mise sur les vendeurs de semences de cultures et variétés précoces et tolérantes à la sécheresse comme par exemple la variété locale Béséba de haricot de Lima (pois de souche). 

Le partenaire organise des séances d’information/formation des organisations communautaires de base, des autorités administratives et techniques et des vendeurs de semences sur la méthodologie et l’objectif des foires aux semences. Au cours de cette séance, le site et la date d’organisation de la foire sont également fixés.

Le jour de la foire aux semences

Aujourd’hui près de 900 acheteurs pourront acheter trois marmites de semences (soit 9 kilos). Ils sont tous là, et tout se passe très calmement, aucun mouvement de foule, malgré l’affluence. La patience est au rendez-vous.

Le partenaire commence par une séance d’explication de l’objectif visé par la foire, en mettant l’accent sur la valeur ajoutée et la qualité des semences. Ensuite, chaque bénéficiaire reçoit des bons d’une valeur monétaire de 1 500 gourdes (environ 22 USD) qu’ il échange contre des semences d’une culture et variété de son choix dans la foire aux semences. Les vendeurs sont payés par le partenaire, soit à la fin de la foire ou le lendemain, sur présentation des bons.

Les foires aux semences ont le double avantage de permettre aux ménages vulnérables d’avoir des semences des variétés de leur choix connues et cultivées dans leur localité  et d’améliorer la situation économique des producteurs/vendeurs de semences de la même commune, les encourageant ainsi à poursuivre leurs activités.

Save